LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Sophie
Sophie

Sophie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour José,

Vous êtes né en 1956, compte tenu de la réforme 2010 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à l'âge de 62 ans.

Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé.Chaque génération née à compter du 1er janvier 1956 connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.

Vous avez commencé à travailler jeune, vous pourrez surement prétendre à un départ à la retraite anticipé. Dans le cadre des carrières longues (modifié au 1/11/12), vous pourriez partir à la retraite à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans (4 dans l'année civile des 20 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 166 trimestres cotisés (susceptible d'évoluer).

En ce qui concerne la rémunération et les cotisations, l'apprentissage constitue un statut particulier :

• Si vous étiez apprenti en lycée professionnel, vous étiez assimilé à un élève de l'enseignement secondaire et n'avez perçu aucune rémunération donnant lieu à versement de cotisation.
• Dans les autres cas, la partie professionnelle (travail dans une entreprise, chez un artisan ou un commerçant) ne constitue qu'une part de l'activité de l'apprenti, le reste correspondant au temps de formation dans un établissement agréé. La rémunération évolue en fonction de l'âge de l'apprenti.
Aussi, cette période travaillée et, le cas échéant, les cotisations correspondantes ne permettent pas de valider quatre trimestres par an, notamment pour les apprentis les plus jeunes.

Néanmoins, si vous constatez que votre relevé de carrière ne comporte aucune mention de votre période d'apprentissage, je vous conseille, de vous renseigner auprès de l'assurance retraite du régime général afin d'en savoir plus sur la possibilité de la faire valider. En effet, celles avant le 01/07/1972 peuvent être régularisées par des cotisations arriérées et compléter ainsi votre durée d’assurance. Ensuite votre organisme de retraite complémentaire pourra, sur la base du paiement des cotisations, procédé à la régularisation de votre relevé de carrière également.

Les démarches à suivre sont indiquées via le site de l'assurance retraite http://goo.gl/vnDZz

Dans le cadre de l'information aux actifs, vous avez dû recevoir votre Estimation Indicative Globale (EIG) à vos 55 ans entre septembre et décembre 2011. Ce courrier est commun à l'ensemble de vos organismes de retraite obligatoire et résume les droits que vous avez obtenus tout au long de votre carrière, auxquels s'ajoute une estimation du montant de
votre retraite.
Ce document vous permet de faire le point sur votre situation.

Bonne journée

Sophie, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPo

Commentaires

Réponse de Sophie
Sophie

Sophie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour José,

Vous êtes né en 1956, compte tenu de la réforme 2010 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à l'âge de 62 ans.

Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé.Chaque génération née à compter du 1er janvier 1956 connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.

Vous avez commencé à travailler jeune, vous pourrez surement prétendre à un départ à la retraite anticipé. Dans le cadre des carrières longues (modifié au 1/11/12), vous pourriez partir à la retraite à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans (4 dans l'année civile des 20 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 166 trimestres cotisés (susceptible d'évoluer).

En ce qui concerne la rémunération et les cotisations, l'apprentissage constitue un statut particulier :

• Si vous étiez apprenti en lycée professionnel, vous étiez assimilé à un élève de l'enseignement secondaire et n'avez perçu aucune rémunération donnant lieu à versement de cotisation.
• Dans les autres cas, la partie professionnelle (travail dans une entreprise, chez un artisan ou un commerçant) ne constitue qu'une part de l'activité de l'apprenti, le reste correspondant au temps de formation dans un établissement agréé. La rémunération évolue en fonction de l'âge de l'apprenti.
Aussi, cette période travaillée et, le cas échéant, les cotisations correspondantes ne permettent pas de valider quatre trimestres par an, notamment pour les apprentis les plus jeunes.

Néanmoins, si vous constatez que votre relevé de carrière ne comporte aucune mention de votre période d'apprentissage, je vous conseille, de vous renseigner auprès de l'assurance retraite du régime général afin d'en savoir plus sur la possibilité de la faire valider. En effet, celles avant le 01/07/1972 peuvent être régularisées par des cotisations arriérées et compléter ainsi votre durée d’assurance. Ensuite votre organisme de retraite complémentaire pourra, sur la base du paiement des cotisations, procédé à la régularisation de votre relevé de carrière également.

Les démarches à suivre sont indiquées via le site de l'assurance retraite http://goo.gl/vnDZz

Dans le cadre de l'information aux actifs, vous avez dû recevoir votre Estimation Indicative Globale (EIG) à vos 55 ans entre septembre et décembre 2011. Ce courrier est commun à l'ensemble de vos organismes de retraite obligatoire et résume les droits que vous avez obtenus tout au long de votre carrière, auxquels s'ajoute une estimation du montant de
votre retraite.
Ce document vous permet de faire le point sur votre situation.

Bonne journée

Sophie, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPo

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos