LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Virginie
Virginie

Virginie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Claude,

Le congé de reclassement effectué par le salarié pendant sa période de préavis de licenciement et au-delà, en général dans la limite d'un an, correspond à la durée du préavis.

Durant cette période, le salarié continue de percevoir sa rémunération habituelle, qui étant soumise à l'ensemble des cotisations de retraite lui permet de valider des trimestres cotisés par le régime de base et inscrire des points de retraite complémentaire Arrco et Agirc (s'il est cadre).

En revanche, lorsque la durée du congé de reclassement excède celle du préavis, le régime général attribue des trimestres assimilés à raison d'un trimestre par périodes de 50 jours.
Les régimes Arrco et Agirc accordent, quant à eux, des points, de manière facultative, sous réserve d'un accord conclu au sein de l'entreprise prévoyant le versement des cotisations de retraite complémentaire.

Ce n'est donc que dans la mesure où un tel accord aurait été signé par votre employeur que vous pourrez bénéficier de droits à retraite complémentaire pour la durée du congé de reclassement qui excède celle du préavis.

Enfin, j'ajoute qu'au terme du congé reclassement, le régime général de la sécurité sociale accorde, un trimestre assimilé pour 50 jours de chômage indemnisé. Des points Arrco (et Agirc) sont également attribués tant que l'intéressé est indemnisé par le régime d'assurance chômage.

Bon après-midi

Virginie, Expert Retraite

Commentaires

Réponse de Virginie
Virginie

Virginie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Claude,

Le congé de reclassement effectué par le salarié pendant sa période de préavis de licenciement et au-delà, en général dans la limite d'un an, correspond à la durée du préavis.

Durant cette période, le salarié continue de percevoir sa rémunération habituelle, qui étant soumise à l'ensemble des cotisations de retraite lui permet de valider des trimestres cotisés par le régime de base et inscrire des points de retraite complémentaire Arrco et Agirc (s'il est cadre).

En revanche, lorsque la durée du congé de reclassement excède celle du préavis, le régime général attribue des trimestres assimilés à raison d'un trimestre par périodes de 50 jours.
Les régimes Arrco et Agirc accordent, quant à eux, des points, de manière facultative, sous réserve d'un accord conclu au sein de l'entreprise prévoyant le versement des cotisations de retraite complémentaire.

Ce n'est donc que dans la mesure où un tel accord aurait été signé par votre employeur que vous pourrez bénéficier de droits à retraite complémentaire pour la durée du congé de reclassement qui excède celle du préavis.

Enfin, j'ajoute qu'au terme du congé reclassement, le régime général de la sécurité sociale accorde, un trimestre assimilé pour 50 jours de chômage indemnisé. Des points Arrco (et Agirc) sont également attribués tant que l'intéressé est indemnisé par le régime d'assurance chômage.

Bon après-midi

Virginie, Expert Retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos