LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Catherine

Catherine

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Pierrot,

Les personnes, nées à compter de 1957, qui bénéficieront de leur retraite à taux plein à partir du 1er janvier 2019, y compris au titre du dispositif dit "carrières longues", se verront en effet appliquer un coefficient de solidarité sur le montant de leur allocation de retraite complémentaire (minoration de 10% pendant trois ans).

Dans votre situation, né en septembre 1958, si la date de votre départ à la retraite à taux plein est fixée au plus tôt au 1er janvier 2019, votre retraite complémentaire sera alors temporairement minorée de 10%.

Toutefois, vous pourrez ne pas être visée par ce coefficient si :

  • vous reportez votre départ en retraite d'au moins une année après la date à laquelle vous remplissez les conditions du taux plein (par exemple, si vous décalez votre retraite au 1er janvier 2020),
  • ou si vous êtes, au moment de votre départ en retraite, exonéré de CSG compte tenu de vos ressources.

Enfin, la validation d'un trimestre d'assurance au régime général de la Sécurité sociale ne dépend pas de la durée d'activité, mais du montant du salaire soumis à cotisations.

Il existe cependant une exception à cette règle pour la dernière année d'activité.

En effet, la durée d'assurance est arrêtée au dernier jour du trimestre civil qui précède le point de départ de la retraite.

C'est pourquoi l'Assurance retraite vous a précisé que si votre date d'effet était fixée au 1er janvier 2019, 4 trimestres cotisés (si ces trimestres sont issus d'une activité salariée) pourraient alors vous être attribués sur 2018 (et non 2019).

Bon après-midi,

Catherine, Expert Retraite

Commentaires

Réponse de Catherine

Catherine

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Pierrot,

Les personnes, nées à compter de 1957, qui bénéficieront de leur retraite à taux plein à partir du 1er janvier 2019, y compris au titre du dispositif dit "carrières longues", se verront en effet appliquer un coefficient de solidarité sur le montant de leur allocation de retraite complémentaire (minoration de 10% pendant trois ans).

Dans votre situation, né en septembre 1958, si la date de votre départ à la retraite à taux plein est fixée au plus tôt au 1er janvier 2019, votre retraite complémentaire sera alors temporairement minorée de 10%.

Toutefois, vous pourrez ne pas être visée par ce coefficient si :

  • vous reportez votre départ en retraite d'au moins une année après la date à laquelle vous remplissez les conditions du taux plein (par exemple, si vous décalez votre retraite au 1er janvier 2020),
  • ou si vous êtes, au moment de votre départ en retraite, exonéré de CSG compte tenu de vos ressources.

Enfin, la validation d'un trimestre d'assurance au régime général de la Sécurité sociale ne dépend pas de la durée d'activité, mais du montant du salaire soumis à cotisations.

Il existe cependant une exception à cette règle pour la dernière année d'activité.

En effet, la durée d'assurance est arrêtée au dernier jour du trimestre civil qui précède le point de départ de la retraite.

C'est pourquoi l'Assurance retraite vous a précisé que si votre date d'effet était fixée au 1er janvier 2019, 4 trimestres cotisés (si ces trimestres sont issus d'une activité salariée) pourraient alors vous être attribués sur 2018 (et non 2019).

Bon après-midi,

Catherine, Expert Retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos