LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de DéborahL
DéborahL

DéborahL

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Annie,

Vous êtes née en 1956 et selon la réglementation actuelle, vous pouvez prétendre à la retraite à l'âge légal de 62 ans, à taux plein, si vous justifiez de 166 trimestres validés.

Il faut savoir que l'âge auquel la retraite est attribuée automatiquement à taux plein, c'est à dire sans décote et ce, quel que soit votre durée d'assurance est de 67 ans pour vous.

Vous pouvez aussi choisir de liquider votre retraite complémentaire avant l'âge légal ou à l'âge légal mais sans le nombre de trimestres requis, il faut savoir qu'un coefficient d'abattement définitif est appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Attention, en ce qui concerne la retraite du régime de base vous pouvez choisir de liquider votre retraite seulement à partir de l'âge légal. Un coefficient d'abattement définitif est également appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Selon la réglementation actuelle, le RSA n'est pas pris en compte dans le calcul de la retraite.

Le montant de la retraite de base ne peut pas être inférieur à 628,99 euros par mois au 01/04/2013 : c’est le minimum contributif.

Il est porté à 687,32 euros si l’assuré a cotisé au moins 120 trimestres.

Pour bénéficier du minimum contributif, un assuré doit :
• faire liquider sa retraite de base à taux plein (50 %) et,
• s'assurer que le total de toutes ses pensions ne dépasse pas 1 120 euros par mois depuis le 1er février 2014 (ce plafond a été augmenté de 80 euros).

Il touche ce minimum en entier s’il réunit le nombre de trimestres requis pour sa génération. Dans le cas contraire, le montant du minimum est diminué proportionnellement à la durée
d’assurance.

Attention : il ne faut pas confondre le minimum contributif avec l'Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) - ancien minimum vieillesse -, qui est une aide sociale versée à partir de 65 ans (ou de l'âge légal 60-62 ans en cas d'inaptitude au travail) aux personnes dont les ressources n’excèdent pas 792 € par mois pour une personne seule et 1 229,60 € pour un couple au 1er avril 2014.

Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès d'un point accueil de la CNAV http://goo.gl/Fhdmo ou contacter le 39.60 (prix d'un appel local depuis un poste fixe du lundi au vendredi de 8h à 17h / pour appeler de l'étranger, d'une box ou d'un mobile, composez le 09 71 10 39 60)

Bien à vous,

Déborah L, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points retraite en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de DéborahL
DéborahL

DéborahL

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Annie,

Vous êtes née en 1956 et selon la réglementation actuelle, vous pouvez prétendre à la retraite à l'âge légal de 62 ans, à taux plein, si vous justifiez de 166 trimestres validés.

Il faut savoir que l'âge auquel la retraite est attribuée automatiquement à taux plein, c'est à dire sans décote et ce, quel que soit votre durée d'assurance est de 67 ans pour vous.

Vous pouvez aussi choisir de liquider votre retraite complémentaire avant l'âge légal ou à l'âge légal mais sans le nombre de trimestres requis, il faut savoir qu'un coefficient d'abattement définitif est appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Attention, en ce qui concerne la retraite du régime de base vous pouvez choisir de liquider votre retraite seulement à partir de l'âge légal. Un coefficient d'abattement définitif est également appliqué sur votre pension de retraite. Le calcul est fait en fonction de l'âge ou du nombre de trimestres manquants, le plus favorable des deux étant appliqué.

Selon la réglementation actuelle, le RSA n'est pas pris en compte dans le calcul de la retraite.

Le montant de la retraite de base ne peut pas être inférieur à 628,99 euros par mois au 01/04/2013 : c’est le minimum contributif.

Il est porté à 687,32 euros si l’assuré a cotisé au moins 120 trimestres.

Pour bénéficier du minimum contributif, un assuré doit :
• faire liquider sa retraite de base à taux plein (50 %) et,
• s'assurer que le total de toutes ses pensions ne dépasse pas 1 120 euros par mois depuis le 1er février 2014 (ce plafond a été augmenté de 80 euros).

Il touche ce minimum en entier s’il réunit le nombre de trimestres requis pour sa génération. Dans le cas contraire, le montant du minimum est diminué proportionnellement à la durée
d’assurance.

Attention : il ne faut pas confondre le minimum contributif avec l'Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) - ancien minimum vieillesse -, qui est une aide sociale versée à partir de 65 ans (ou de l'âge légal 60-62 ans en cas d'inaptitude au travail) aux personnes dont les ressources n’excèdent pas 792 € par mois pour une personne seule et 1 229,60 € pour un couple au 1er avril 2014.

Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès d'un point accueil de la CNAV http://goo.gl/Fhdmo ou contacter le 39.60 (prix d'un appel local depuis un poste fixe du lundi au vendredi de 8h à 17h / pour appeler de l'étranger, d'une box ou d'un mobile, composez le 09 71 10 39 60)

Bien à vous,

Déborah L, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points retraite en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos