LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Sandra
Sandra

Sandra

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Philippe,

Effectivement, les personnes en invalidité sont mises d'office à la retraite pour inaptitude au travail à compter de l'âge légal (62 ans), quel que soit le nombre de trimestres validés au régime de base.

Ce n'est que dans la mesure où elles exercent un emploi, qu'elles peuvent poursuivre cette activité sans être obligées de faire liquider leur retraite.

Par ailleurs, en cas d’invalidité, le régime général de base attribue 1 trimestre pour chaque trimestre civil qui comprend 3 mensualités de paiement de la pension d'invalidité.

Ces trimestres sont retenus pour définir votre durée d'assurance auprès des régimes de base. En cas de cumul d’une pension d’invalidité et d’une activité salariée, ne sont validées que 4 trimestres par an.

En revanche, seuls les revenus correspondant à une activité salariée sont pris en compte pour calculer le Salaire Annuel Moyen déterminé en retenant les 25 meilleurs salaires annuels. Les pensions d’invalidité en sont donc exclues.

S'agissant de la retraite complémentaire, les périodes de maladie et d'invalidité qui interrompent une période d'activité salariée peuvent permettre l'inscription de points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres).

Les points sont calculés par référence aux points acquis au cours de l'année précédant l'arrêt de travail.

Je vous joins le lien vers la brochure dédiée à cette question, où vous trouverez davantage de détails : http://fr.calameo.com/read/0027117296d7937ee935c

Enfin, vous pouvez obtenir une simulation de vos droits à retraite des régimes de base (régime général de la Sécurité sociale, RSI...) et complémentaire, en vous rendant dans votre espace personnel sur le site https://www.agirc-arrco.

Bonne journée,

Sandra, Expert Retraite

Commentaires

Réponse de Sandra
Sandra

Sandra

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Philippe,

Effectivement, les personnes en invalidité sont mises d'office à la retraite pour inaptitude au travail à compter de l'âge légal (62 ans), quel que soit le nombre de trimestres validés au régime de base.

Ce n'est que dans la mesure où elles exercent un emploi, qu'elles peuvent poursuivre cette activité sans être obligées de faire liquider leur retraite.

Par ailleurs, en cas d’invalidité, le régime général de base attribue 1 trimestre pour chaque trimestre civil qui comprend 3 mensualités de paiement de la pension d'invalidité.

Ces trimestres sont retenus pour définir votre durée d'assurance auprès des régimes de base. En cas de cumul d’une pension d’invalidité et d’une activité salariée, ne sont validées que 4 trimestres par an.

En revanche, seuls les revenus correspondant à une activité salariée sont pris en compte pour calculer le Salaire Annuel Moyen déterminé en retenant les 25 meilleurs salaires annuels. Les pensions d’invalidité en sont donc exclues.

S'agissant de la retraite complémentaire, les périodes de maladie et d'invalidité qui interrompent une période d'activité salariée peuvent permettre l'inscription de points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres).

Les points sont calculés par référence aux points acquis au cours de l'année précédant l'arrêt de travail.

Je vous joins le lien vers la brochure dédiée à cette question, où vous trouverez davantage de détails : http://fr.calameo.com/read/0027117296d7937ee935c

Enfin, vous pouvez obtenir une simulation de vos droits à retraite des régimes de base (régime général de la Sécurité sociale, RSI...) et complémentaire, en vous rendant dans votre espace personnel sur le site https://www.agirc-arrco.

Bonne journée,

Sandra, Expert Retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos