LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Romain

Romain

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Nicole,

Le rachat de trimestres est possible, sous certaines conditions, pour le salarié du secteur privé n'ayant pas ou peu cotisé sur certaines périodes et souhaitant augmenter le nombre de trimestres d'assurance validés pour la retraite.

Il est possible d’effectuer des versements pour la retraite entre 20 ans et 67 ans à condition de ne pas avoir fait liquider sa retraite. Le rachat est plafonné à 12 trimestres au total. Vous pouvez l'envisager soit au titre des années d'études supérieures validées par un diplôme, soit au titre d'années incomplètes pour lesquelles vous avez perçu un salaire mais n'avez pas acquis vos 4 trimestres.

Le coût d'un trimestre (1000 € à 6 500 € environ en 2012) varie selon l'âge, votre situation personnelle auquel intervient le rachat et selon l’option choisie (taux seul, ou taux et durée d’assurance), il s'agit d'une dépense importante qui ne se justifie que si elle procure un gain de retraite vraiment significatif. Plus tôt vous rachetez, moins c’est cher...

Vous avez la possibilité d'effectuer une estimation du montant à verser sur le site de la Caisse nationale de l'assurance vieillesse (Cnav) http://goo.gl/UnUwi.

A noter : Vous devrez payer comptant, si vous rachetez un seul trimestre. Pour 2 à 8 trimestres, un échelonnement des paiements est possible jusqu'à 3 ans. Pour 9 à 12 trimestres, vous pourrez échelonner jusqu'à 5 ans, en revanche vous devrez solder votre paiement avant votre départ en retraite.

Il faut savoir, que le rachat des années d'études supérieures est par ailleurs ouvert dans la plupart des régimes complémentaires de retraite comme ceux de l'Agirc Arrco. Il est possible de racheter jusqu’à 70 points par année d’études supérieures, dans la limite de trois ans, dans chacun des régimes Arrco et Agirc, sous conditions. La demande de rachat doit être présentée avant l’âge du taux plein et au préalable avoir été effectué auprès du régime de base. Le coût dépend du nombre de points rachetés, de la valeur du point Arrco ou Agirc et de l’âge du bénéficiaire au moment du rachat. Vous pouvez obtenir une étude personnalisée de rachat en contactant vos organismes de retraite.

Vous avez la possibilité, si un rachat n'est pas possible, au régime général, de pouvoir bénéficier d'une majoration de votre durée d'assurance.

En effet, l'assuré, qui a dépassé l'âge d'obtention automatique du taux plein mais qui ne réunit pas la durée d'assurance correspondant à sa génération, pour vous 65 ans, peut bénéficier d'une majoration de 2,5 % par trimestre d'ajournement, sans l'obligation d'exercer une activité.

Le calcul du où des trimestres sont décomptés de date à date, entre le 1er jour du mois qui suit l'âge d'obtention du taux plein et la date fixée pour le point de départ de la pension.

Le nombre total de trimestres d'assurance ne peut pas dépasser la durée d'assurance maximum correspondant à la génération.

Enfin, vous pouvez cumuler vos retraites sans limite de ressources et sans suspension de vos allocations, vous devez remplir 2 conditions :

• Avoir fait liquider la totalité de vos retraites personnelles françaises et étrangères
• Avoir obtenu le taux plein

Toutes les cotisations habituelles seront prélevées sur votre nouveau salaire.

Attention, celles-ci ne vous donneront droit à aucune revalorisation du montant de votre pension retraite. Une fois liquidées, les retraites ne sont pas recalculées.

En revanche, si vous reprenez une activité dans un autre régime (différent de celui qui verse votre retraite), cela vous permettra de cumuler intégralement votre retraite salarié avec ce nouveau revenu et d'obtenir de nouveaux droits.

En espérant vous avoir aidé,

Romain, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Romain

Romain

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Nicole,

Le rachat de trimestres est possible, sous certaines conditions, pour le salarié du secteur privé n'ayant pas ou peu cotisé sur certaines périodes et souhaitant augmenter le nombre de trimestres d'assurance validés pour la retraite.

Il est possible d’effectuer des versements pour la retraite entre 20 ans et 67 ans à condition de ne pas avoir fait liquider sa retraite. Le rachat est plafonné à 12 trimestres au total. Vous pouvez l'envisager soit au titre des années d'études supérieures validées par un diplôme, soit au titre d'années incomplètes pour lesquelles vous avez perçu un salaire mais n'avez pas acquis vos 4 trimestres.

Le coût d'un trimestre (1000 € à 6 500 € environ en 2012) varie selon l'âge, votre situation personnelle auquel intervient le rachat et selon l’option choisie (taux seul, ou taux et durée d’assurance), il s'agit d'une dépense importante qui ne se justifie que si elle procure un gain de retraite vraiment significatif. Plus tôt vous rachetez, moins c’est cher...

Vous avez la possibilité d'effectuer une estimation du montant à verser sur le site de la Caisse nationale de l'assurance vieillesse (Cnav) http://goo.gl/UnUwi.

A noter : Vous devrez payer comptant, si vous rachetez un seul trimestre. Pour 2 à 8 trimestres, un échelonnement des paiements est possible jusqu'à 3 ans. Pour 9 à 12 trimestres, vous pourrez échelonner jusqu'à 5 ans, en revanche vous devrez solder votre paiement avant votre départ en retraite.

Il faut savoir, que le rachat des années d'études supérieures est par ailleurs ouvert dans la plupart des régimes complémentaires de retraite comme ceux de l'Agirc Arrco. Il est possible de racheter jusqu’à 70 points par année d’études supérieures, dans la limite de trois ans, dans chacun des régimes Arrco et Agirc, sous conditions. La demande de rachat doit être présentée avant l’âge du taux plein et au préalable avoir été effectué auprès du régime de base. Le coût dépend du nombre de points rachetés, de la valeur du point Arrco ou Agirc et de l’âge du bénéficiaire au moment du rachat. Vous pouvez obtenir une étude personnalisée de rachat en contactant vos organismes de retraite.

Vous avez la possibilité, si un rachat n'est pas possible, au régime général, de pouvoir bénéficier d'une majoration de votre durée d'assurance.

En effet, l'assuré, qui a dépassé l'âge d'obtention automatique du taux plein mais qui ne réunit pas la durée d'assurance correspondant à sa génération, pour vous 65 ans, peut bénéficier d'une majoration de 2,5 % par trimestre d'ajournement, sans l'obligation d'exercer une activité.

Le calcul du où des trimestres sont décomptés de date à date, entre le 1er jour du mois qui suit l'âge d'obtention du taux plein et la date fixée pour le point de départ de la pension.

Le nombre total de trimestres d'assurance ne peut pas dépasser la durée d'assurance maximum correspondant à la génération.

Enfin, vous pouvez cumuler vos retraites sans limite de ressources et sans suspension de vos allocations, vous devez remplir 2 conditions :

• Avoir fait liquider la totalité de vos retraites personnelles françaises et étrangères
• Avoir obtenu le taux plein

Toutes les cotisations habituelles seront prélevées sur votre nouveau salaire.

Attention, celles-ci ne vous donneront droit à aucune revalorisation du montant de votre pension retraite. Une fois liquidées, les retraites ne sont pas recalculées.

En revanche, si vous reprenez une activité dans un autre régime (différent de celui qui verse votre retraite), cela vous permettra de cumuler intégralement votre retraite salarié avec ce nouveau revenu et d'obtenir de nouveaux droits.

En espérant vous avoir aidé,

Romain, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos