LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Sandrine

Sandrine

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Serge,

Le conjoint survivant qui vit en couple ne perd pas ses droits de pension de réversion d'un précédent mariage, contrairement au remariage, qui lui fait perdre la pension de réversion versée par les régimes complémentaires.

Néanmoins, la pension de réversion du régime général de Sécurité sociale est soumis à ressources. Par conséquent les ressources de votre partenaire seront prises en compte.

Pour pouvoir percevoir une pension de réversion, il faut être marié ou avoir été marié. Le Pacs et le concubinage ne sont pas pris en compte même si vous avez eu des enfants ensemble.

Les conditions d'attribution des pensions de réversion et leurs montants varient selon les régimes :

• La pension de réversion du régime de base des salariés correspond à 54 % des droits du conjoint décédé. Elle est versée, sous condition de ressources au bénéficiaire, remarié ou non, à partir de ses 55 ans.

• Les pensions de réversion des régimes complémentaires Agirc/Arrco sont égales à 60 % des points acquis par le conjoint décédé. Elles sont attribuées sans condition de ressources. Mais le bénéficiaire ne peut pas les percevoir avant un âge limite : 55 ans pour l'Arrco et 60 ans pour l'Agirc.

Cette condition d'âge est supprimée si, au moment du décès, le bénéficiaire a deux enfants à sa charge ou s'il est invalide. A noter également, si le bénéficiaire s'est remarié, il n'aura pas le droit à la pension de réversion Agirc/Arrco de son ex-conjoint décédé.

Sachez que la pension de réversion peut être accordée même si le conjoint est décédé avant d'avoir pris sa retraite ou d'avoir atteint l'âge minimal de départ à la retraite.

Bonne journée

Sandrine, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Sandrine

Sandrine

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Serge,

Le conjoint survivant qui vit en couple ne perd pas ses droits de pension de réversion d'un précédent mariage, contrairement au remariage, qui lui fait perdre la pension de réversion versée par les régimes complémentaires.

Néanmoins, la pension de réversion du régime général de Sécurité sociale est soumis à ressources. Par conséquent les ressources de votre partenaire seront prises en compte.

Pour pouvoir percevoir une pension de réversion, il faut être marié ou avoir été marié. Le Pacs et le concubinage ne sont pas pris en compte même si vous avez eu des enfants ensemble.

Les conditions d'attribution des pensions de réversion et leurs montants varient selon les régimes :

• La pension de réversion du régime de base des salariés correspond à 54 % des droits du conjoint décédé. Elle est versée, sous condition de ressources au bénéficiaire, remarié ou non, à partir de ses 55 ans.

• Les pensions de réversion des régimes complémentaires Agirc/Arrco sont égales à 60 % des points acquis par le conjoint décédé. Elles sont attribuées sans condition de ressources. Mais le bénéficiaire ne peut pas les percevoir avant un âge limite : 55 ans pour l'Arrco et 60 ans pour l'Agirc.

Cette condition d'âge est supprimée si, au moment du décès, le bénéficiaire a deux enfants à sa charge ou s'il est invalide. A noter également, si le bénéficiaire s'est remarié, il n'aura pas le droit à la pension de réversion Agirc/Arrco de son ex-conjoint décédé.

Sachez que la pension de réversion peut être accordée même si le conjoint est décédé avant d'avoir pris sa retraite ou d'avoir atteint l'âge minimal de départ à la retraite.

Bonne journée

Sandrine, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos