LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Josette

Josette

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Marilyn,

Vous êtes née en 1958 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à la retraite à l'âge légal de 62 ans.

Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé. En effet, chaque génération connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire, soit en ce qui vous concerne, fin d’année 2014.

Dans le cadre des carrières longues, pour prétendre à un départ anticipé à la retraite et partir à différents âges, il faut remplir les conditions suivantes :

• 57 ans et 4 mois. Vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans et justifier de 174 trimestres cotisés (susceptible d'évoluer).

• ou à 60 ans. Vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans et justifier de 166 trimestres cotisés (susceptible d'évoluer).

Les trimestres cotisés retenus pour partir en retraite anticipée pour carrière longue sont :

  • les trimestres cotisés à la charge de l’assuré ;
  • les trimestres "réputés cotisés".
  • Les périodes considérées comme "réputées cotisées" sont :

    • les périodes de service national, dans la limite de 4 trimestres ;
    • les périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 2 trimestres ;
    • les périodes indemnisées au titre de l’assurance maladie, accidents du travail, maternité dans la limite de 4 trimestres et 2 trimestres supplémentaires liés à la maternité, soit un total maximum de 6 trimestres.
    • Les trimestres réputés cotisés de maternité sont des trimestres liés à l'accouchement (le trimestre au cours duquel est survenu l’accouchement, soit un trimestre par enfant si vous ne validez pas, par ailleurs, 4 trimestres cotisés dans l'année).

      Il ne faut pas les confondre avec les trimestres de majoration de durée d'assurance pour enfant (8 trimestres par enfant), les trimestres d'affiliation à l'Assurance Vieillesse des Parents au Foyer (AVPF) ou les trimestres accordés au titre d'un congé parental, qui n'entrent pas dans le champ des trimestres "réputés cotisés").
      Ces majorations comptent pour l'ouverture du droit à l'âge légal et pour le calcul de la pension de retraite.

      A noter que seul le régime de base déterminera votre date de départ en retraite en fonction de votre situation.

      En ce qui concerne votre mari, né en 1953 et reconnu en invalidité, il pourra prétendre à la retraite au titre de l'inaptitude au travail au régime général de la Sécurité Sociale et au régime complémentaire Agirc/Arrco, à l'âge déterminé par son année de naissance, donc, à compter de ses 61 ans et 2 mois quel que soit le nombre de trimestres acquis (retraite sans minoration).

      S’il exerce une activité professionnelle au moment de ses 61 ans et 2 mois, il pourra continuer à percevoir sa pension d'invalidité au plus tard jusqu'à 66 ans et 2 mois. Lorsqu’il souhaitera bénéficier de sa retraite, il devra déposer ses demandes auprès de ses caisses de retraite de base et complémentaire.

      S’il n'exerce pas d'activité professionnelle, il faut savoir que sa pension d'invalidité sera remplacée automatiquement par sa pension de retraite.

      En espérant vous avoir aidé,
      Josette, Expert retraite
      Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Josette

Josette

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Marilyn,

Vous êtes née en 1958 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à la retraite à l'âge légal de 62 ans.

Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé. En effet, chaque génération connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire, soit en ce qui vous concerne, fin d’année 2014.

Dans le cadre des carrières longues, pour prétendre à un départ anticipé à la retraite et partir à différents âges, il faut remplir les conditions suivantes :

• 57 ans et 4 mois. Vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans et justifier de 174 trimestres cotisés (susceptible d'évoluer).

• ou à 60 ans. Vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans et justifier de 166 trimestres cotisés (susceptible d'évoluer).

Les trimestres cotisés retenus pour partir en retraite anticipée pour carrière longue sont :

  • les trimestres cotisés à la charge de l’assuré ;
  • les trimestres "réputés cotisés".
  • Les périodes considérées comme "réputées cotisées" sont :

    • les périodes de service national, dans la limite de 4 trimestres ;
    • les périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 2 trimestres ;
    • les périodes indemnisées au titre de l’assurance maladie, accidents du travail, maternité dans la limite de 4 trimestres et 2 trimestres supplémentaires liés à la maternité, soit un total maximum de 6 trimestres.
    • Les trimestres réputés cotisés de maternité sont des trimestres liés à l'accouchement (le trimestre au cours duquel est survenu l’accouchement, soit un trimestre par enfant si vous ne validez pas, par ailleurs, 4 trimestres cotisés dans l'année).

      Il ne faut pas les confondre avec les trimestres de majoration de durée d'assurance pour enfant (8 trimestres par enfant), les trimestres d'affiliation à l'Assurance Vieillesse des Parents au Foyer (AVPF) ou les trimestres accordés au titre d'un congé parental, qui n'entrent pas dans le champ des trimestres "réputés cotisés").
      Ces majorations comptent pour l'ouverture du droit à l'âge légal et pour le calcul de la pension de retraite.

      A noter que seul le régime de base déterminera votre date de départ en retraite en fonction de votre situation.

      En ce qui concerne votre mari, né en 1953 et reconnu en invalidité, il pourra prétendre à la retraite au titre de l'inaptitude au travail au régime général de la Sécurité Sociale et au régime complémentaire Agirc/Arrco, à l'âge déterminé par son année de naissance, donc, à compter de ses 61 ans et 2 mois quel que soit le nombre de trimestres acquis (retraite sans minoration).

      S’il exerce une activité professionnelle au moment de ses 61 ans et 2 mois, il pourra continuer à percevoir sa pension d'invalidité au plus tard jusqu'à 66 ans et 2 mois. Lorsqu’il souhaitera bénéficier de sa retraite, il devra déposer ses demandes auprès de ses caisses de retraite de base et complémentaire.

      S’il n'exerce pas d'activité professionnelle, il faut savoir que sa pension d'invalidité sera remplacée automatiquement par sa pension de retraite.

      En espérant vous avoir aidé,
      Josette, Expert retraite
      Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos