LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Romain

Romain

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Christine,

Vous êtes née en 1966 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à la retraite à l'âge légal de 62 ans. Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé. En effet, chaque génération connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.

Les conditions d'attribution des pensions de réversion en France et leurs montants varient selon les régimes :

• La pension de réversion du régime de base des salariés correspond à 54 % des droits du conjoint décédé. Elle est versée, sous condition de ressources au bénéficiaire, remarié ou non, à partir de ses 55 ans.

• Les pensions de réversion des régimes complémentaires Agirc/Arrco sont égales à 60 % des points acquis par le conjoint décédé. Elles sont attribuées sans condition de ressources. Mais le bénéficiaire ne peut pas les percevoir avant un âge limite : 55 ans pour l'Arrco et 60 ans pour l'Agirc.Cette condition d'âge est supprimée si, au moment du décès, le bénéficiaire a deux enfants à sa charge ou s'il est invalide. A noter également, si le bénéficiaire s'est remarié, il n'aura pas le droit à la pension de réversion Agirc/Arrco de son ex-conjoint décédé.

Sachez que la pension de réversion peut être accordée même si le conjoint est décédé avant d'avoir pris sa retraite ou d'avoir atteint l'âge minimal de départ à la retraite.

Pour le régime de base, vous pouvez demander la pension de réversion au moyen du formulaire cerfa n°13364*02 rempli et signé, accompagné des pièces justificatives (RIB, photocopie de l'acte de naissance du défunt (conjoint ou ex-conjoint décédé) comportant les mentions marginales, photocopie du dernier avis d'impôt sur le revenu).

Cet imprimé est mis à disposition :

• dans les caisses de sécurité sociale de votre département http://goo.gl/Fhdmo (pour les salariés agricoles : dans les
caisses de mutualité sociale agricole),
• dans les points d'accueil retraite,
• dans les mairies.

En ce qui concerne la réversion des régimes complémentaires Agirc/Arrco, il faut s'adresser à la dernière caisse Arrco de votre conjoint, ou à sa dernière caisse Agirc s'il était cadre.

Pour votre activité en Suisse, vous ne relevez pas de la protection sociale française, mais de la législation sociale de la Suisse. L'âge légal pour demander sa retraite pour une femme est de 64 ans.

A savoir : pour déterminer votre durée d'assurance et votre taux au régime général, la totalité de vos activités en France et en Suisse seront prises en compte.

Au moment de la retraite, vous devrez vous même demander la liquidation de vos droits auprès du régime suisse.

Pour avoir droit à une rente de veuve de la Suisse, il faut :

• Etre marié
• Avoir un ou plusieurs enfants au moment du décès ou bien
• Avoir 45 ans révolus et être marié depuis au moins cinq ans au jour du décès du conjoint.

Résidant en France, la demande de rente de veuve suisse doit être effectuée auprès de la CARSAT (ex-CRAM) de la région de domiciliation.

Pour obtenir des informations concernant le régime suisse, vous pouvez contacter l'organisme suivant :

Schweizerische Ausgleichskasse(Caisse suisse de compensation)
Avenue Edmond-Vaucher 18
Case postale 31001211 Genève 2.

En espérant vous avoir aidé,

Romain, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Romain

Romain

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Christine,

Vous êtes née en 1966 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à la retraite à l'âge légal de 62 ans. Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé. En effet, chaque génération connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.

Les conditions d'attribution des pensions de réversion en France et leurs montants varient selon les régimes :

• La pension de réversion du régime de base des salariés correspond à 54 % des droits du conjoint décédé. Elle est versée, sous condition de ressources au bénéficiaire, remarié ou non, à partir de ses 55 ans.

• Les pensions de réversion des régimes complémentaires Agirc/Arrco sont égales à 60 % des points acquis par le conjoint décédé. Elles sont attribuées sans condition de ressources. Mais le bénéficiaire ne peut pas les percevoir avant un âge limite : 55 ans pour l'Arrco et 60 ans pour l'Agirc.Cette condition d'âge est supprimée si, au moment du décès, le bénéficiaire a deux enfants à sa charge ou s'il est invalide. A noter également, si le bénéficiaire s'est remarié, il n'aura pas le droit à la pension de réversion Agirc/Arrco de son ex-conjoint décédé.

Sachez que la pension de réversion peut être accordée même si le conjoint est décédé avant d'avoir pris sa retraite ou d'avoir atteint l'âge minimal de départ à la retraite.

Pour le régime de base, vous pouvez demander la pension de réversion au moyen du formulaire cerfa n°13364*02 rempli et signé, accompagné des pièces justificatives (RIB, photocopie de l'acte de naissance du défunt (conjoint ou ex-conjoint décédé) comportant les mentions marginales, photocopie du dernier avis d'impôt sur le revenu).

Cet imprimé est mis à disposition :

• dans les caisses de sécurité sociale de votre département http://goo.gl/Fhdmo (pour les salariés agricoles : dans les
caisses de mutualité sociale agricole),
• dans les points d'accueil retraite,
• dans les mairies.

En ce qui concerne la réversion des régimes complémentaires Agirc/Arrco, il faut s'adresser à la dernière caisse Arrco de votre conjoint, ou à sa dernière caisse Agirc s'il était cadre.

Pour votre activité en Suisse, vous ne relevez pas de la protection sociale française, mais de la législation sociale de la Suisse. L'âge légal pour demander sa retraite pour une femme est de 64 ans.

A savoir : pour déterminer votre durée d'assurance et votre taux au régime général, la totalité de vos activités en France et en Suisse seront prises en compte.

Au moment de la retraite, vous devrez vous même demander la liquidation de vos droits auprès du régime suisse.

Pour avoir droit à une rente de veuve de la Suisse, il faut :

• Etre marié
• Avoir un ou plusieurs enfants au moment du décès ou bien
• Avoir 45 ans révolus et être marié depuis au moins cinq ans au jour du décès du conjoint.

Résidant en France, la demande de rente de veuve suisse doit être effectuée auprès de la CARSAT (ex-CRAM) de la région de domiciliation.

Pour obtenir des informations concernant le régime suisse, vous pouvez contacter l'organisme suivant :

Schweizerische Ausgleichskasse(Caisse suisse de compensation)
Avenue Edmond-Vaucher 18
Case postale 31001211 Genève 2.

En espérant vous avoir aidé,

Romain, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos