LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de Isabelle
Isabelle

Isabelle

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Odile,

Vous êtes née en 1955 et compte tenu de la nouvelle réforme, vous pouvez prétendre à votre retraite complémentaire à compter de 62 ans, à taux plein, si vous justifiez de 166 trimestres validés (tous régimes confondus).

En ce qui concerne votre mari, il est né en 1953 et compte tenu de la réforme 2010, il peut prétendre à la retraite à 61 ans et 2 mois, à taux plein, s'il justifie de 165 trimestres validés.

Il a commencé à travailler jeune, il peut surement prétendre à un départ à la retraite anticipé. Dans le cadre des carrières longues, il pourrait partir à la retraite à 60 ans. Pour cela, il faut réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile des 18 ans et justifier de 173 trimestres validés dont 165 cotisés.

Le projet d’élargissement de départ à 60 ans va certainement vous permettre de partir à la retraite avant l’âge légal. Pour cela, vous devrez remplir les conditions suivantes :

• Avoir validé un certain nombre de trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans.
• Avoir la durée d’assurance cotisée requise pour votre génération, soit pour vous 166 trimestres et pour votre mari 165 trimestres. Il n'est donc plus nécessaire de justifier d’une durée d’assurance totale validée en plus (les 8 trimestres supplémentaires).
• Avoir la possibilité, si nécessaire, de compléter votre durée d’assurance cotisée par des périodes réputées cotisées

Pour ce dernier point, il faut savoir qu'il s’agit du service militaire, des périodes indemnisées par la Sécurité sociale comme la maladie, la maternité, et les accidents de travail qui entraînent une incapacité permanente (dans la limite de 4 trimestres par type d’évènement). Reste en pour-parler, la publication du décret le 9 juillet le précisera, les 2 trimestres supplémentaires au titre de la maternité, et les 2 trimestres supplémentaires au titre du chômage.

Sachez que l'assurance retraite s'est engagée à délivrer des attestations d'éligibilité de départ à la retraite anticipée dès la publication de ce décret.

Pour faire un point sur l'ensemble des droits acquis auprès des différents organismes de retraite tout au long de votre carrière professionnelle, vous pouvez :

• Si vous êtes clients Malakoff Médéric, demander un Relevé Individuel de Situation via votre espace client TOUTM. Dans un souci de confidentialité, c'est un accès https://extranet.malakoffmederic.com/espaceClient/actifs/... nécessitant la création ou la saisie de vos identifiants pour visualiser son contenu.

• Si vous n'êtes pas clients Malakoff Médéric, consulter le même document sur Internet en vous connectant sur le site de la dernière institution de retraite complémentaire (Agirc/Arrco) à laquelle vous avez cotisé.

Bonne journée,

Isabelle, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de Isabelle
Isabelle

Isabelle

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Odile,

Vous êtes née en 1955 et compte tenu de la nouvelle réforme, vous pouvez prétendre à votre retraite complémentaire à compter de 62 ans, à taux plein, si vous justifiez de 166 trimestres validés (tous régimes confondus).

En ce qui concerne votre mari, il est né en 1953 et compte tenu de la réforme 2010, il peut prétendre à la retraite à 61 ans et 2 mois, à taux plein, s'il justifie de 165 trimestres validés.

Il a commencé à travailler jeune, il peut surement prétendre à un départ à la retraite anticipé. Dans le cadre des carrières longues, il pourrait partir à la retraite à 60 ans. Pour cela, il faut réunir au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile des 18 ans et justifier de 173 trimestres validés dont 165 cotisés.

Le projet d’élargissement de départ à 60 ans va certainement vous permettre de partir à la retraite avant l’âge légal. Pour cela, vous devrez remplir les conditions suivantes :

• Avoir validé un certain nombre de trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans.
• Avoir la durée d’assurance cotisée requise pour votre génération, soit pour vous 166 trimestres et pour votre mari 165 trimestres. Il n'est donc plus nécessaire de justifier d’une durée d’assurance totale validée en plus (les 8 trimestres supplémentaires).
• Avoir la possibilité, si nécessaire, de compléter votre durée d’assurance cotisée par des périodes réputées cotisées

Pour ce dernier point, il faut savoir qu'il s’agit du service militaire, des périodes indemnisées par la Sécurité sociale comme la maladie, la maternité, et les accidents de travail qui entraînent une incapacité permanente (dans la limite de 4 trimestres par type d’évènement). Reste en pour-parler, la publication du décret le 9 juillet le précisera, les 2 trimestres supplémentaires au titre de la maternité, et les 2 trimestres supplémentaires au titre du chômage.

Sachez que l'assurance retraite s'est engagée à délivrer des attestations d'éligibilité de départ à la retraite anticipée dès la publication de ce décret.

Pour faire un point sur l'ensemble des droits acquis auprès des différents organismes de retraite tout au long de votre carrière professionnelle, vous pouvez :

• Si vous êtes clients Malakoff Médéric, demander un Relevé Individuel de Situation via votre espace client TOUTM. Dans un souci de confidentialité, c'est un accès https://extranet.malakoffmederic.com/espaceClient/actifs/... nécessitant la création ou la saisie de vos identifiants pour visualiser son contenu.

• Si vous n'êtes pas clients Malakoff Médéric, consulter le même document sur Internet en vous connectant sur le site de la dernière institution de retraite complémentaire (Agirc/Arrco) à laquelle vous avez cotisé.

Bonne journée,

Isabelle, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos