LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Déborah

Déborah

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Charles,

Vous êtes né en 1957 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à l'âge légal de de 62 ans.

Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé. En effet, chaque génération connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.

Il faut savoir que l'âge auquel la retraite est attribuée automatiquement à taux plein, c'est à dire sans décote et ce, quel que soit votre durée d'assurance est de 67 ans pour vous.

Vous pouvez aussi choisir de liquider votre retraite complémentaire avant l'âge légal ou à l'âge légal mais sans le nombre de trimestres requis, il faut savoir qu'un coefficient d'abattement définitif est appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Attention, en ce qui concerne la retraite du régime de base vous pouvez choisir de liquider votre retraite seulement à partir de l'âge légal. Un coefficient d'abattement définitif est également appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Si vous êtes en maladie. Ces périodes sont validées sur la base d'un trimestre assimilé pour 60 jours d'indemnisation maladie (indemnités journalières). Cette validation se fait, bien entendu, dans la limite de quatre trimestres par an.
Les régimes complémentaires Arrco et Agirc pratiquent un système similaire, après un délai de carence, mais qui s'appuie sur l'attribution de points de retraite sans contrepartie de cotisations. Les points attribués dépendent des revenus de l'année civile précédente ou de l'année en cours si l'embauche est récente.

L'indemnisation maladie est versée maximum pendant 3 ans, à compter du premier jour de votre premier arrêt de travail. Au-delà des 3 ans, ou avant ce délai si votre état de santé est stabilisé, et si vous êtes toujours dans l’impossibilité de travailler, vous pourrez prétendre à une pension d’invalidité si votre capacité de travail est réduite des deux tiers. Cette situation peut donner lieu à versement d’une pension de retraite au titre de l'inaptitude au travail au régime général de la Sécurité Sociale et au régime complémentaire Agirc/Arrco, à l'âge déterminé par votre année de naissance.

Je vous conseille donc de contacter la caisse de retraite de votre département http://goo.gl/Fhdmo car seul le régime de base confirme l'âge de départ à la retraite en fonction de votre situation.

Bien à vous,

Déborah, Expert Retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Déborah

Déborah

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Charles,

Vous êtes né en 1957 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à l'âge légal de de 62 ans.

Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé. En effet, chaque génération connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.

Il faut savoir que l'âge auquel la retraite est attribuée automatiquement à taux plein, c'est à dire sans décote et ce, quel que soit votre durée d'assurance est de 67 ans pour vous.

Vous pouvez aussi choisir de liquider votre retraite complémentaire avant l'âge légal ou à l'âge légal mais sans le nombre de trimestres requis, il faut savoir qu'un coefficient d'abattement définitif est appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Attention, en ce qui concerne la retraite du régime de base vous pouvez choisir de liquider votre retraite seulement à partir de l'âge légal. Un coefficient d'abattement définitif est également appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Si vous êtes en maladie. Ces périodes sont validées sur la base d'un trimestre assimilé pour 60 jours d'indemnisation maladie (indemnités journalières). Cette validation se fait, bien entendu, dans la limite de quatre trimestres par an.
Les régimes complémentaires Arrco et Agirc pratiquent un système similaire, après un délai de carence, mais qui s'appuie sur l'attribution de points de retraite sans contrepartie de cotisations. Les points attribués dépendent des revenus de l'année civile précédente ou de l'année en cours si l'embauche est récente.

L'indemnisation maladie est versée maximum pendant 3 ans, à compter du premier jour de votre premier arrêt de travail. Au-delà des 3 ans, ou avant ce délai si votre état de santé est stabilisé, et si vous êtes toujours dans l’impossibilité de travailler, vous pourrez prétendre à une pension d’invalidité si votre capacité de travail est réduite des deux tiers. Cette situation peut donner lieu à versement d’une pension de retraite au titre de l'inaptitude au travail au régime général de la Sécurité Sociale et au régime complémentaire Agirc/Arrco, à l'âge déterminé par votre année de naissance.

Je vous conseille donc de contacter la caisse de retraite de votre département http://goo.gl/Fhdmo car seul le régime de base confirme l'âge de départ à la retraite en fonction de votre situation.

Bien à vous,

Déborah, Expert Retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos