LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Déborah
Déborah

Déborah

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Jean-claude,

Vous êtes né en 1956 et selon la réglementation actuelle, vous pouvez prétendre à la retraite à l'âge légal de 62 ans, à taux plein, si vous justifiez de 166 trimestres validés.

Vous avez commencé à travailler jeune, dans le cadre des carrières longues, vous pourrez éventuellement prétendre à un départ anticipé à la retraite et partir à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 4 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans et justifier de 166 trimestres cotisés.

Les trimestres cotisés retenus pour partir en retraite anticipée pour carrière longue sont :
• les trimestres cotisés à la charge de l’assuré
• les trimestres "réputés cotisés"

Les périodes considérées comme "réputées cotisées" sont :
• les périodes de service national, dans la limite de 4 trimestres
• les périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 2 trimestres
• les périodes indemnisées au titre de l’assurance maladie, maternité, accidents du travail dans la limite de 6 trimestres. Le nombre total des périodes de maladie et d’accidents du travail ne peut pas dépasser 4 trimestres.

Il faut savoir que les périodes de chômage indemnisé donnent droit :

• à des trimestres assimilés pour le calcul de votre durée d'assurance. Un trimestre assimilé correspond à cinquante jours de chômage consécutifs ou non. Attention, vous ne pouvez pas cumuler plus de quatre trimestres assimilés par année civile et ils ne sont pas tous pris en compte pour le calcul d'un éventuel droit à un départ anticipé à la retraite c'est à dire avant l'âge légal de la retraite. De plus, il faut être assuré social AVANT la rupture du contrat de travail.

• à des points sans contrepartie de cotisation (dit "points gratuits") pour la retraite complémentaire Agirc/Arrco. Pour en bénéficier, vous devez avoir cotisé auprès d'une caisse de retraite complémentaire avant la rupture de votre contrat de travail.

Les périodes de chômage non indemnisé après le 01/01/1980 et faisant suite à du chômage indemnisé donnent droit, sous conditions, à des trimestres assimilés : elles sont validées dans la limite d'une année.

Cette limite est portée à 5 années (4 trimestres par année civile maximum) :

• si vous avez au moins 55 ans à la date de cessation de l'indemnisation,
• si vous avez cotisé pendant au moins 20 ans (tous régimes de base confondus) et,
• si vous ne relevez pas à nouveau d'un régime de base obligatoire.

Attention, il faut bien être assuré social AVANT la rupture de votre contrat de travail.

Les trimestres assimilés acquis pour les périodes de chômage non indemnisé sont pris en compte pour calculer votre durée d’assurance et ainsi déterminer votre âge de départ à taux plein.

En revanche, sachez que les périodes de chômage non indemnisé ne permettent pas de valider de points de retraite complémentaire AGIRC/ARRCO.

A noter que seul le régime de base détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

Bonne journée,

Déborah, Expert retraite
Découvrez votre espace client TOUTM http://goo.gl/rFdSG

Commentaires

Réponse de Déborah
Déborah

Déborah

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Jean-claude,

Vous êtes né en 1956 et selon la réglementation actuelle, vous pouvez prétendre à la retraite à l'âge légal de 62 ans, à taux plein, si vous justifiez de 166 trimestres validés.

Vous avez commencé à travailler jeune, dans le cadre des carrières longues, vous pourrez éventuellement prétendre à un départ anticipé à la retraite et partir à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 4 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans et justifier de 166 trimestres cotisés.

Les trimestres cotisés retenus pour partir en retraite anticipée pour carrière longue sont :
• les trimestres cotisés à la charge de l’assuré
• les trimestres "réputés cotisés"

Les périodes considérées comme "réputées cotisées" sont :
• les périodes de service national, dans la limite de 4 trimestres
• les périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 2 trimestres
• les périodes indemnisées au titre de l’assurance maladie, maternité, accidents du travail dans la limite de 6 trimestres. Le nombre total des périodes de maladie et d’accidents du travail ne peut pas dépasser 4 trimestres.

Il faut savoir que les périodes de chômage indemnisé donnent droit :

• à des trimestres assimilés pour le calcul de votre durée d'assurance. Un trimestre assimilé correspond à cinquante jours de chômage consécutifs ou non. Attention, vous ne pouvez pas cumuler plus de quatre trimestres assimilés par année civile et ils ne sont pas tous pris en compte pour le calcul d'un éventuel droit à un départ anticipé à la retraite c'est à dire avant l'âge légal de la retraite. De plus, il faut être assuré social AVANT la rupture du contrat de travail.

• à des points sans contrepartie de cotisation (dit "points gratuits") pour la retraite complémentaire Agirc/Arrco. Pour en bénéficier, vous devez avoir cotisé auprès d'une caisse de retraite complémentaire avant la rupture de votre contrat de travail.

Les périodes de chômage non indemnisé après le 01/01/1980 et faisant suite à du chômage indemnisé donnent droit, sous conditions, à des trimestres assimilés : elles sont validées dans la limite d'une année.

Cette limite est portée à 5 années (4 trimestres par année civile maximum) :

• si vous avez au moins 55 ans à la date de cessation de l'indemnisation,
• si vous avez cotisé pendant au moins 20 ans (tous régimes de base confondus) et,
• si vous ne relevez pas à nouveau d'un régime de base obligatoire.

Attention, il faut bien être assuré social AVANT la rupture de votre contrat de travail.

Les trimestres assimilés acquis pour les périodes de chômage non indemnisé sont pris en compte pour calculer votre durée d’assurance et ainsi déterminer votre âge de départ à taux plein.

En revanche, sachez que les périodes de chômage non indemnisé ne permettent pas de valider de points de retraite complémentaire AGIRC/ARRCO.

A noter que seul le régime de base détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

Bonne journée,

Déborah, Expert retraite
Découvrez votre espace client TOUTM http://goo.gl/rFdSG

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos