LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Aurélie
Aurélie

Aurélie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Jean-Michel,

Durant la partie du congé de reclassement qui correspond au préavis de licenciement, le salarié continue donc de percevoir sa rémunération habituelle. Celle-ci est soumise à l'ensemble des cotisations de retraite et lui permet d'acquérir des trimestres cotisés au régime de base et des points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres).

Lorsque la durée du congé de reclassement excède celle du préavis, le régime général attribue des trimestres assimilés à raison d'un trimestre par période de 50 jours. Pour leur part, les régimes Arrco et Agirc n'accordent pas automatiquement des points, mais, de manière facultative, des cotisations peuvent être versées sous réserve d'un accord conclu au sein de l'entreprise.

Par ailleurs, de manière générale, les indemnités payées lors du départ en retraite font partie du salaire. Elles sont donc soumises à cotisation de retraite.

Pour acquérir un trimestre cotisé au régime général de la Sécurité sociale, il faut cotiser sur un salaire brut au moins égal à 150 fois le Smic horaire, soit 1464 € en 2017.

Attention, cette règle générale n'est toutefois pas valable pour l'année du point de départ de la retraite. En effet, les trimestres sont alors attribués en fonction du nombre de trimestres civils effectués avant la rupture du contrat de travail. Ainsi, un trimestre est attribué pour un départ au 31 mars, 2 trimestres pour un départ au 30 juin ...
Si vous prenez votre retraite courant 2018, la fin de votre contrat en février 2018 ne vous permettra d'acquérir aucun trimestre cotisé pour cette année.

Pour faire le point sur votre situation, je vous conseille de contacter le régime général de la Sécurité sociale au 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée,

Aurélie, Expert retraite

Commentaires

Réponse de Aurélie
Aurélie

Aurélie

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Jean-Michel,

Durant la partie du congé de reclassement qui correspond au préavis de licenciement, le salarié continue donc de percevoir sa rémunération habituelle. Celle-ci est soumise à l'ensemble des cotisations de retraite et lui permet d'acquérir des trimestres cotisés au régime de base et des points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres).

Lorsque la durée du congé de reclassement excède celle du préavis, le régime général attribue des trimestres assimilés à raison d'un trimestre par période de 50 jours. Pour leur part, les régimes Arrco et Agirc n'accordent pas automatiquement des points, mais, de manière facultative, des cotisations peuvent être versées sous réserve d'un accord conclu au sein de l'entreprise.

Par ailleurs, de manière générale, les indemnités payées lors du départ en retraite font partie du salaire. Elles sont donc soumises à cotisation de retraite.

Pour acquérir un trimestre cotisé au régime général de la Sécurité sociale, il faut cotiser sur un salaire brut au moins égal à 150 fois le Smic horaire, soit 1464 € en 2017.

Attention, cette règle générale n'est toutefois pas valable pour l'année du point de départ de la retraite. En effet, les trimestres sont alors attribués en fonction du nombre de trimestres civils effectués avant la rupture du contrat de travail. Ainsi, un trimestre est attribué pour un départ au 31 mars, 2 trimestres pour un départ au 30 juin ...
Si vous prenez votre retraite courant 2018, la fin de votre contrat en février 2018 ne vous permettra d'acquérir aucun trimestre cotisé pour cette année.

Pour faire le point sur votre situation, je vous conseille de contacter le régime général de la Sécurité sociale au 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée,

Aurélie, Expert retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos