LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Virginie

Virginie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Jean Claude,

Le régime général de la Sécurité sociale prévoit le versement de prestations anciennement appelées "minimum vieillesse" (minimum contributif, Allocation de Solidarité aux Personnes Agées..) sous conditions de ressources.

L'assuré peut bénéficier du minimum contributif :
• s'il a cotisé, sur des salaires modestes, au régime général et, éventuellement, au régime des salariés agricoles, des artisans, des commerçants (...),
• s'il a droit au bénéfice d'une pension de retraite de base du régime général à taux plein,
• s'il a liquidé toutes ses retraites de base et complémentaires,
• si le montant total de ses pensions de retraites (de base et complémentaires) ne dépasse pas un certain plafond (1 146,29 € en 2017).

Si le montant de la pension vieillesse est plus faible que le montant contributif (pour exemple, il est de 7 555,50 € par an, soit 629,62 € par mois, en 2017), la retraite est augmentée à hauteur de ce minimum contributif.

La personne peut également percevoir un minimum contributif majoré si elle justifie d'une durée d'assurance d'au moins 120 trimestres cotisés au régime général.

S'agissant de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), cette prestation peut être versée au retraité ayant au moins 65 ans (ou au moins l'âge légal de départ à la retraite s’il est inapte au travail) qui a de faibles ressources. Son montant dépend des ressources et de la situation familiale du retraité (seul ou en couple).

En tout état de cause, pour vérifier si votre épouse peut, ou pourra, bénéficier d'une de ces prestations, je vous invite à vous adresser à l'Assurance retraite en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou via le site http://www.lassuranceretraite.fr.

Bon après-midi,

Virginie, Expert Retraite

Commentaires

Réponse de Virginie

Virginie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Jean Claude,

Le régime général de la Sécurité sociale prévoit le versement de prestations anciennement appelées "minimum vieillesse" (minimum contributif, Allocation de Solidarité aux Personnes Agées..) sous conditions de ressources.

L'assuré peut bénéficier du minimum contributif :
• s'il a cotisé, sur des salaires modestes, au régime général et, éventuellement, au régime des salariés agricoles, des artisans, des commerçants (...),
• s'il a droit au bénéfice d'une pension de retraite de base du régime général à taux plein,
• s'il a liquidé toutes ses retraites de base et complémentaires,
• si le montant total de ses pensions de retraites (de base et complémentaires) ne dépasse pas un certain plafond (1 146,29 € en 2017).

Si le montant de la pension vieillesse est plus faible que le montant contributif (pour exemple, il est de 7 555,50 € par an, soit 629,62 € par mois, en 2017), la retraite est augmentée à hauteur de ce minimum contributif.

La personne peut également percevoir un minimum contributif majoré si elle justifie d'une durée d'assurance d'au moins 120 trimestres cotisés au régime général.

S'agissant de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), cette prestation peut être versée au retraité ayant au moins 65 ans (ou au moins l'âge légal de départ à la retraite s’il est inapte au travail) qui a de faibles ressources. Son montant dépend des ressources et de la situation familiale du retraité (seul ou en couple).

En tout état de cause, pour vérifier si votre épouse peut, ou pourra, bénéficier d'une de ces prestations, je vous invite à vous adresser à l'Assurance retraite en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou via le site http://www.lassuranceretraite.fr.

Bon après-midi,

Virginie, Expert Retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos