LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Yaëlle

Yaëlle

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Nadine,

A priori, le dispositif assouplirait les critères exigés pour bénéficier d'un départ anticipé au titre des carrières longues, et prendrait en compte des périodes supplémentaires retenus pour le calcul des trimestres cotisés pour les mères et les chômeurs.

Dans le premier cas, le décret permettrait un départ anticipé à 60 ans à taux plein en justifiant d’un nombre minimal de trimestres en début de carrière avant 18 ou 19 ans et d’une certaine durée d’assurance validée et cotisée.

Bien entendu, nous proposerons sur notre page des Experts, un éclairage sur cette nouvelle mesure et des réponses précises dès la publication du décret prévu fin juin.

En revanche compte tenu de la réforme 2010 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à l'âge de 62 ans. Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé.
Chaque génération née à compter du 1er janvier 1956 connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.
Un départ anticipé à la retraite à 60 ans au titre des carrières longues ne peut être envisagé uniquement à condition que vous réunissiez au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 18 ans et justifier de 174 trimestres validés dont 166 cotisés (susceptible d'évoluer).

Concernant vos périodes de chômage indemnisées, il faut savoir qu'elles donnent droit à des trimestres assimilés pour le calcul de votre durée d'assurance. Les trimestres assimilés acquis pour les périodes de chômage sont pris en compte pour calculer le montant de votre retraite de base et déterminer votre âge de départ à taux plein. Attention, les trimestres assimilés ne sont pas pris en compte pour le calcul d'un éventuel droit à un départ en retraite anticipé c'est à dire avant l'âge légal de la retraite.

Un trimestre assimilé correspond à 50 jours de chômage consécutifs ou non. Attention, vous ne pouvez pas cumuler plus de 4 trimestres assimilés par année civile.

Les périodes de chômage indemnisées permettent également d’acquérir des points auprès des régimes de retraites complémentaires AGIRC- ARRCO. Pour pouvoir en bénéficier, vous devez avoir cotisé auprès d'une caisse complémentaire avant la rupture du contrat de travail.

Votre enfant sera bien pris en considération.

Pour le régime général, il existe différents types de majoration pour les assurés ayant élevé au moins un enfant :

• La première est la majoration maternité. Quatre trimestres par enfant sont accordés aux femmes au titre de la grossesse et l'accouchement.

• La deuxième est la majoration éducation ou adoption. Depuis 2010 existe une majoration de quatre trimestres au titre de l'éducation des enfants. Contrairement aux trimestres accordés au titre de la maternité, cette majoration ne bénéficie pas forcément exclusivement à la mère. Elle est attribuée ou partagée avec le père. La décision doit intervenir avant le 4ème anniversaire de l'enfant.

Pour faire un point sur l'ensemble des droits acquis auprès des différents organismes de retraite tout au long de votre carrière professionnelle, vous pouvez :

• Si vous êtes cliente Malakoff Médéric, demander un Relevé Individuel de Situation via votre espace client TOUTM. Dans un souci de confidentialité, c'est un accès https://extranet.malakoffmederic.com/espaceClient/actifs/... nécessitant la création ou la saisie de vos identifiants pour visualiser son contenu.

• Si vous n'êtes pas cliente Malakoff Médéric, consulter le même document sur Internet en vous connectant sur le site de la dernière institution de retraite complémentaire (Agirc/Arrco) à laquelle vous avez cotisé.

Bonne journée,

Yaëlle , Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Yaëlle

Yaëlle

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Nadine,

A priori, le dispositif assouplirait les critères exigés pour bénéficier d'un départ anticipé au titre des carrières longues, et prendrait en compte des périodes supplémentaires retenus pour le calcul des trimestres cotisés pour les mères et les chômeurs.

Dans le premier cas, le décret permettrait un départ anticipé à 60 ans à taux plein en justifiant d’un nombre minimal de trimestres en début de carrière avant 18 ou 19 ans et d’une certaine durée d’assurance validée et cotisée.

Bien entendu, nous proposerons sur notre page des Experts, un éclairage sur cette nouvelle mesure et des réponses précises dès la publication du décret prévu fin juin.

En revanche compte tenu de la réforme 2010 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à l'âge de 62 ans. Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé.
Chaque génération née à compter du 1er janvier 1956 connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.
Un départ anticipé à la retraite à 60 ans au titre des carrières longues ne peut être envisagé uniquement à condition que vous réunissiez au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 18 ans et justifier de 174 trimestres validés dont 166 cotisés (susceptible d'évoluer).

Concernant vos périodes de chômage indemnisées, il faut savoir qu'elles donnent droit à des trimestres assimilés pour le calcul de votre durée d'assurance. Les trimestres assimilés acquis pour les périodes de chômage sont pris en compte pour calculer le montant de votre retraite de base et déterminer votre âge de départ à taux plein. Attention, les trimestres assimilés ne sont pas pris en compte pour le calcul d'un éventuel droit à un départ en retraite anticipé c'est à dire avant l'âge légal de la retraite.

Un trimestre assimilé correspond à 50 jours de chômage consécutifs ou non. Attention, vous ne pouvez pas cumuler plus de 4 trimestres assimilés par année civile.

Les périodes de chômage indemnisées permettent également d’acquérir des points auprès des régimes de retraites complémentaires AGIRC- ARRCO. Pour pouvoir en bénéficier, vous devez avoir cotisé auprès d'une caisse complémentaire avant la rupture du contrat de travail.

Votre enfant sera bien pris en considération.

Pour le régime général, il existe différents types de majoration pour les assurés ayant élevé au moins un enfant :

• La première est la majoration maternité. Quatre trimestres par enfant sont accordés aux femmes au titre de la grossesse et l'accouchement.

• La deuxième est la majoration éducation ou adoption. Depuis 2010 existe une majoration de quatre trimestres au titre de l'éducation des enfants. Contrairement aux trimestres accordés au titre de la maternité, cette majoration ne bénéficie pas forcément exclusivement à la mère. Elle est attribuée ou partagée avec le père. La décision doit intervenir avant le 4ème anniversaire de l'enfant.

Pour faire un point sur l'ensemble des droits acquis auprès des différents organismes de retraite tout au long de votre carrière professionnelle, vous pouvez :

• Si vous êtes cliente Malakoff Médéric, demander un Relevé Individuel de Situation via votre espace client TOUTM. Dans un souci de confidentialité, c'est un accès https://extranet.malakoffmederic.com/espaceClient/actifs/... nécessitant la création ou la saisie de vos identifiants pour visualiser son contenu.

• Si vous n'êtes pas cliente Malakoff Médéric, consulter le même document sur Internet en vous connectant sur le site de la dernière institution de retraite complémentaire (Agirc/Arrco) à laquelle vous avez cotisé.

Bonne journée,

Yaëlle , Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos