LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Isabelle
Isabelle

Isabelle

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Oum Salma,

En ce qui concerne votre activité du secteur privé à l'étranger, vos droits sont différents en fonction de votre situation :

• Si vous avez été ou êtes détaché(e) de façon temporaire, maximum 24 mois dans les pays de l’Union Européenne et en général de 6 ans dans les autres pays, par votre entreprise qui a son siège social en France ; elle continue de cotiser auprès des régimes de base et complémentaire. Vous n’avez aucune démarche particulière à accomplir : vos relevés de carrière sont alimentés chaque année et vos trimestres et points sont validés.

• Si vous avez été ou êtes expatrié(e) c'est à dire que vous ne emplissez plus les conditions du détachement ou que votre entreprise et vous-même avez opté pour ce statut, vous ne conservez pas, en principe, la protection sociale dont vous disposiez en France. Vous relevez de la législation sociale de votre pays de résidence.

• Si vous aviez ou avez trouvé un emploi dans un pays étranger, vous ne relevez plus de la protection sociale française. Vous relevez de la législation sociale de votre pays de résidence.

Pour en savoir plus, notamment sur les conventions sécurité sociale, n'hésitez pas à consulter le guide des futurs expatriés rédigés par le Gip Info retraite : http://www.info-retraite.fr/fileadmin/gip/pdf/GIP_guide_e...

Enfin, vous pouvez, dans les deux derniers cas et sous certaines conditions, racheter des cotisations. Vous pouvez également adhérer à l’assurance volontaire par l’intermédiaire de la Caisse des Français de l’étranger
(CFE).

Bien à vous

Isabelle, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points retraite en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Isabelle
Isabelle

Isabelle

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Oum Salma,

En ce qui concerne votre activité du secteur privé à l'étranger, vos droits sont différents en fonction de votre situation :

• Si vous avez été ou êtes détaché(e) de façon temporaire, maximum 24 mois dans les pays de l’Union Européenne et en général de 6 ans dans les autres pays, par votre entreprise qui a son siège social en France ; elle continue de cotiser auprès des régimes de base et complémentaire. Vous n’avez aucune démarche particulière à accomplir : vos relevés de carrière sont alimentés chaque année et vos trimestres et points sont validés.

• Si vous avez été ou êtes expatrié(e) c'est à dire que vous ne emplissez plus les conditions du détachement ou que votre entreprise et vous-même avez opté pour ce statut, vous ne conservez pas, en principe, la protection sociale dont vous disposiez en France. Vous relevez de la législation sociale de votre pays de résidence.

• Si vous aviez ou avez trouvé un emploi dans un pays étranger, vous ne relevez plus de la protection sociale française. Vous relevez de la législation sociale de votre pays de résidence.

Pour en savoir plus, notamment sur les conventions sécurité sociale, n'hésitez pas à consulter le guide des futurs expatriés rédigés par le Gip Info retraite : http://www.info-retraite.fr/fileadmin/gip/pdf/GIP_guide_e...

Enfin, vous pouvez, dans les deux derniers cas et sous certaines conditions, racheter des cotisations. Vous pouvez également adhérer à l’assurance volontaire par l’intermédiaire de la Caisse des Français de l’étranger
(CFE).

Bien à vous

Isabelle, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points retraite en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos