LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de SophieA
SophieA

SophieA

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Chantal,

Vous êtes née en 1957 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ en retraite à l'âge de 62 ans.

Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé.
Chaque génération née à compter du 1er janvier 1956 connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.

Selon vos informations, vous avez commencé à travailler jeune, vous pourrez surement prétendre à un départ à la retraite anticipé. Dans le cadre des carrières longues (modifié depuis le 1/11/12), vous pourriez partir à la retraite à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans et justifier de 166 trimestres cotisés ou réputés cotisés (susceptible d' évoluer).

A noter que seul le régime de base détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

Par conséquent, je vous conseille de contacter le régime de base car lui seul détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

Vos enfants seront bien pris en considération.

Pour le régime général, il existe différents types de majoration pour les assurés ayant élevé au moins un enfant :

• La première est la majoration maternité. Quatre trimestres par enfant sont accordés aux femmes au titre de la grossesse et l'accouchement.

• La deuxième est la majoration éducation ou adoption. Depuis 2010 existe une majoration de quatre trimestres au titre de l'éducation des enfants. Contrairement aux trimestres accordés au titre de la maternité, cette majoration ne bénéficie pas forcément exclusivement à la mère. Elle est attribuée ou partagée avec le père. La décision doit intervenir avant le 4ème anniversaire de l'enfant.

Pour la retraite complémentaire, les organismes prévoient l'attribution de points sans contrepartie de cotisations à partir de 3 enfants élevés et sous certaines conditions car le mode de calcul est propre à chaque régime.

Les conditions d'attribution des pensions de réversion varient selon les régimes :

  • au régime général : au décès de votre conjoint, vous bénéficiez d'une pension de réversion sous certaines conditions liées au mariage, à votre âge et au montant de vos ressources. Si vous vous pacsez avec votre compagnon, vous ne perdez pas vos droits, par contre vos droits seront réexaminés,en fonction de votre nouvelle situation. Il faut donc vous rapprocher de votre caisse de retraite de votre département qui pourra statuer précisément sur ce dernier point.
  • au régime complémentaire : si vous vous pacsez, vous ne perdez pas vos droits à la retraite de réversion, contrairement au remariage.

Bonne journée,

SophieA, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de SophieA
SophieA

SophieA

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Chantal,

Vous êtes née en 1957 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ en retraite à l'âge de 62 ans.

Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé.
Chaque génération née à compter du 1er janvier 1956 connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.

Selon vos informations, vous avez commencé à travailler jeune, vous pourrez surement prétendre à un départ à la retraite anticipé. Dans le cadre des carrières longues (modifié depuis le 1/11/12), vous pourriez partir à la retraite à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans et justifier de 166 trimestres cotisés ou réputés cotisés (susceptible d' évoluer).

A noter que seul le régime de base détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

Par conséquent, je vous conseille de contacter le régime de base car lui seul détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

Vos enfants seront bien pris en considération.

Pour le régime général, il existe différents types de majoration pour les assurés ayant élevé au moins un enfant :

• La première est la majoration maternité. Quatre trimestres par enfant sont accordés aux femmes au titre de la grossesse et l'accouchement.

• La deuxième est la majoration éducation ou adoption. Depuis 2010 existe une majoration de quatre trimestres au titre de l'éducation des enfants. Contrairement aux trimestres accordés au titre de la maternité, cette majoration ne bénéficie pas forcément exclusivement à la mère. Elle est attribuée ou partagée avec le père. La décision doit intervenir avant le 4ème anniversaire de l'enfant.

Pour la retraite complémentaire, les organismes prévoient l'attribution de points sans contrepartie de cotisations à partir de 3 enfants élevés et sous certaines conditions car le mode de calcul est propre à chaque régime.

Les conditions d'attribution des pensions de réversion varient selon les régimes :

  • au régime général : au décès de votre conjoint, vous bénéficiez d'une pension de réversion sous certaines conditions liées au mariage, à votre âge et au montant de vos ressources. Si vous vous pacsez avec votre compagnon, vous ne perdez pas vos droits, par contre vos droits seront réexaminés,en fonction de votre nouvelle situation. Il faut donc vous rapprocher de votre caisse de retraite de votre département qui pourra statuer précisément sur ce dernier point.
  • au régime complémentaire : si vous vous pacsez, vous ne perdez pas vos droits à la retraite de réversion, contrairement au remariage.

Bonne journée,

SophieA, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos