LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Aurélie
Aurélie

Aurélie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Marie-Claire,

Si vous faites le choix d'un départ volontaire à la retraite au 1er août 2018, vous continuerez de bénéficier de droits à retraite pour la période travaillée auprès des régimes de base et complémentaire et percevrez une indemnité de départ en retraite dont vous trouverez les modalités de calcul dans le lien suivant : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13965

En cas de rupture conventionnelle, le salarié perçoit une indemnité spécifique de rupture et peut en général prétendre aux allocations de chômage.

La période de chômage indemnisée par Pôle emploi découlant donne lieu à l'attribution de trimestres au régime général de la Sécurité sociale pour 50 jours indemnisés, dans la limite de 4 trimestres par an, ainsi que des points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc, si vous êtes ou avez été cadre).

Attention toutefois, si vous partez en retraite anticipée pour carrière longues et si vous avez déjà des trimestres pour chômage, ils ne seront retenus dans votre nombre de trimestres cotisés que dans la limite de 4 trimestres pour toute la carrière.
Une rupture conventionnelle pourrait donc vous empêcher de partir à la retraite à 60 ans.

C'est pourquoi je vous conseille, avant de prendre une décision, de vérifier votre situation auprès de l'Assurance retraite au 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bon après-midi

Aurélie, Expert retraite

Commentaires

Réponse de Aurélie
Aurélie

Aurélie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Marie-Claire,

Si vous faites le choix d'un départ volontaire à la retraite au 1er août 2018, vous continuerez de bénéficier de droits à retraite pour la période travaillée auprès des régimes de base et complémentaire et percevrez une indemnité de départ en retraite dont vous trouverez les modalités de calcul dans le lien suivant : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13965

En cas de rupture conventionnelle, le salarié perçoit une indemnité spécifique de rupture et peut en général prétendre aux allocations de chômage.

La période de chômage indemnisée par Pôle emploi découlant donne lieu à l'attribution de trimestres au régime général de la Sécurité sociale pour 50 jours indemnisés, dans la limite de 4 trimestres par an, ainsi que des points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc, si vous êtes ou avez été cadre).

Attention toutefois, si vous partez en retraite anticipée pour carrière longues et si vous avez déjà des trimestres pour chômage, ils ne seront retenus dans votre nombre de trimestres cotisés que dans la limite de 4 trimestres pour toute la carrière.
Une rupture conventionnelle pourrait donc vous empêcher de partir à la retraite à 60 ans.

C'est pourquoi je vous conseille, avant de prendre une décision, de vérifier votre situation auprès de l'Assurance retraite au 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bon après-midi

Aurélie, Expert retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos