LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Laëtitia
Laëtitia

Laëtitia

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Brigitte,

 

Vous êtes née en 1954 et compte tenu de la réforme 2010, vous pouvez prétendre à la retraite à 61 ans et 7 mois, à taux plein, si vous justifiez de 165 trimestres validés.

 

Au vu des éléments que vous m'indiquez, vous pourriez prétendre à un départ anticipé selon deux dispositifs.

 

Vous avez commencé à travailler jeune, vous pourrez surement prétendre à un départ à la retraite anticipé. Dans le cadre des carrières longues (modifié au 1/11/12), vous pourriez partir à la retraite à différents âges :

• 56 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans (4 dans l'année civile des 16 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 173 trimestres cotisés.

• 58 ans et 8 mois. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans (4 dans l'année civile des 16 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 169 trimestres cotisés.

• ou à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans (4 dans l'année civile des 20 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 165 trimestres cotisés.

 

Reconnue en invalidité, vous pouvez prétendre à la retraite au titre de l'inaptitude au travail au régime général de la Sécurité Sociale et au régime complémentaire Agirc/Arrco, à l'âge déterminé par votre année de naissance, donc, pour vous à compter de vos 61 ans et 7mois quel que soit le nombre de trimestres acquis (retraite sans minoration).

Si vous exercez une activité salariée ou non-salariée au moment de vos 61 ans et 7 mois, vous pouvez continuer à percevoir votre pension d'invalidité au plus tard jusqu'à 66 ans et 7 mois.

Lorsque vous souhaiterez bénéficier de votre retraite, vous devrez déposer vos demandes auprès de vos caisses de retraite de base et complémentaire. Attention, cette condition n'est valable que pour les personnes en 1ère catégorie.

Pour les personnes en 2ème et en 3ème catégorie la substitution de la pension d'invalidité avec la pension de retraite est automatique.


Vos enfants sont bien pris en considération.

Pour le régime général, il existe différents types de majoration pour les assurés ayant élevé au moins un enfant :

• La première est la majoration maternité. Quatre trimestres par enfant sont accordés aux femmes au titre de la grossesse et l'accouchement.

• La deuxième est la majoration éducation ou adoption. Depuis 2010 existe une majoration de quatre trimestres au titre de l'éducation des enfants. Contrairement aux trimestres accordés au titre de la maternité, cette majoration ne bénéficie pas forcément exclusivement à la mère. Elle est attribuée ou partagée avec le père. La décision doit intervenir avant le 4ème anniversaire de l'enfant.

Pour la retraite complémentaire, les organismes prévoient l'attribution de points sans contrepartie de cotisations à partir de 3 enfants élevés et sous certaines conditions car le mode de calcul est propre à chaque régime.

 

Dans le cadre de l'information aux actifs, vous avez dû recevoir votre Estimation Indicative Globale (EIG) à vos 56 ans puis à vos 57 ans entre septembre et décembre 2011. Ce courrier est commun à l'ensemble de vos organismes de retraite obligatoire et résume les droits que vous avez obtenus tout au long de votre carrière, auxquels s'ajoute une estimation du montant de votre retraite.

Ces documents vous permettent de faire le point sur votre situation.

 

Bien à vous,

 

Laëtitia, Expert retraite

Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Laëtitia
Laëtitia

Laëtitia

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Brigitte,

 

Vous êtes née en 1954 et compte tenu de la réforme 2010, vous pouvez prétendre à la retraite à 61 ans et 7 mois, à taux plein, si vous justifiez de 165 trimestres validés.

 

Au vu des éléments que vous m'indiquez, vous pourriez prétendre à un départ anticipé selon deux dispositifs.

 

Vous avez commencé à travailler jeune, vous pourrez surement prétendre à un départ à la retraite anticipé. Dans le cadre des carrières longues (modifié au 1/11/12), vous pourriez partir à la retraite à différents âges :

• 56 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans (4 dans l'année civile des 16 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 173 trimestres cotisés.

• 58 ans et 8 mois. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans (4 dans l'année civile des 16 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 169 trimestres cotisés.

• ou à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans (4 dans l'année civile des 20 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 165 trimestres cotisés.

 

Reconnue en invalidité, vous pouvez prétendre à la retraite au titre de l'inaptitude au travail au régime général de la Sécurité Sociale et au régime complémentaire Agirc/Arrco, à l'âge déterminé par votre année de naissance, donc, pour vous à compter de vos 61 ans et 7mois quel que soit le nombre de trimestres acquis (retraite sans minoration).

Si vous exercez une activité salariée ou non-salariée au moment de vos 61 ans et 7 mois, vous pouvez continuer à percevoir votre pension d'invalidité au plus tard jusqu'à 66 ans et 7 mois.

Lorsque vous souhaiterez bénéficier de votre retraite, vous devrez déposer vos demandes auprès de vos caisses de retraite de base et complémentaire. Attention, cette condition n'est valable que pour les personnes en 1ère catégorie.

Pour les personnes en 2ème et en 3ème catégorie la substitution de la pension d'invalidité avec la pension de retraite est automatique.


Vos enfants sont bien pris en considération.

Pour le régime général, il existe différents types de majoration pour les assurés ayant élevé au moins un enfant :

• La première est la majoration maternité. Quatre trimestres par enfant sont accordés aux femmes au titre de la grossesse et l'accouchement.

• La deuxième est la majoration éducation ou adoption. Depuis 2010 existe une majoration de quatre trimestres au titre de l'éducation des enfants. Contrairement aux trimestres accordés au titre de la maternité, cette majoration ne bénéficie pas forcément exclusivement à la mère. Elle est attribuée ou partagée avec le père. La décision doit intervenir avant le 4ème anniversaire de l'enfant.

Pour la retraite complémentaire, les organismes prévoient l'attribution de points sans contrepartie de cotisations à partir de 3 enfants élevés et sous certaines conditions car le mode de calcul est propre à chaque régime.

 

Dans le cadre de l'information aux actifs, vous avez dû recevoir votre Estimation Indicative Globale (EIG) à vos 56 ans puis à vos 57 ans entre septembre et décembre 2011. Ce courrier est commun à l'ensemble de vos organismes de retraite obligatoire et résume les droits que vous avez obtenus tout au long de votre carrière, auxquels s'ajoute une estimation du montant de votre retraite.

Ces documents vous permettent de faire le point sur votre situation.

 

Bien à vous,

 

Laëtitia, Expert retraite

Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos