LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Mamy

Mamy

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Françoise,

Je vous apporte les réponses à vos interrogations dans l'ordre que vous les avez posées :

A la suite d'une rupture conventionnnelle, vous devriez bénéficier de  l'ARE (Allocation d'aide au Retour à l'emploi) versée par Pôle emploi.

En principe, la durée d'indemnisation maximale par Pôle emploi est de 36 mois étant donné que vous aurez au moins 55 ans à la date de la rupture de votre contrat de travail.

Cette indemnisation cessera lorsque vous atteindrez l'âge légal de la retraite (62 ans pour les personnes nées en 1956 comme vous) à condition de justifier, à cette date, des 166 trimestres pour bénéficier de votre pension vieillesse à taux plein. 

A défaut, elle sera maintenue au-delà de 62 ans jusqu'à ce que vous aurez justifier de la durée d'assurance nécessaire pour une retraite à taux plein.

En matière de retraite, cette allocation chômage vous permettrait d'acquérir des droits à retraite :

  • un trimestre assimilé pour 50 jours de chômage (consécutifs ou non), délai de carence compris, sans pour autant dépasser 4 trimestres par an,
  • des points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres).

Si en revanche vous deviez poursuivre votre période de maladie, sachez que vous continuerez à acquérir des droits à retraite, sans avoir à verser des cotisations :

  • pour la retraite de base, un trimestre est attribué tous les 60 jours d'indemnisation par l'Assurance maladie (CPAM), dans la limite de 4 par an. 
  • des points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc si vous êtes cadre) sont attribués. Ils sont calculés sur la base des droits que vous avez acquis l'année précédant la date de l'arrêt de travail.

Enfin, il vous sera possible d'engager les démarches de demande de retraite à tout moment, quelle que soit votre situation (en chômage indemnisé ou maladie). Dans ce cas, vous devrez déposer vos demandes, six mois avant la date de départ souhaitée :

  • auprès du régime général de la Sécurité sociale en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr, pour votre retraite de base,
  • auprès du réseau d'accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09 €/mn depuis un poste fixe) ou en ligne dans votre espace personnel sur www.agirc-arrco.fr, pour la retraite complémentaire.

Bonne fin de journée,

Mamy, Expert retraite

Commentaires

Réponse de Mamy

Mamy

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Françoise,

Je vous apporte les réponses à vos interrogations dans l'ordre que vous les avez posées :

A la suite d'une rupture conventionnnelle, vous devriez bénéficier de  l'ARE (Allocation d'aide au Retour à l'emploi) versée par Pôle emploi.

En principe, la durée d'indemnisation maximale par Pôle emploi est de 36 mois étant donné que vous aurez au moins 55 ans à la date de la rupture de votre contrat de travail.

Cette indemnisation cessera lorsque vous atteindrez l'âge légal de la retraite (62 ans pour les personnes nées en 1956 comme vous) à condition de justifier, à cette date, des 166 trimestres pour bénéficier de votre pension vieillesse à taux plein. 

A défaut, elle sera maintenue au-delà de 62 ans jusqu'à ce que vous aurez justifier de la durée d'assurance nécessaire pour une retraite à taux plein.

En matière de retraite, cette allocation chômage vous permettrait d'acquérir des droits à retraite :

  • un trimestre assimilé pour 50 jours de chômage (consécutifs ou non), délai de carence compris, sans pour autant dépasser 4 trimestres par an,
  • des points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc pour les cadres).

Si en revanche vous deviez poursuivre votre période de maladie, sachez que vous continuerez à acquérir des droits à retraite, sans avoir à verser des cotisations :

  • pour la retraite de base, un trimestre est attribué tous les 60 jours d'indemnisation par l'Assurance maladie (CPAM), dans la limite de 4 par an. 
  • des points de retraite complémentaire Arrco (et Agirc si vous êtes cadre) sont attribués. Ils sont calculés sur la base des droits que vous avez acquis l'année précédant la date de l'arrêt de travail.

Enfin, il vous sera possible d'engager les démarches de demande de retraite à tout moment, quelle que soit votre situation (en chômage indemnisé ou maladie). Dans ce cas, vous devrez déposer vos demandes, six mois avant la date de départ souhaitée :

  • auprès du régime général de la Sécurité sociale en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr, pour votre retraite de base,
  • auprès du réseau d'accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09 €/mn depuis un poste fixe) ou en ligne dans votre espace personnel sur www.agirc-arrco.fr, pour la retraite complémentaire.

Bonne fin de journée,

Mamy, Expert retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos