LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Isabelle

Isabelle

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Patrick,

Vous êtes né en 1953 et selon la réglementation actuelle, vous pouvez prétendre à la retraite à l'âge légal de 61 ans et 2 mois, à taux plein, si vous justifiez de 165 trimestres validés.

Vous avez commencé à travailler jeune, dans le cadre des carrières longues, vous pourrez éventuellement prétendre à un départ anticipé à la retraite et partir à différents âges :
• dès à présent (58 ans et 8 mois). Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans et justifier de 169 trimestres cotisés.
• ou à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans et justifier de 165 trimestres cotisés.

Les trimestres cotisés retenus pour partir en retraite anticipée pour carrière longue sont :
• les trimestres cotisés à la charge de l’assuré
• les trimestres "réputés cotisés"
Les périodes considérées comme "réputées cotisées" sont :
• les périodes de service national, dans la limite de 4 trimestres
• les périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 2 trimestres
• les périodes indemnisées au titre de l’assurance maladie, accidents du travail, maternité dans la limite de 4 trimestres et 2 trimestres supplémentaires liés à la maternité, soit un total maximum de 6 trimestres.

En ce qui concerne la rémunération et les cotisations, l'apprentissage constitue un statut particulier :
• Si vous étiez apprenti en lycée professionnel, vous étiez assimilé à un élève de l'enseignement secondaire et n'avez perçu aucune rémunération donnant lieu à versement de cotisation.
• Dans les autres cas, la partie professionnelle (travail dans une entreprise, chez un artisan ou un commerçant) ne constitue qu'une part de l'activité de l'apprenti, le reste correspondant au temps de formation dans un établissement agréé.
La rémunération évolue en fonction de l'âge de l'apprenti.Aussi,cette période travaillée et, le cas échéant, les cotisations correspondantes ne permettent pas de valider quatre trimestres par an, notamment pour les apprentis les plus jeunes.

Concernant le rachat de trimestres, celui-ci est possible, sous certaines conditions, pour le salarié du secteur privé n'ayant pas ou peu cotisé sur certaines périodes et souhaitant augmenter le nombre de trimestres d'assurance validés pour la retraite.

Depuis la dernière réforme de novembre 2010, il est possible d’effectuer des versements pour la retraite entre 20 ans et 67 ans à condition de ne pas avoir fait liquider sa retraite. Le rachat est plafonné à 12 trimestres au total. Vous pouvez l'envisager soit au titre des années d'études supérieures validées par un diplôme, soit au titre d'années incomplètes pour lesquelles vous avez perçu un salaire mais n'avez pas acquis vos 4 trimestres.

Le coût d'un trimestre (1000 € à 6 500 € environ en 2012) varie selon l'âge, votre situation personnelle auquel intervient le rachat et selon l’option choisie (taux seul, ou taux et durée d’assurance), il s'agit d'une dépense importante qui ne se justifie que si elle procure un gain de retraite vraiment significatif. Plus tôt vous rachetez, moins c’est cher...

Vous avez la possibilité d'effectuer une estimation du montant à verser sur le site de la Caisse nationale de l'assurance vieillesse (Cnav) http://goo.gl/UnUwi.

A noter : Vous devrez payer comptant, si vous achetez un seul trimestre. Pour 2 à 8 trimestres, un échelonnement des paiements est possible jusqu'à 3 ans. Pour 9 à 12 trimestres, vous pourrez échelonner jusqu'à 5 ans, en revanche vous devrez solder votre paiement avant votre départ en retraite.

Il faut savoir, que le rachat des années d'études supérieures est par ailleurs ouvert dans la plupart des régimes complémentaires de retraite comme ceux de l'Agirc Arrco. Il est possible de racheter jusqu’à 70 points par année d’études supérieures, dans la limite de trois ans, dans chacun des régimes Arrco et Agirc, sous conditions.
La demande de rachat doit être présentée avant l’âge du taux plein et au préalable avoir été effectué auprès du régime de base. Le coût dépend du nombre de points rachetés, de la valeur du point Arrco ou Agirc et de l’âge du bénéficiaire au moment du rachat.

Vous pouvez obtenir une étude personnalisée de rachat en contactant vos organismes de retraite.

Par conséquent, je vous conseille de contacter le régime de base car lui seul détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

Bonne journée
Isabelle, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Isabelle

Isabelle

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Patrick,

Vous êtes né en 1953 et selon la réglementation actuelle, vous pouvez prétendre à la retraite à l'âge légal de 61 ans et 2 mois, à taux plein, si vous justifiez de 165 trimestres validés.

Vous avez commencé à travailler jeune, dans le cadre des carrières longues, vous pourrez éventuellement prétendre à un départ anticipé à la retraite et partir à différents âges :
• dès à présent (58 ans et 8 mois). Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans et justifier de 169 trimestres cotisés.
• ou à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans et justifier de 165 trimestres cotisés.

Les trimestres cotisés retenus pour partir en retraite anticipée pour carrière longue sont :
• les trimestres cotisés à la charge de l’assuré
• les trimestres "réputés cotisés"
Les périodes considérées comme "réputées cotisées" sont :
• les périodes de service national, dans la limite de 4 trimestres
• les périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 2 trimestres
• les périodes indemnisées au titre de l’assurance maladie, accidents du travail, maternité dans la limite de 4 trimestres et 2 trimestres supplémentaires liés à la maternité, soit un total maximum de 6 trimestres.

En ce qui concerne la rémunération et les cotisations, l'apprentissage constitue un statut particulier :
• Si vous étiez apprenti en lycée professionnel, vous étiez assimilé à un élève de l'enseignement secondaire et n'avez perçu aucune rémunération donnant lieu à versement de cotisation.
• Dans les autres cas, la partie professionnelle (travail dans une entreprise, chez un artisan ou un commerçant) ne constitue qu'une part de l'activité de l'apprenti, le reste correspondant au temps de formation dans un établissement agréé.
La rémunération évolue en fonction de l'âge de l'apprenti.Aussi,cette période travaillée et, le cas échéant, les cotisations correspondantes ne permettent pas de valider quatre trimestres par an, notamment pour les apprentis les plus jeunes.

Concernant le rachat de trimestres, celui-ci est possible, sous certaines conditions, pour le salarié du secteur privé n'ayant pas ou peu cotisé sur certaines périodes et souhaitant augmenter le nombre de trimestres d'assurance validés pour la retraite.

Depuis la dernière réforme de novembre 2010, il est possible d’effectuer des versements pour la retraite entre 20 ans et 67 ans à condition de ne pas avoir fait liquider sa retraite. Le rachat est plafonné à 12 trimestres au total. Vous pouvez l'envisager soit au titre des années d'études supérieures validées par un diplôme, soit au titre d'années incomplètes pour lesquelles vous avez perçu un salaire mais n'avez pas acquis vos 4 trimestres.

Le coût d'un trimestre (1000 € à 6 500 € environ en 2012) varie selon l'âge, votre situation personnelle auquel intervient le rachat et selon l’option choisie (taux seul, ou taux et durée d’assurance), il s'agit d'une dépense importante qui ne se justifie que si elle procure un gain de retraite vraiment significatif. Plus tôt vous rachetez, moins c’est cher...

Vous avez la possibilité d'effectuer une estimation du montant à verser sur le site de la Caisse nationale de l'assurance vieillesse (Cnav) http://goo.gl/UnUwi.

A noter : Vous devrez payer comptant, si vous achetez un seul trimestre. Pour 2 à 8 trimestres, un échelonnement des paiements est possible jusqu'à 3 ans. Pour 9 à 12 trimestres, vous pourrez échelonner jusqu'à 5 ans, en revanche vous devrez solder votre paiement avant votre départ en retraite.

Il faut savoir, que le rachat des années d'études supérieures est par ailleurs ouvert dans la plupart des régimes complémentaires de retraite comme ceux de l'Agirc Arrco. Il est possible de racheter jusqu’à 70 points par année d’études supérieures, dans la limite de trois ans, dans chacun des régimes Arrco et Agirc, sous conditions.
La demande de rachat doit être présentée avant l’âge du taux plein et au préalable avoir été effectué auprès du régime de base. Le coût dépend du nombre de points rachetés, de la valeur du point Arrco ou Agirc et de l’âge du bénéficiaire au moment du rachat.

Vous pouvez obtenir une étude personnalisée de rachat en contactant vos organismes de retraite.

Par conséquent, je vous conseille de contacter le régime de base car lui seul détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

Bonne journée
Isabelle, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos