LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Mamy

Mamy

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Laurent,

Les périodes de chômage non indemnisé à partir du 1er janvier 1980 sont effectivement prises en compte si vous avez cessé d'être indemnisé, dans les conditions suivantes :

  • dans la limite d'un an ;
  • ou dans la limite de 5 ans si vous aviez au moins 55 ans à la date de la cessation d'indemnisation et avez cotisé au régime de base pendant au moins 20 ans.

Ainsi, un trimestre est validé tous les 50 jours de chômage, dans la limite de 4 trimestres par an.

Si vous obtenez votre retraite de base avec une décote, votre retraite complémentaire sera également calculée avec minoration.

Pour déterminer le coefficient de minoration, il sera tenu compte de l'ensemble des trimestres de votre carrière : trimestres cotisés, assimilés et le cas échéant, rachetés.

Par exemple, s'il vous manque un trimestre à 63 ans (167 nécessaires pour la génération 1958), votre coefficient sera calculé en fonction du nombre de trimestres manquants et fixé à 0.99, soit un abattement de 1%.

Vous trouverez tous les coefficients applicables à cette adresse :https://www.agirc-arrco.fr/fileadmin/agircarrco/documents/instructions/Coefficients-de-minoration.pdf

Enfin, pour faire le point sur votre carrière et sur les perspectives d'évolution de vos droits, je vous conseille de demander un Entretien d'Information Retraite (EIR). 

Dans le cadre de ce bilan personnalisé et gratuit, des simulations du montant potentiel de vos futures pensions, tous régimes confondus, pourront vous être communiquées. 

Pour bénéficier de ce service, il faut en faire la demande auprès de votre caisse de retraite complémentaire (http://www.retraite-repartition.fr/dopli/) ou auprès du réseau d'accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09€/mn depuis un poste fixe).

Bonne journée,

Mamy, Expert retraite

Commentaires

Réponse de Mamy

Mamy

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Laurent,

Les périodes de chômage non indemnisé à partir du 1er janvier 1980 sont effectivement prises en compte si vous avez cessé d'être indemnisé, dans les conditions suivantes :

  • dans la limite d'un an ;
  • ou dans la limite de 5 ans si vous aviez au moins 55 ans à la date de la cessation d'indemnisation et avez cotisé au régime de base pendant au moins 20 ans.

Ainsi, un trimestre est validé tous les 50 jours de chômage, dans la limite de 4 trimestres par an.

Si vous obtenez votre retraite de base avec une décote, votre retraite complémentaire sera également calculée avec minoration.

Pour déterminer le coefficient de minoration, il sera tenu compte de l'ensemble des trimestres de votre carrière : trimestres cotisés, assimilés et le cas échéant, rachetés.

Par exemple, s'il vous manque un trimestre à 63 ans (167 nécessaires pour la génération 1958), votre coefficient sera calculé en fonction du nombre de trimestres manquants et fixé à 0.99, soit un abattement de 1%.

Vous trouverez tous les coefficients applicables à cette adresse :https://www.agirc-arrco.fr/fileadmin/agircarrco/documents/instructions/Coefficients-de-minoration.pdf

Enfin, pour faire le point sur votre carrière et sur les perspectives d'évolution de vos droits, je vous conseille de demander un Entretien d'Information Retraite (EIR). 

Dans le cadre de ce bilan personnalisé et gratuit, des simulations du montant potentiel de vos futures pensions, tous régimes confondus, pourront vous être communiquées. 

Pour bénéficier de ce service, il faut en faire la demande auprès de votre caisse de retraite complémentaire (http://www.retraite-repartition.fr/dopli/) ou auprès du réseau d'accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09€/mn depuis un poste fixe).

Bonne journée,

Mamy, Expert retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos