LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Ludovic
Ludovic

Ludovic

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Jean-Pierre,

Le coefficient de solidarité que vous évoquez sera appliqué sur les retraites complémentaires des personnes nées à compter de 1957 et bénéficiant d'une retraite à taux plein à partir de 2019. Il s'agit d'une minoration de 10% de la retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres) pendant les 3 premières années de la retraite.

Ceci étant, les personnes qui remplissent les conditions pour bénéficier d'une retraite du régime de base à taux plein avant le 1er janvier 2019 et qui choisissent de reporter leur départ en retraite après cette date, ne seront en effet pas concernées par ce coefficient.

Dès lors, né en octobre 1958, vous pourrez ne pas être visé par ce coefficient si vous remplissez les conditions permettant un départ anticipé à taux plein au 1er novembre ou 1er décembre 2018. En revanche, si vous ne pouvez bénéficier de votre retraite à taux plein qu'à partir du 1er janvier 2019, le coefficient en cause sera appliqué sur le montant de vos retraites complémentaires.

Dans ces conditions, sachez toutefois que vous pourriez ne pas être visé par ce coefficient si :

  • vous reportez votre départ en retraite d'une année,
  • vous êtes, au moment de votre départ en retraite, exonérée de CSG compte tenu de vos ressources.

S'agissant du montant des pensions versées dans le cadre du dispositif de la retraite progressive, celui-ci correspond à une fraction de l'allocation déterminée à partir des droits inscrits à votre compte. Cette fraction est égale à 100% - % temps travail.

Par exemple, si vous travaillez à 60%, vous percevrez l'équivalent de 40% de votre allocation.

Ceci étant, pendant la période de retraite progressive, vous (ainsi que votre employeur) continuerez à cotiser et vous obtiendrez en contrepartie des droits supplémentaires : trimestres au régime général et points de retraite complémentaire.

Ces droits seront ajoutés à votre compte lorsque vous partirez en retraite définitive. Le montant de vos retraites sera donc augmenté et vous bénéficierez alors d'une retraite égale à 100% de vos droits.

Bonne journée,

Ludovic, Expert retraite

Commentaires

Réponse de Ludovic
Ludovic

Ludovic

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Jean-Pierre,

Le coefficient de solidarité que vous évoquez sera appliqué sur les retraites complémentaires des personnes nées à compter de 1957 et bénéficiant d'une retraite à taux plein à partir de 2019. Il s'agit d'une minoration de 10% de la retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres) pendant les 3 premières années de la retraite.

Ceci étant, les personnes qui remplissent les conditions pour bénéficier d'une retraite du régime de base à taux plein avant le 1er janvier 2019 et qui choisissent de reporter leur départ en retraite après cette date, ne seront en effet pas concernées par ce coefficient.

Dès lors, né en octobre 1958, vous pourrez ne pas être visé par ce coefficient si vous remplissez les conditions permettant un départ anticipé à taux plein au 1er novembre ou 1er décembre 2018. En revanche, si vous ne pouvez bénéficier de votre retraite à taux plein qu'à partir du 1er janvier 2019, le coefficient en cause sera appliqué sur le montant de vos retraites complémentaires.

Dans ces conditions, sachez toutefois que vous pourriez ne pas être visé par ce coefficient si :

  • vous reportez votre départ en retraite d'une année,
  • vous êtes, au moment de votre départ en retraite, exonérée de CSG compte tenu de vos ressources.

S'agissant du montant des pensions versées dans le cadre du dispositif de la retraite progressive, celui-ci correspond à une fraction de l'allocation déterminée à partir des droits inscrits à votre compte. Cette fraction est égale à 100% - % temps travail.

Par exemple, si vous travaillez à 60%, vous percevrez l'équivalent de 40% de votre allocation.

Ceci étant, pendant la période de retraite progressive, vous (ainsi que votre employeur) continuerez à cotiser et vous obtiendrez en contrepartie des droits supplémentaires : trimestres au régime général et points de retraite complémentaire.

Ces droits seront ajoutés à votre compte lorsque vous partirez en retraite définitive. Le montant de vos retraites sera donc augmenté et vous bénéficierez alors d'une retraite égale à 100% de vos droits.

Bonne journée,

Ludovic, Expert retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos