LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Mamy
Mamy

Mamy

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Simone,

A vos différentes questions, je vous apporte les réponses dans l'ordre de leur arrivée :

  • acquisition d'un trimestre cotisé :

L'inscription d'un trimestre en cas d'activité salariée dépend du montant de la rémunération perçue et non de la durée de temps de travail. Ainsi, en 2018, le revenu minimum permettant la validation d'un trimestre d'assurance correspond au montant du Smic horaire, multiplié par 150 heures, soit 1 482 € brut.

  • situation d'invalidité et poursuite d'une activité salariée :

En principe, si votre invalidité est classée en 2ème catégorie, cela signifie que vous êtes dans l'incapacité d'exercer une activité professionnelle quelconque. Toutefois, des dérogations existent.

Si votre état d'invalidité vous permet d'exercer une activité salariée, dans ce cas, reportez vous à la réponse ci-dessus concernant la validation de trimestres acquis par cotisation.

Ceci étant, le versement d'une pension d'invalidité vous permet en outre d'acquérir des trimestres assimilés, à raison d'un trimestre pour 3 mensualités de versement de la pension.

Bien entendu, pour une année, il ne peut être inscrit plus de 4 trimestres (cotisés, pour invalidité)..

  • l'âge de la retraite

Il dépend de votre situation. Plusieurs cas sont possibles :

  • départ anticipé dans le cadre du dispositif "carrières longues" dès 60 ans, à taux plein, si vous justifiez de 167  trimestres et 5 trimestres avant la fin de l'année de vos 20 ans,
  • subsititution automatique de la pension d'invalidité par la retraite au titre de l'inaptitude au travail, à taux plein, à 62 ans si vous n'exercez pas d'activité tout en étant en invalidité,
  • départ en retraite avant l'âge maximum de la retraite (67 ans) à taux plein , si vous poursuivez une activité salariée mais justifiez de 167 trimestres d'assurance, 
  • départ à l'âge maximum de la retraite : 67 ans à taux plein, sans condition de durée d'assurance.

Dans votre situation, je vous recommande de faire le point sur votre carrière et sur les perspectives d'évolution de vos droits en sollicitant un Entretien d'Information Retraite (EIR). 


Dans le cadre de ce bilan personnalisé et gratuit, des simulations du montant potentiel de vos futures pensions, tous régimes confondus, pourront vous être communiquées. 


Pour bénéficier de ce service, il faut en faire la demande auprès de votre caisse de retraite complémentaire (http://www.retraite-repartition.fr/dopli/).

Bonne soirée

Mamy, Expert retraite

Commentaires

Réponse de Mamy
Mamy

Mamy

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Simone,

A vos différentes questions, je vous apporte les réponses dans l'ordre de leur arrivée :

  • acquisition d'un trimestre cotisé :

L'inscription d'un trimestre en cas d'activité salariée dépend du montant de la rémunération perçue et non de la durée de temps de travail. Ainsi, en 2018, le revenu minimum permettant la validation d'un trimestre d'assurance correspond au montant du Smic horaire, multiplié par 150 heures, soit 1 482 € brut.

  • situation d'invalidité et poursuite d'une activité salariée :

En principe, si votre invalidité est classée en 2ème catégorie, cela signifie que vous êtes dans l'incapacité d'exercer une activité professionnelle quelconque. Toutefois, des dérogations existent.

Si votre état d'invalidité vous permet d'exercer une activité salariée, dans ce cas, reportez vous à la réponse ci-dessus concernant la validation de trimestres acquis par cotisation.

Ceci étant, le versement d'une pension d'invalidité vous permet en outre d'acquérir des trimestres assimilés, à raison d'un trimestre pour 3 mensualités de versement de la pension.

Bien entendu, pour une année, il ne peut être inscrit plus de 4 trimestres (cotisés, pour invalidité)..

  • l'âge de la retraite

Il dépend de votre situation. Plusieurs cas sont possibles :

  • départ anticipé dans le cadre du dispositif "carrières longues" dès 60 ans, à taux plein, si vous justifiez de 167  trimestres et 5 trimestres avant la fin de l'année de vos 20 ans,
  • subsititution automatique de la pension d'invalidité par la retraite au titre de l'inaptitude au travail, à taux plein, à 62 ans si vous n'exercez pas d'activité tout en étant en invalidité,
  • départ en retraite avant l'âge maximum de la retraite (67 ans) à taux plein , si vous poursuivez une activité salariée mais justifiez de 167 trimestres d'assurance, 
  • départ à l'âge maximum de la retraite : 67 ans à taux plein, sans condition de durée d'assurance.

Dans votre situation, je vous recommande de faire le point sur votre carrière et sur les perspectives d'évolution de vos droits en sollicitant un Entretien d'Information Retraite (EIR). 


Dans le cadre de ce bilan personnalisé et gratuit, des simulations du montant potentiel de vos futures pensions, tous régimes confondus, pourront vous être communiquées. 


Pour bénéficier de ce service, il faut en faire la demande auprès de votre caisse de retraite complémentaire (http://www.retraite-repartition.fr/dopli/).

Bonne soirée

Mamy, Expert retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos