LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Mamy
Mamy

Mamy

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Denys,

Voici les réponses à vos différentes questions :

1) Majoration de durée d'assurance pour enfant(s) handicapés :

La CNRACL peut attribuer une majoration de durée d'assurance de 4 trimestres au maximum (1 trimestre par période d'éducation de 30 mois) pour un enfant handicapé. Vous trouverez ci-joint le lien vers le site détaillant cette règle: 

https://www.juris-cnracl.retraites.fr/pension-normale/duree-dassurance-decote-et-surcote/duree-dassurance/majorations-de-duree-dassurance/fonctionnaire-qui-eleve-un-enfant-handicape

2) Départ anticipé en retraite au titre d'un enfant handicapé :

Si vous avez élevé un enfant handicapé atteint d'une incapacité permanente de 80 %, le régime des fonctionnaires (CNRACL) permet une retraite anticipée sous conditions de durée de services. 

Pour en savoir plus sur ces dispositions, je vous invite à consulter la page suivante :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F20659

et contacter la Direction des ressources humaines de votre établissement.

Quant au régime général de la Sécurité sociale, le fait d'avoir un enfant handicapé atteint d'une incapacité d'au moins 80 % peut vous permettre de bénéficier de votre retraite de base dès 65 ans, à taux plein, sans condition de durée d'assurance.

Bien entendu, cela ne peut vous empêcher d'obtenir votre retraite plus tôt si vous remplissez les conditions requises. C'est le cas par exemple à 62 ans si vous justifiez de 167 trimestres dans votre carrière (tous régimes confondus).En revanche, les trimestres pour enfants (handicapés ou non) ne sont pas pris en compte pour une retraite anticipée pour carrière longue (avant 62 ans).

Pour vérifier votre situation par rapport à ces dispositions et vous préciser votre date de départ à la retraite, je vous invite à contacter le régime général de la sécurité sociale en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

3) Surcote et prolongement d'activité :

La CNRACL, régime auquel vous appartenez actuellement, majore le montant de la retraite (surcote) si le fonctionnaire continue à travailler au-delà de la durée d'assurance requise pour une pension à taux plein et au-delà de l'âge légal de départ correspondant à la catégorie sédentaire (62 ans pour les personnes nées en 1956 comme vous).

Le coefficient de majoration correspond à 1,25 % par trimestre (90 jours) d'activité effectuée (dans n'importe quel régime de retraite de base).

Il en est de même pour le régime de base des salariés du privé : si vous continuez à travailler au-delà de 62 ans (âge légal) tout en justifiant du nombre de trimestres requis pour une retraite à taux plein (166 trimestres), votre pension de ce régime est majorée de 1,25 % par trimestre supplémentaire.

Bon après-midi

Mamy, Expert retraite

Commentaires

Réponse de Mamy
Mamy

Mamy

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Denys,

Voici les réponses à vos différentes questions :

1) Majoration de durée d'assurance pour enfant(s) handicapés :

La CNRACL peut attribuer une majoration de durée d'assurance de 4 trimestres au maximum (1 trimestre par période d'éducation de 30 mois) pour un enfant handicapé. Vous trouverez ci-joint le lien vers le site détaillant cette règle: 

https://www.juris-cnracl.retraites.fr/pension-normale/duree-dassurance-decote-et-surcote/duree-dassurance/majorations-de-duree-dassurance/fonctionnaire-qui-eleve-un-enfant-handicape

2) Départ anticipé en retraite au titre d'un enfant handicapé :

Si vous avez élevé un enfant handicapé atteint d'une incapacité permanente de 80 %, le régime des fonctionnaires (CNRACL) permet une retraite anticipée sous conditions de durée de services. 

Pour en savoir plus sur ces dispositions, je vous invite à consulter la page suivante :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F20659

et contacter la Direction des ressources humaines de votre établissement.

Quant au régime général de la Sécurité sociale, le fait d'avoir un enfant handicapé atteint d'une incapacité d'au moins 80 % peut vous permettre de bénéficier de votre retraite de base dès 65 ans, à taux plein, sans condition de durée d'assurance.

Bien entendu, cela ne peut vous empêcher d'obtenir votre retraite plus tôt si vous remplissez les conditions requises. C'est le cas par exemple à 62 ans si vous justifiez de 167 trimestres dans votre carrière (tous régimes confondus).En revanche, les trimestres pour enfants (handicapés ou non) ne sont pas pris en compte pour une retraite anticipée pour carrière longue (avant 62 ans).

Pour vérifier votre situation par rapport à ces dispositions et vous préciser votre date de départ à la retraite, je vous invite à contacter le régime général de la sécurité sociale en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr

3) Surcote et prolongement d'activité :

La CNRACL, régime auquel vous appartenez actuellement, majore le montant de la retraite (surcote) si le fonctionnaire continue à travailler au-delà de la durée d'assurance requise pour une pension à taux plein et au-delà de l'âge légal de départ correspondant à la catégorie sédentaire (62 ans pour les personnes nées en 1956 comme vous).

Le coefficient de majoration correspond à 1,25 % par trimestre (90 jours) d'activité effectuée (dans n'importe quel régime de retraite de base).

Il en est de même pour le régime de base des salariés du privé : si vous continuez à travailler au-delà de 62 ans (âge légal) tout en justifiant du nombre de trimestres requis pour une retraite à taux plein (166 trimestres), votre pension de ce régime est majorée de 1,25 % par trimestre supplémentaire.

Bon après-midi

Mamy, Expert retraite

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos