LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Nelia
Nelia

Nelia

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Guy,

Effectivement, il peut être intéressant de cesser son activité professionnelle au 31 décembre de l'année et partir en retraite au 1er janvier suivant.

En cours de carrière, la validation d'un trimestre d'assurance ne dépend pas de la durée d'activité, mais du montant du salaire soumis à cotisations.

Il existe cependant une exception à cette règle pour la dernière année d'activité.

La durée d'assurance est arrêtée au dernier jour du trimestre civil qui précède la date d'effet de la retraite et il ne peut être validé qu'un trimestre d'assurance par trimestre civil.

Par conséquent, pour que la rémunération de votre dernière année d'activité (2018) puisse être prise en compte dans le montant de votre pension de base (calcul des 25 meilleures années), il faut qu'elle soit complète. Votre cessation d'activité doit donc intervenir au 31 décembre 2018 et la retraite au 1er janvier 2019.

En outre, en poursuivant votre activité après vos 62 ans, vous pourriez bénéficier d'une surcote de la pension de retraie de base de 1,25% par trimestre civil supplémentaire .

Cette surcote est attribuée aux assurés ayant :

• dépasser l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans pour votre génération,
• totaliser au moins les 167 trimestres nécessaires pour la retraite à taux plein, ce qui semble être le cas
• continuer à travailler.

Dès lors, en poursuivant votre activité durant 11 mois, soit 3 trimestres, après la date de votre retraite à taux plein, vous pourriez obtenir une surcote de 3,75% (1,25% X 3)

Poursuivre jusqu'au 1er février 2019, en revanche, n'aurait probablement aucune conséquence sur votre retraite de base.
Vous cotiseriez néanmoins un mois de plus pour votre retraite complémentaire.

Bonne journée

Nélia, Expert Retraite

Commentaires

Réponse de Nelia
Nelia

Nelia

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Guy,

Effectivement, il peut être intéressant de cesser son activité professionnelle au 31 décembre de l'année et partir en retraite au 1er janvier suivant.

En cours de carrière, la validation d'un trimestre d'assurance ne dépend pas de la durée d'activité, mais du montant du salaire soumis à cotisations.

Il existe cependant une exception à cette règle pour la dernière année d'activité.

La durée d'assurance est arrêtée au dernier jour du trimestre civil qui précède la date d'effet de la retraite et il ne peut être validé qu'un trimestre d'assurance par trimestre civil.

Par conséquent, pour que la rémunération de votre dernière année d'activité (2018) puisse être prise en compte dans le montant de votre pension de base (calcul des 25 meilleures années), il faut qu'elle soit complète. Votre cessation d'activité doit donc intervenir au 31 décembre 2018 et la retraite au 1er janvier 2019.

En outre, en poursuivant votre activité après vos 62 ans, vous pourriez bénéficier d'une surcote de la pension de retraie de base de 1,25% par trimestre civil supplémentaire .

Cette surcote est attribuée aux assurés ayant :

• dépasser l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans pour votre génération,
• totaliser au moins les 167 trimestres nécessaires pour la retraite à taux plein, ce qui semble être le cas
• continuer à travailler.

Dès lors, en poursuivant votre activité durant 11 mois, soit 3 trimestres, après la date de votre retraite à taux plein, vous pourriez obtenir une surcote de 3,75% (1,25% X 3)

Poursuivre jusqu'au 1er février 2019, en revanche, n'aurait probablement aucune conséquence sur votre retraite de base.
Vous cotiseriez néanmoins un mois de plus pour votre retraite complémentaire.

Bonne journée

Nélia, Expert Retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos