LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Sophie
Sophie

Sophie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour David,

En ce qui concerne votre activité à l'étranger, vos droits sont différents en fonction de votre situation.

• Si vous êtes détaché de façon temporaire (maximum 24 mois dans les pays de l’Union Européenne et en général de 6 ans dans les autres pays) par votre entreprise qui a son siège social en France, elle continue de cotiser auprès des régimes de base et complémentaire.
Vous n’avez aucune démarche particulière à accomplir : vos relevés de carrière sont alimentés chaque année et vos trimestres et points sont validés.

• Si vous êtes expatrié (vous ne remplissez plus les conditions du détachement) ou que votre entreprise et vous-même avez opté pour ce statut, vous ne conservez pas, en principe, la protection sociale dont vous disposiez en France mais du régime local de votre pays de résidence. Vous pouvez adhérer à l’assurance volontaire par l’intermédiaire de la Caisse des Français de l’étranger (CFE).

• Si vous avez trouvé un emploi dans un pays étranger, vous ne relevez plus de la protection sociale française. Vous relevez de la législation sociale de votre pays de résidence. Vous pouvez, également, adhérer à l’assurance volontaire par l’intermédiaire de la Caisse des Français de l’étranger (CFE).

Vous pouvez, dans les deux derniers cas et sous certaines conditions, racheter des cotisations.

Vous avez été exposé à l’amiante durant votre activité professionnelle : vous pouvez obtenir, sous certaines conditions, l’allocation des travailleurs de l’amiante.

L'établissement qui vous emploie ou vous a employé, doit figurer sur la liste fixée par des arrêtés ministériels. De plus, s'il s'agit d'un établissement de la construction et réparation navales, vous devez avoir exercé un des métiers prévus par arrêté ministériel.

Si la demande est faite au titre d'une maladie professionnelle reconnue, vous pouvez prétendre à la retraite dès 50 ans. Si votre demande est faite à un autre titre, l'âge de départ correspond à votre 60e anniversaire moins le tiers de la durée d'activité dans l'établissement concerné.

A compter de 60 ans et à l'obtention du taux plein (max 50 %), l'allocation amiante est remplacée par la retraite personnelle. Un imprimé de demande de retraite vous sera adressé automatiquement 4 mois avant.

Le sujet est dense, les conditions et démarches sont précisées sur le site du gouvernement :

http://vosdroits.service-public.fr/F2110.xhtml
http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/informations-prat...

A noter que seul le régime de base détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

Bonne journée,

Sophie, Expert Retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Sophie
Sophie

Sophie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour David,

En ce qui concerne votre activité à l'étranger, vos droits sont différents en fonction de votre situation.

• Si vous êtes détaché de façon temporaire (maximum 24 mois dans les pays de l’Union Européenne et en général de 6 ans dans les autres pays) par votre entreprise qui a son siège social en France, elle continue de cotiser auprès des régimes de base et complémentaire.
Vous n’avez aucune démarche particulière à accomplir : vos relevés de carrière sont alimentés chaque année et vos trimestres et points sont validés.

• Si vous êtes expatrié (vous ne remplissez plus les conditions du détachement) ou que votre entreprise et vous-même avez opté pour ce statut, vous ne conservez pas, en principe, la protection sociale dont vous disposiez en France mais du régime local de votre pays de résidence. Vous pouvez adhérer à l’assurance volontaire par l’intermédiaire de la Caisse des Français de l’étranger (CFE).

• Si vous avez trouvé un emploi dans un pays étranger, vous ne relevez plus de la protection sociale française. Vous relevez de la législation sociale de votre pays de résidence. Vous pouvez, également, adhérer à l’assurance volontaire par l’intermédiaire de la Caisse des Français de l’étranger (CFE).

Vous pouvez, dans les deux derniers cas et sous certaines conditions, racheter des cotisations.

Vous avez été exposé à l’amiante durant votre activité professionnelle : vous pouvez obtenir, sous certaines conditions, l’allocation des travailleurs de l’amiante.

L'établissement qui vous emploie ou vous a employé, doit figurer sur la liste fixée par des arrêtés ministériels. De plus, s'il s'agit d'un établissement de la construction et réparation navales, vous devez avoir exercé un des métiers prévus par arrêté ministériel.

Si la demande est faite au titre d'une maladie professionnelle reconnue, vous pouvez prétendre à la retraite dès 50 ans. Si votre demande est faite à un autre titre, l'âge de départ correspond à votre 60e anniversaire moins le tiers de la durée d'activité dans l'établissement concerné.

A compter de 60 ans et à l'obtention du taux plein (max 50 %), l'allocation amiante est remplacée par la retraite personnelle. Un imprimé de demande de retraite vous sera adressé automatiquement 4 mois avant.

Le sujet est dense, les conditions et démarches sont précisées sur le site du gouvernement :

http://vosdroits.service-public.fr/F2110.xhtml
http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/informations-prat...

A noter que seul le régime de base détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

Bonne journée,

Sophie, Expert Retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos