LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Déborah

Déborah

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Brigitte,

Vous êtes née en 1955 et selon la réglementation actuelle, vous pouvez prétendre à la retraite à l'âge légal de 62 ans, à taux plein, si vous justifiez de 166 trimestres validés.

Certains dispositifs dérogatoires permettent de partir avant l'âge légal notamment le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue. Aussi, si vous avez commencé à travailler avant vos 20 ans et que vous avez eu une longue carrière, vous pourriez partir à la retraite avant l'âge légal sous réserve de remplir certaines conditions.

Vous êtes en maladie.
Ces périodes sont validées sur la base d'un trimestre assimilé pour 60 jours d'indemnisation maladie (indemnités journalières). Cette validation se fait, bien entendu, dans la limite de quatre trimestres par an.
Les régimes complémentaires Arrco et Agirc pratiquent un système similaire qui s'appuie sur l'attribution de points de retraite sans contrepartie de cotisations. Les points attribués dépendent des revenus de l'année civile précédente ou de l'année en cours si l'embauche est récente.

Il faut savoir que les périodes de chômage indemnisé donnent droit :

• à des trimestres assimilés pour le calcul de votre durée d'assurance. Un trimestre assimilé correspond à cinquante jours de chômage consécutifs ou non. Attention, vous ne pouvez pas cumuler plus de quatre trimestres assimilés par année civile et ils ne sont pas tous pris en compte pour le calcul d'un éventuel droit à un départ anticipé à la retraite c'est à dire avant l'âge légal de la retraite. De plus, il faut être assuré social AVANT la rupture du contrat de travail.

• à des points sans contrepartie de cotisation (dit "points gratuits") pour la retraite complémentaire Agirc/Arrco. Pour en bénéficier, vous devez avoir cotisé auprès d'une caisse de retraite complémentaire avant la rupture de votre contrat de travail.

Si vous n’avez pas assez cotisé pour votre retraite, sachez que vous avez la possibilité de racheter des trimestres au titre des années supérieures ou d’années incomplètes.

Ce dispositif est ouvert à tous les salariés du secteur privé dès leur vingtième anniversaire. Le rachat est plafonné à 12 trimestres au total et doit intervenir avant votre départ à la retraite. Il existe deux possibilités de rachat :

Le premier, le versement pour le taux seul qui permet de diminuer l’effet de décote de votre retraite.
Le deuxième, le versement pour le taux et la durée d’assurance. Celui-ci joue sur l’effet de décote et la durée d’assurance. C’est le rachat le plus avantageux mais le plus cher.

Le coût d’un trimestre augmente avec l’âge. C’est une dépense importante qui ne se justifie que si elle apporte un gain de retraite vraiment significatif.

Par exemple, il est inutile de racheter des trimestres pour le taux seul si vous pouvez bénéficier d’une retraite pour inaptitude au travail. Cela n’aura aucun impact ni sur la date d’ouverture de vos droits ni sur le montant de votre retraite.

Je vous conseille donc de contacter la caisse de retraite de votre département http://goo.gl/Fhdmo car seul le régime de base confirme l'âge de départ à la retraite en fonction de votre situation.

Bien à vous,

Déborah, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Demandez un Entretien Conseil Retraite
http://www.malakoffmederic.com/particuliers/retraite-epar...

Commentaires

Réponse de Déborah

Déborah

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Brigitte,

Vous êtes née en 1955 et selon la réglementation actuelle, vous pouvez prétendre à la retraite à l'âge légal de 62 ans, à taux plein, si vous justifiez de 166 trimestres validés.

Certains dispositifs dérogatoires permettent de partir avant l'âge légal notamment le dispositif de retraite anticipée pour carrière longue. Aussi, si vous avez commencé à travailler avant vos 20 ans et que vous avez eu une longue carrière, vous pourriez partir à la retraite avant l'âge légal sous réserve de remplir certaines conditions.

Vous êtes en maladie.
Ces périodes sont validées sur la base d'un trimestre assimilé pour 60 jours d'indemnisation maladie (indemnités journalières). Cette validation se fait, bien entendu, dans la limite de quatre trimestres par an.
Les régimes complémentaires Arrco et Agirc pratiquent un système similaire qui s'appuie sur l'attribution de points de retraite sans contrepartie de cotisations. Les points attribués dépendent des revenus de l'année civile précédente ou de l'année en cours si l'embauche est récente.

Il faut savoir que les périodes de chômage indemnisé donnent droit :

• à des trimestres assimilés pour le calcul de votre durée d'assurance. Un trimestre assimilé correspond à cinquante jours de chômage consécutifs ou non. Attention, vous ne pouvez pas cumuler plus de quatre trimestres assimilés par année civile et ils ne sont pas tous pris en compte pour le calcul d'un éventuel droit à un départ anticipé à la retraite c'est à dire avant l'âge légal de la retraite. De plus, il faut être assuré social AVANT la rupture du contrat de travail.

• à des points sans contrepartie de cotisation (dit "points gratuits") pour la retraite complémentaire Agirc/Arrco. Pour en bénéficier, vous devez avoir cotisé auprès d'une caisse de retraite complémentaire avant la rupture de votre contrat de travail.

Si vous n’avez pas assez cotisé pour votre retraite, sachez que vous avez la possibilité de racheter des trimestres au titre des années supérieures ou d’années incomplètes.

Ce dispositif est ouvert à tous les salariés du secteur privé dès leur vingtième anniversaire. Le rachat est plafonné à 12 trimestres au total et doit intervenir avant votre départ à la retraite. Il existe deux possibilités de rachat :

Le premier, le versement pour le taux seul qui permet de diminuer l’effet de décote de votre retraite.
Le deuxième, le versement pour le taux et la durée d’assurance. Celui-ci joue sur l’effet de décote et la durée d’assurance. C’est le rachat le plus avantageux mais le plus cher.

Le coût d’un trimestre augmente avec l’âge. C’est une dépense importante qui ne se justifie que si elle apporte un gain de retraite vraiment significatif.

Par exemple, il est inutile de racheter des trimestres pour le taux seul si vous pouvez bénéficier d’une retraite pour inaptitude au travail. Cela n’aura aucun impact ni sur la date d’ouverture de vos droits ni sur le montant de votre retraite.

Je vous conseille donc de contacter la caisse de retraite de votre département http://goo.gl/Fhdmo car seul le régime de base confirme l'âge de départ à la retraite en fonction de votre situation.

Bien à vous,

Déborah, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Demandez un Entretien Conseil Retraite
http://www.malakoffmederic.com/particuliers/retraite-epar...

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos