LES EXPERTS RETRAITE

Réponse de DelphineM
DelphineM

DelphineM

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Brigitte,

Vous êtes née en 1954 et compte tenu de la réforme 2010, vous pouvez prétendre à la retraite à 61 ans et 7 mois, à taux plein, si vous justifiez de 165 trimestres validés.

Vous avez commencé à travailler jeune, vous pourrez certainement prétendre à une retraite anticipée à différents titres :

  • Au titre des carrières longues, vous pourriez prétendre à la retraite à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 4 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 18 ans et justifier de 173 trimestres validés dont 165 cotisés.
  • Au titre des travailleurs handicapés, il faut savoir que le dispositif a été étendu lors de la réforme des retraites, pour les assurés atteints d'une incapacité permanente d'au moins 80 % ou reconnus en qualité de travailleur handicapé (RQTH).

J'ai très peu d'éléments vous concernant, de plus les conditions requises étant complexes, je vous conseille de contacter la caisse de retraite de la sécurité sociale. En effet, seul le régime de base confirme l'âge de départ à la retraite en fonction de votre situation.

En revanche si vous ne remplissez pas ces conditions, l’élargissement des conditions de départ à 60 ans au titre des carrières longues va permettre à certains assurés, qui ne pouvaient pas en bénéficier lorsque le dispositif n'était ouvert qu'à ceux qui avaient commencé à travailler avant 18 ans, de partir à la retraite avant l’âge légal sous les conditions suivantes :

• Avoir validé cinq trimestres avant la fin de l’année civile de ses 20 ans, ou quatre si vous êtes nés au cours du dernier trimestre
• Avoir la durée d’assurance cotisée requise pour sa génération, sans devoir justifier d’une durée d’assurance totale validée en plus
• Avoir la possibilité, si nécessaire, de compléter cette durée d’assurance cotisée par des périodes réputées cotisées

Les périodes réputées cotisées sont les périodes de service militaire, et les périodes indemnisées par la Sécurité Sociale comme la maladie, la maternité, et les accidents de travail (dans la limite de 4 trimestres par type d’évènement).
Deux trimestres supplémentaires liés aux périodes de congés maternité et deux autres liés aux périodes de chômage indemnisé pourront également s'ajouter.

Attention, le nombre de trimestres total pour une année civile ne peut excéder 4 trimestres. Une période réputée cotisée ne pourra être prise en compte si dans la même année vous avez déjà acquis 4 trimestres cotisés.

A noter, les trimestres réputés cotisés de maternité sont des trimestres liés à l'accouchement.
Il ne faut pas les confondre avec les trimestres de majoration de durée d'assurance pour enfant (8 par enfant), les trimestres d'affiliation à l'Assurance Vieillesse des Parents au Foyer (AVPF), ou les trimestres accordés au titre d'un congé parental, qui n'entrent pas dans le champ des trimestres "réputés cotisés".

Sachez que l'assurance retraite s'est engagée à délivrer des attestations d'éligibilité de départ à la retraite anticipée aux assurés qui en feront la demande.

Vos enfants sont bien pris en considération.

Pour le régime général, il existe différents types de majoration pour les assurés ayant élevé au moins un enfant :

• La première est la majoration maternité. Quatre trimestres par enfant sont accordés aux femmes au titre de la grossesse et l'accouchement.

• La deuxième est la majoration éducation ou adoption. Depuis 2010 existe une majoration de quatre trimestres au titre de l'éducation des enfants. Contrairement aux trimestres accordés au titre de la maternité, cette majoration ne bénéficie pas forcément exclusivement à la mère. Elle est attribuée ou partagée avec le père. La décision doit intervenir avant le 4ème anniversaire de l'enfant.

Pour la retraite complémentaire, les organismes prévoient l'attribution de points sans contrepartie de cotisations à partir de 3 enfants élevés et sous certaines conditions car le mode de calcul est propre à chaque régime.

Les périodes de chômage indemnisées donnent droit à des trimestres assimilés pour le calcul de votre durée d'assurance et à des points sans contrepartie de cotisation (dit "points gratuits") pour la retraite complémentaire Agirc/Arrco.

Je vous conseille donc de contacter votre caisse de retraite de votre département http://goo.gl/Fhdmo car seul le régime de base confirme l'âge de départ à la retraite en fonction de votre situation.

Bonne journée,

Delphine M, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Commentaires

Réponse de DelphineM
DelphineM

DelphineM

Niveau
0
Score
0
Equipe

Bonjour Brigitte,

Vous êtes née en 1954 et compte tenu de la réforme 2010, vous pouvez prétendre à la retraite à 61 ans et 7 mois, à taux plein, si vous justifiez de 165 trimestres validés.

Vous avez commencé à travailler jeune, vous pourrez certainement prétendre à une retraite anticipée à différents titres :

  • Au titre des carrières longues, vous pourriez prétendre à la retraite à 60 ans. Pour cela, vous devez réunir au moins 4 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 18 ans et justifier de 173 trimestres validés dont 165 cotisés.
  • Au titre des travailleurs handicapés, il faut savoir que le dispositif a été étendu lors de la réforme des retraites, pour les assurés atteints d'une incapacité permanente d'au moins 80 % ou reconnus en qualité de travailleur handicapé (RQTH).

J'ai très peu d'éléments vous concernant, de plus les conditions requises étant complexes, je vous conseille de contacter la caisse de retraite de la sécurité sociale. En effet, seul le régime de base confirme l'âge de départ à la retraite en fonction de votre situation.

En revanche si vous ne remplissez pas ces conditions, l’élargissement des conditions de départ à 60 ans au titre des carrières longues va permettre à certains assurés, qui ne pouvaient pas en bénéficier lorsque le dispositif n'était ouvert qu'à ceux qui avaient commencé à travailler avant 18 ans, de partir à la retraite avant l’âge légal sous les conditions suivantes :

• Avoir validé cinq trimestres avant la fin de l’année civile de ses 20 ans, ou quatre si vous êtes nés au cours du dernier trimestre
• Avoir la durée d’assurance cotisée requise pour sa génération, sans devoir justifier d’une durée d’assurance totale validée en plus
• Avoir la possibilité, si nécessaire, de compléter cette durée d’assurance cotisée par des périodes réputées cotisées

Les périodes réputées cotisées sont les périodes de service militaire, et les périodes indemnisées par la Sécurité Sociale comme la maladie, la maternité, et les accidents de travail (dans la limite de 4 trimestres par type d’évènement).
Deux trimestres supplémentaires liés aux périodes de congés maternité et deux autres liés aux périodes de chômage indemnisé pourront également s'ajouter.

Attention, le nombre de trimestres total pour une année civile ne peut excéder 4 trimestres. Une période réputée cotisée ne pourra être prise en compte si dans la même année vous avez déjà acquis 4 trimestres cotisés.

A noter, les trimestres réputés cotisés de maternité sont des trimestres liés à l'accouchement.
Il ne faut pas les confondre avec les trimestres de majoration de durée d'assurance pour enfant (8 par enfant), les trimestres d'affiliation à l'Assurance Vieillesse des Parents au Foyer (AVPF), ou les trimestres accordés au titre d'un congé parental, qui n'entrent pas dans le champ des trimestres "réputés cotisés".

Sachez que l'assurance retraite s'est engagée à délivrer des attestations d'éligibilité de départ à la retraite anticipée aux assurés qui en feront la demande.

Vos enfants sont bien pris en considération.

Pour le régime général, il existe différents types de majoration pour les assurés ayant élevé au moins un enfant :

• La première est la majoration maternité. Quatre trimestres par enfant sont accordés aux femmes au titre de la grossesse et l'accouchement.

• La deuxième est la majoration éducation ou adoption. Depuis 2010 existe une majoration de quatre trimestres au titre de l'éducation des enfants. Contrairement aux trimestres accordés au titre de la maternité, cette majoration ne bénéficie pas forcément exclusivement à la mère. Elle est attribuée ou partagée avec le père. La décision doit intervenir avant le 4ème anniversaire de l'enfant.

Pour la retraite complémentaire, les organismes prévoient l'attribution de points sans contrepartie de cotisations à partir de 3 enfants élevés et sous certaines conditions car le mode de calcul est propre à chaque régime.

Les périodes de chômage indemnisées donnent droit à des trimestres assimilés pour le calcul de votre durée d'assurance et à des points sans contrepartie de cotisation (dit "points gratuits") pour la retraite complémentaire Agirc/Arrco.

Je vous conseille donc de contacter votre caisse de retraite de votre département http://goo.gl/Fhdmo car seul le régime de base confirme l'âge de départ à la retraite en fonction de votre situation.

Bonne journée,

Delphine M, Expert retraite
Espace Client TOUTM : Consultez votre relevé de points en ligne http://goo.gl/VbPog

Vous vous interrogez sur la retraite ?

Notre équipe d’Experts Retraite vous apporte
une réponse personnalisée.

Nos dernières vidéos