LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Didier

Didier

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Marie-Ange,

La décision de revaloriser les pensions en cours est prise, pour chaque régime de retraite, par ses instances décisionnaires, en fonction de ses contraintes spécifiques et, notamment de sa situation financière.
Il n' y a donc effectivement pas nécessairement de décision homogène sur ce point.

Ainsi, les Partenaires sociaux gestionnaires des régimes Arrco et Agirc ont adopté, voici plusieurs années, une règle consistant à revaloriser les allocations sur la base de l'inflation diminuée de 1%.
Dès lors, pour ces régimes, il ne peut y avoir augmentation des retraites que si l'inflation excède 1%, ce qui n'a pas été le cas ces dernières années et sera encore vrai en 2017.

Cette formule de revalorisation a été déterminée en considération de la santé financière des régimes Arrco et Agirc, qui doivent faire face à des charges (retraites payées) en accroissement constant, que ne compense pas l'évolution de leurs ressources (cotisations encaissées). Cette situation, défavorable, résulte à la fois du contexte économique général (chômage, croissance faible, ...) et de l'arrivée de classes nombreuses à l'âge de la retraite.

Si les retraités participent aux efforts nécessaires pour rééquilibrer leur système de retraite complémentaire, les actifs et leurs employeurs contribuent aussi pour leur part, par une hausse des cotisations et par une augmentation du prix d'achat du point retraite.

Bonne journée

Didier, Expert retraite

Commentaires

Réponse de Didier

Didier

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Marie-Ange,

La décision de revaloriser les pensions en cours est prise, pour chaque régime de retraite, par ses instances décisionnaires, en fonction de ses contraintes spécifiques et, notamment de sa situation financière.
Il n' y a donc effectivement pas nécessairement de décision homogène sur ce point.

Ainsi, les Partenaires sociaux gestionnaires des régimes Arrco et Agirc ont adopté, voici plusieurs années, une règle consistant à revaloriser les allocations sur la base de l'inflation diminuée de 1%.
Dès lors, pour ces régimes, il ne peut y avoir augmentation des retraites que si l'inflation excède 1%, ce qui n'a pas été le cas ces dernières années et sera encore vrai en 2017.

Cette formule de revalorisation a été déterminée en considération de la santé financière des régimes Arrco et Agirc, qui doivent faire face à des charges (retraites payées) en accroissement constant, que ne compense pas l'évolution de leurs ressources (cotisations encaissées). Cette situation, défavorable, résulte à la fois du contexte économique général (chômage, croissance faible, ...) et de l'arrivée de classes nombreuses à l'âge de la retraite.

Si les retraités participent aux efforts nécessaires pour rééquilibrer leur système de retraite complémentaire, les actifs et leurs employeurs contribuent aussi pour leur part, par une hausse des cotisations et par une augmentation du prix d'achat du point retraite.

Bonne journée

Didier, Expert retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos