LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Nelia

Nelia

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Marie-Madeleine,

Les périodes d'arrêt de travail pour maladie, maternité, invalidité ou accident du travail, qui interrompent une activité salariée, permettent de continuer à acquérir des droits à retraite :

  • des trimestres assimilés (non cotisés) au régime général, à raison d'un trimestre pour 60 indemnités journalières de la Sécurité sociale, consécutives ou non, 
  • des points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres), pour les périodes de plus de 60 jours consécutifs pendant lesquelles les indemnités journalières ont été versées.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les liens suivants :

En outre, l'âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de votre carrière, votre année de naissance, l'âge auquel vous avez commencé à travailler, votre nombre de trimestres (...).

Ainsi, selon la législation actuelle, pour les personnes nées, comme vous, en mai 1958, la retraite à taux plein peut être versée :

  • à 67 ans, sans condition particulière de durée d'activité,
  • à partir de 62 ans, à condition de justifier de 167 trimestres d'assurance auprès des régimes de retraite de base.

Indiquant réunir au 31 décembre 2017, 168 trimestres d'assurance, vous semblez remplir les conditions pour bénéficier de votre retraite à taux plein dès 62 ans.

Ceci étant, n'ayant pas accès aux données de votre carrière, je ne peux vous répondre plus précisément.

C'est pourquoi je vous conseille de contacter le régime général de la Sécurité sociale, seul organisme habilité à déterminer l'âge de votre départ en retraite, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d'appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Enfin, si vous obtenez votre retraite de base à taux plein au 1er juin 2018, il en sera de même pour votre retraite complémentaire Arrco et Agirc, si vous êtes cadre.

Bonne journée

Nélia, Expert Retraite

Commentaires

Réponse de Nelia

Nelia

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Marie-Madeleine,

Les périodes d'arrêt de travail pour maladie, maternité, invalidité ou accident du travail, qui interrompent une activité salariée, permettent de continuer à acquérir des droits à retraite :

  • des trimestres assimilés (non cotisés) au régime général, à raison d'un trimestre pour 60 indemnités journalières de la Sécurité sociale, consécutives ou non, 
  • des points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres), pour les périodes de plus de 60 jours consécutifs pendant lesquelles les indemnités journalières ont été versées.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les liens suivants :

En outre, l'âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de votre carrière, votre année de naissance, l'âge auquel vous avez commencé à travailler, votre nombre de trimestres (...).

Ainsi, selon la législation actuelle, pour les personnes nées, comme vous, en mai 1958, la retraite à taux plein peut être versée :

  • à 67 ans, sans condition particulière de durée d'activité,
  • à partir de 62 ans, à condition de justifier de 167 trimestres d'assurance auprès des régimes de retraite de base.

Indiquant réunir au 31 décembre 2017, 168 trimestres d'assurance, vous semblez remplir les conditions pour bénéficier de votre retraite à taux plein dès 62 ans.

Ceci étant, n'ayant pas accès aux données de votre carrière, je ne peux vous répondre plus précisément.

C'est pourquoi je vous conseille de contacter le régime général de la Sécurité sociale, seul organisme habilité à déterminer l'âge de votre départ en retraite, par téléphone au 3960 (0,06 €/ mn + prix d'appel) ou via le lien suivant : http://www.lassuranceretraite.fr

Enfin, si vous obtenez votre retraite de base à taux plein au 1er juin 2018, il en sera de même pour votre retraite complémentaire Arrco et Agirc, si vous êtes cadre.

Bonne journée

Nélia, Expert Retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos