LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de DelphineM
DelphineM

DelphineM

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Michel,

Vous êtes né en 1956, compte tenu de la réforme 2010 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à l'âge de 62 ans.

Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé.
Chaque génération née à compter du 1er janvier 1956 connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.

Vous avez commencé à travailler jeune, vous pourrez surement prétendre à un départ à la retraite anticipé. Dans le cadre des carrières longues, vous pourriez partir à la retraite à différents âges :

• 56 ans et 8 mois. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans (4 dans l'année civile des 16 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 174 trimestres validés et cotisés (susceptible d'évoluer).

• 59 ans et 4 mois. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans (4 dans l'année civile des 16 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 174 trimestres validés dont 170 cotisés (susceptible d'évoluer).

• ou à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 18 ans (4 dans l'année civile des 18 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 174 trimestres validés dont 166 cotisés (susceptible d'évoluer).

Vous avez été en longue maladie. Ces périodes sont validées sur la base d'un trimestre assimilé pour 60 jours d'indemnisation maladie (indemnités journalières). Cette validation se fait, bien entendu, dans la limite de quatre trimestres par an.

Les régimes complémentaires Arrco et Agirc pratiquent un système similaire, après un délai de carence, mais qui s'appuie sur l'attribution de points de retraite sans contrepartie de cotisations. Les points attribués dépendent des revenus de l'année civile précédente ou de l'année en cours si l'embauche est récente.

Les périodes de chômage indemnisées donnent droit à des trimestres assimilés pour le calcul de votre durée d'assurance et à des points sans contrepartie de cotisation (dit "points gratuits") pour la retraite complémentaire Agirc/Arrco.

Le projet d’élargissement de départ à 60 ans va permettre à certains assurés, qui ne pouvaient pas bénéficier du dispositif au titre des carrières longues, de partir à la retraite avant l’âge légal sous les conditions suivantes :
• Avoir validé un certain nombre de trimestres avant la fin de l’année civile de ses 20 ans, au lieu de celle de ses 18 ans
• Avoir la durée d’assurance cotisée requise pour sa génération, sans devoir justifier d’une durée d’assurance totale validée en plus (les 8 trimestres supplémentaires)
• Avoir la possibilité, si nécessaire, de compléter cette durée d’assurance cotisée par des périodes réputées cotisées

Pour ce dernier point, il faut savoir qu'il s’agit du service militaire, des périodes indemnisées par la Sécurité sociale comme la maladie, la maternité, et les accidents de travail qui entraînent une incapacité permanente (dans la limite de 4 trimestres par type d’évènement). Reste en pour-parler, la publication du décret le 9 juillet le précisera, les 2 trimestres supplémentaires au titre de la maternité, et les 2 trimestres supplémentaires au titre du chômage.

Sachez que l'assurance retraite s'est engagée à délivrer des attestations d'éligibilité de départ à la retraite anticipée dès la publication de ce décret.

Bonne continuation,

Delphine M, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de DelphineM
DelphineM

DelphineM

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Michel,

Vous êtes né en 1956, compte tenu de la réforme 2010 et selon la réglementation actuelle, vous pourriez prétendre à un départ à l'âge de 62 ans.

Le nombre de trimestres requis pour un départ à taux plein n'est pas encore déterminé.
Chaque génération née à compter du 1er janvier 1956 connaîtra par décret la durée d'assurance qui lui sera applicable pour l'obtention du taux plein avant le 31 décembre de l'année de son 56ème anniversaire.

Vous avez commencé à travailler jeune, vous pourrez surement prétendre à un départ à la retraite anticipé. Dans le cadre des carrières longues, vous pourriez partir à la retraite à différents âges :

• 56 ans et 8 mois. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans (4 dans l'année civile des 16 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 174 trimestres validés et cotisés (susceptible d'évoluer).

• 59 ans et 4 mois. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 16 ans (4 dans l'année civile des 16 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 174 trimestres validés dont 170 cotisés (susceptible d'évoluer).

• ou à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 18 ans (4 dans l'année civile des 18 ans pour les assurés nés au cours du dernier trimestre) et justifier de 174 trimestres validés dont 166 cotisés (susceptible d'évoluer).

Vous avez été en longue maladie. Ces périodes sont validées sur la base d'un trimestre assimilé pour 60 jours d'indemnisation maladie (indemnités journalières). Cette validation se fait, bien entendu, dans la limite de quatre trimestres par an.

Les régimes complémentaires Arrco et Agirc pratiquent un système similaire, après un délai de carence, mais qui s'appuie sur l'attribution de points de retraite sans contrepartie de cotisations. Les points attribués dépendent des revenus de l'année civile précédente ou de l'année en cours si l'embauche est récente.

Les périodes de chômage indemnisées donnent droit à des trimestres assimilés pour le calcul de votre durée d'assurance et à des points sans contrepartie de cotisation (dit "points gratuits") pour la retraite complémentaire Agirc/Arrco.

Le projet d’élargissement de départ à 60 ans va permettre à certains assurés, qui ne pouvaient pas bénéficier du dispositif au titre des carrières longues, de partir à la retraite avant l’âge légal sous les conditions suivantes :
• Avoir validé un certain nombre de trimestres avant la fin de l’année civile de ses 20 ans, au lieu de celle de ses 18 ans
• Avoir la durée d’assurance cotisée requise pour sa génération, sans devoir justifier d’une durée d’assurance totale validée en plus (les 8 trimestres supplémentaires)
• Avoir la possibilité, si nécessaire, de compléter cette durée d’assurance cotisée par des périodes réputées cotisées

Pour ce dernier point, il faut savoir qu'il s’agit du service militaire, des périodes indemnisées par la Sécurité sociale comme la maladie, la maternité, et les accidents de travail qui entraînent une incapacité permanente (dans la limite de 4 trimestres par type d’évènement). Reste en pour-parler, la publication du décret le 9 juillet le précisera, les 2 trimestres supplémentaires au titre de la maternité, et les 2 trimestres supplémentaires au titre du chômage.

Sachez que l'assurance retraite s'est engagée à délivrer des attestations d'éligibilité de départ à la retraite anticipée dès la publication de ce décret.

Bonne continuation,

Delphine M, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos