LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Josette

Josette

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Jean Paul,

Vous êtes en invalidité. Au régime de base, ces périodes sont validées sur la base d'un trimestre validé pour chaque trimestre civil au cours duquel la pension d'invalidité a été versée.

Les régimes complémentaires Arrco et Agirc pratiquent un système similaire qui s'appuie sur l'attribution de points de retraite sans contrepartie de cotisations. Les points attribués dépendent des revenus de l'année civile précédente ou de l'année en cours si l'embauche est récente et le total des points cotisés et des points maladie ne peut pas être supérieur au nombre de points de la période de référence.

Je vous conseille donc de contacter la dernière caisse de retraite complémentaire à laquelle vous avez été affilié afin de vérifier si vos périodes de maladie et d’invalidité ont bien été validées.

En ce qui concerne le calcul de la pension des régimes complémentaires ARRCO et AGIRC, le montant annuel brut de la retraite liquidée au taux plein correspond aux points obtenus (points cotisés et garantis au titre des périodes de maladie, d’invalidité) multipliés par leur valeur de point.
Au 1er avril 2012, la valeur du point Arrco est à 1,2414 euros et la valeur du point Agirc est à 0,4330 euros.

Reconnu en invalidité, vous pourrez prétendre à la retraite au titre de l'inaptitude au travail au régime général de la Sécurité Sociale et au régime complémentaire Agirc/Arrco, à l'âge déterminé par votre année de naissance, donc, pour la génération 1957 à 62 ans quel que soit le nombre de trimestres acquis (retraite sans minoration).

Si vous exercez une activité salariée ou non-salariée au moment de vos 62 ans, vous pouvez continuer à percevoir votre pension d'invalidité au plus tard jusqu'à vos 67 ans. Lorsque vous souhaiterez bénéficier de votre retraite, vous devrez déposer vos demandes auprès de vos caisses de retraite de base et complémentaire.
Attention, cette condition n'est valable que pour les personnes en 1ère catégorie.

Pour les personnes en 2ème et en 3ème catégorie (ne peuvent pas exercer une activité professionnelle) la substitution de la pension d'invalidité avec la pension de retraite est automatique.

A noter, seul le régime de base détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

En espérant vous avoir aidé.
Josette, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Josette

Josette

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Jean Paul,

Vous êtes en invalidité. Au régime de base, ces périodes sont validées sur la base d'un trimestre validé pour chaque trimestre civil au cours duquel la pension d'invalidité a été versée.

Les régimes complémentaires Arrco et Agirc pratiquent un système similaire qui s'appuie sur l'attribution de points de retraite sans contrepartie de cotisations. Les points attribués dépendent des revenus de l'année civile précédente ou de l'année en cours si l'embauche est récente et le total des points cotisés et des points maladie ne peut pas être supérieur au nombre de points de la période de référence.

Je vous conseille donc de contacter la dernière caisse de retraite complémentaire à laquelle vous avez été affilié afin de vérifier si vos périodes de maladie et d’invalidité ont bien été validées.

En ce qui concerne le calcul de la pension des régimes complémentaires ARRCO et AGIRC, le montant annuel brut de la retraite liquidée au taux plein correspond aux points obtenus (points cotisés et garantis au titre des périodes de maladie, d’invalidité) multipliés par leur valeur de point.
Au 1er avril 2012, la valeur du point Arrco est à 1,2414 euros et la valeur du point Agirc est à 0,4330 euros.

Reconnu en invalidité, vous pourrez prétendre à la retraite au titre de l'inaptitude au travail au régime général de la Sécurité Sociale et au régime complémentaire Agirc/Arrco, à l'âge déterminé par votre année de naissance, donc, pour la génération 1957 à 62 ans quel que soit le nombre de trimestres acquis (retraite sans minoration).

Si vous exercez une activité salariée ou non-salariée au moment de vos 62 ans, vous pouvez continuer à percevoir votre pension d'invalidité au plus tard jusqu'à vos 67 ans. Lorsque vous souhaiterez bénéficier de votre retraite, vous devrez déposer vos demandes auprès de vos caisses de retraite de base et complémentaire.
Attention, cette condition n'est valable que pour les personnes en 1ère catégorie.

Pour les personnes en 2ème et en 3ème catégorie (ne peuvent pas exercer une activité professionnelle) la substitution de la pension d'invalidité avec la pension de retraite est automatique.

A noter, seul le régime de base détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

En espérant vous avoir aidé.
Josette, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos