LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de DelphineM

DelphineM

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Marc,

Vous êtes né en 1954 et selon la réglementation actuelle, vous pouvez prétendre à la retraite à l'âge légal de 61 ans et 7 mois, à taux plein, si vous justifiez de 165 trimestres validés.

Vous pouvez aussi choisir de liquider votre retraite complémentaire avant l'âge légal ou à l'âge légal mais sans le nombre de trimestres requis, il faut savoir qu'un coefficient d'abattement définitif est appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Attention, en ce qui concerne la retraite du régime de base vous pouvez choisir de liquider votre retraite seulement à partir de l'âge légal. Un coefficient d'abattement définitif est également appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Les retraites de base et complémentaire du secteur privé ne sont pas attribuées automatiquement, vous devez les demander. Ces démarches peuvent prendre du temps, il est donc conseillé de déposer vos demandes 4 mois avant la date envisagée de votre départ à la retraite.

Avant d'entreprendre toutes démarches, informez votre employeur de votre volonté de partir à la retraite. Cette demande doit être faite par écrit et remise soit en main propre contre décharge, soit par lettre recommandée.

Vous pouvez faire votre demande de retraite auprès :

• d'un organisme de l’Assurance retraite : la Cnav ou la Carsat de votre région http://goo.gl/Fhdmo ou,
• d'un CICAS (Centre d'Information, Conseil et Accueil des Salariés Agirc et Arrco) http://www.agirc-arrco.fr/particuliers/utiles/annuaire-de...
• de votre caisse de retraite complémentaire http://www.retraite-repartition.fr/dopli/

Si vous avez des régimes supplémentaires de retraite entreprise ou individuels, vous devez également faire une demande spécifique auprès de chaque organisme concerné.

Si vous souhaitez travailler au Cameroun, il faut savoir qu'en ce qui concerne votre activité du secteur privé à l'étranger, vos droits sont différents en fonction de votre situation :

• Si vous êtes détaché de façon temporaire, maximum 24 mois dans les pays de l’Union Européenne et en général de 6 ans dans les autres pays, par votre entreprise qui a son siège social en France ; elle continue de cotiser auprès des régimes de base et complémentaire.
Vous n’avez aucune démarche particulière à accomplir : vos relevés de carrière sont alimentés chaque année et vos trimestres et points sont validés.

• Si vous êtes expatrié c'est à dire que vous ne remplissez plus les conditions du détachement ou que votre entreprise et vous-même avez opté pour ce statut, vous ne conservez pas, en principe, la protection sociale dont vous disposiez en France. Vous relevez de la législation sociale de votre pays de résidence.

• Si vous trouver un emploi dans un pays étranger, vous ne relèverez plus de la protection sociale française. Vous relèverez de la législation sociale de votre pays de résidence.

Pour en savoir plus, notamment sur les conventions sécurité sociale, n'hésitez pas à consulter le guide des futurs expatriés rédigés par le Gip Info retraite : http://www.info-retraite.fr/fileadmin/gip/pdf/GIP_guide_e...

Enfin, vous pouvez, dans les deux derniers cas et sous certaines conditions, racheter des cotisations. Vous pouvez également adhérer à l’assurance volontaire par l’intermédiaire de la Caisse des Français de l’étranger (CFE).

Bonne continuation,

Delphine M, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points retraite en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de DelphineM

DelphineM

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Marc,

Vous êtes né en 1954 et selon la réglementation actuelle, vous pouvez prétendre à la retraite à l'âge légal de 61 ans et 7 mois, à taux plein, si vous justifiez de 165 trimestres validés.

Vous pouvez aussi choisir de liquider votre retraite complémentaire avant l'âge légal ou à l'âge légal mais sans le nombre de trimestres requis, il faut savoir qu'un coefficient d'abattement définitif est appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Attention, en ce qui concerne la retraite du régime de base vous pouvez choisir de liquider votre retraite seulement à partir de l'âge légal. Un coefficient d'abattement définitif est également appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Les retraites de base et complémentaire du secteur privé ne sont pas attribuées automatiquement, vous devez les demander. Ces démarches peuvent prendre du temps, il est donc conseillé de déposer vos demandes 4 mois avant la date envisagée de votre départ à la retraite.

Avant d'entreprendre toutes démarches, informez votre employeur de votre volonté de partir à la retraite. Cette demande doit être faite par écrit et remise soit en main propre contre décharge, soit par lettre recommandée.

Vous pouvez faire votre demande de retraite auprès :

• d'un organisme de l’Assurance retraite : la Cnav ou la Carsat de votre région http://goo.gl/Fhdmo ou,
• d'un CICAS (Centre d'Information, Conseil et Accueil des Salariés Agirc et Arrco) http://www.agirc-arrco.fr/particuliers/utiles/annuaire-de...
• de votre caisse de retraite complémentaire http://www.retraite-repartition.fr/dopli/

Si vous avez des régimes supplémentaires de retraite entreprise ou individuels, vous devez également faire une demande spécifique auprès de chaque organisme concerné.

Si vous souhaitez travailler au Cameroun, il faut savoir qu'en ce qui concerne votre activité du secteur privé à l'étranger, vos droits sont différents en fonction de votre situation :

• Si vous êtes détaché de façon temporaire, maximum 24 mois dans les pays de l’Union Européenne et en général de 6 ans dans les autres pays, par votre entreprise qui a son siège social en France ; elle continue de cotiser auprès des régimes de base et complémentaire.
Vous n’avez aucune démarche particulière à accomplir : vos relevés de carrière sont alimentés chaque année et vos trimestres et points sont validés.

• Si vous êtes expatrié c'est à dire que vous ne remplissez plus les conditions du détachement ou que votre entreprise et vous-même avez opté pour ce statut, vous ne conservez pas, en principe, la protection sociale dont vous disposiez en France. Vous relevez de la législation sociale de votre pays de résidence.

• Si vous trouver un emploi dans un pays étranger, vous ne relèverez plus de la protection sociale française. Vous relèverez de la législation sociale de votre pays de résidence.

Pour en savoir plus, notamment sur les conventions sécurité sociale, n'hésitez pas à consulter le guide des futurs expatriés rédigés par le Gip Info retraite : http://www.info-retraite.fr/fileadmin/gip/pdf/GIP_guide_e...

Enfin, vous pouvez, dans les deux derniers cas et sous certaines conditions, racheter des cotisations. Vous pouvez également adhérer à l’assurance volontaire par l’intermédiaire de la Caisse des Français de l’étranger (CFE).

Bonne continuation,

Delphine M, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points retraite en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos