LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Aurélie
Aurélie

Aurélie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Daniel,

Le congé de reclassement effectué par le salarié pendant sa période de préavis de licenciement et au-delà, en général dans la limite d'un an, correspond à la durée du préavis.

Durant cette période, le salarié continue donc de percevoir sa rémunération habituelle, qui est soumise à l'ensemble des cotisations de retraite et lui permet de valider des trimestres cotisés par le régime de base et inscrire des points de retraite complémentaire Arrco et Agirc (si vous étes cadre).

En revanche, lorsque la durée du congé de reclassement excède celle du préavis, le régime général attribue des trimestres assimilés à raison d'un trimestre par périodes de 50 jours. Les régimes Arrco et Agirc n'accordent, quant à eux, pas automatiquement des points, mais, de manière facultative, des cotisations Agirc-Arrco peuvent être versées sous réserve d'un accord conclu au sein de l'entreprise.

Au-delà de la période du congé reclassement, le régime général de la sécurité sociale accorde, un trimestre assimilé pour 50 jours de chômage indemnisé. Des points Arrco (et Agirc) sont également attribués tant que l'intéressé est indemnisé par le régime d'assurance chômage.

Né en octobre 1961, pour bénéficier d'un départ à la retraite anticipée pour carrières longues, vous devez justifier de 4 trimestres validés avant la fin de l'année civile de votre 20ème anniversaire et totaliser 168 trimestres cotisés.

Pour être éligible à ce dispositif, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour la maladie, 2 pour invalidité... dans ces 168 trimestres cotisés.

Dès lors, votre période d'indemnisation chômage pourrait remettre en cause votre éligibilité à un départ anticipé si vous n'avez pas les 168 trimestres requis et comptabilisez plus de 4 trimestres de chômage sur l'ensemble de votre carrière.

Pour vérifier votre situation, je vous conseille de contacter le régime général de la Sécurité sociale, seul organisme habilité à vous confirmer le point de départ de votre retraite à taux plein, en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bon après-midi.

Aurélie, Expert retraite

Commentaires

Réponse de Aurélie
Aurélie

Aurélie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Daniel,

Le congé de reclassement effectué par le salarié pendant sa période de préavis de licenciement et au-delà, en général dans la limite d'un an, correspond à la durée du préavis.

Durant cette période, le salarié continue donc de percevoir sa rémunération habituelle, qui est soumise à l'ensemble des cotisations de retraite et lui permet de valider des trimestres cotisés par le régime de base et inscrire des points de retraite complémentaire Arrco et Agirc (si vous étes cadre).

En revanche, lorsque la durée du congé de reclassement excède celle du préavis, le régime général attribue des trimestres assimilés à raison d'un trimestre par périodes de 50 jours. Les régimes Arrco et Agirc n'accordent, quant à eux, pas automatiquement des points, mais, de manière facultative, des cotisations Agirc-Arrco peuvent être versées sous réserve d'un accord conclu au sein de l'entreprise.

Au-delà de la période du congé reclassement, le régime général de la sécurité sociale accorde, un trimestre assimilé pour 50 jours de chômage indemnisé. Des points Arrco (et Agirc) sont également attribués tant que l'intéressé est indemnisé par le régime d'assurance chômage.

Né en octobre 1961, pour bénéficier d'un départ à la retraite anticipée pour carrières longues, vous devez justifier de 4 trimestres validés avant la fin de l'année civile de votre 20ème anniversaire et totaliser 168 trimestres cotisés.

Pour être éligible à ce dispositif, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour la maladie, 2 pour invalidité... dans ces 168 trimestres cotisés.

Dès lors, votre période d'indemnisation chômage pourrait remettre en cause votre éligibilité à un départ anticipé si vous n'avez pas les 168 trimestres requis et comptabilisez plus de 4 trimestres de chômage sur l'ensemble de votre carrière.

Pour vérifier votre situation, je vous conseille de contacter le régime général de la Sécurité sociale, seul organisme habilité à vous confirmer le point de départ de votre retraite à taux plein, en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bon après-midi.

Aurélie, Expert retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos