Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Cette question a été résolue

Retraite - Pension invalidité 1ère catégorie

Bonjour, Agée de 62 ans le 11.05.2017 (née en 1955), ma pension d'invalidité 1ère catégorie depuis 1991, d'un montant mensuel net de 467 €, m'a été supprimée au 1.06.2017. Payée par mon employeur, dans le cadre de l'avenant 24 comme pré retraitée, je bénéficie : ATP allocation temporaire principale d'un montant mensuel net de 745 € jusqu'en 2022 et d'une ATS allocation temporaire principale supplémentaire d'un montant mensuel net de 272 € jusqu'au 31.05.2017, puisque ce dernier a fait la demande pour la retraite complémentaire, m'affirmant que je pourrais bénéficier de la retraite complémentaire au 1.06.2017 et la retraite principale du 1.06.2022. (confusion avec les employés ayant cotisés au régime minier). Or à ce jour, le Groupe Malakoff m'affirme ne pas pouvoir liquider la demande de retraite sans la demande de retraite principale. D'après mes calculs sur la base de mon relevé de carrière avec 180 trimestres retenus pour 143 trimestres cotisés j'arrive à un salaire moyen de base de 12 380 ramené à 6 190 € annuel pour une mensualité de 515 € et sans décote puis que pension invalidité. Depuis le 1.06.2017, mes revenus mensuels sont passés de 1 484 € à 745 € nets et pourraient donc passer à 515 € (brut ou mensuel ?) de retraite principale. Oui la CARSAT me dit de prendre ma retraite, mais pour toucher 515 € contre 745 € net actuellement avec la garantie jusqu'à mes 67 ans, (encore faut il que le dossier médical soit complété et validé). Il me semble que seules les pensions d'invalidité 2ème et 3ème catégorie se substituent automatiquement à la pension de retraite, pour mon cas, je pense avoir le choix de la date de ma retraite. Ma question sera la suivante : puis je relancer la CPAM pour remettre en place la pension d'invalidité du fait que je ne demande pas ma retraite avant 2022, ou qu'avez vous d'autre à me conseiller. Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire. Merci pour votre réponse Claudine du 83
  • Imprimer
  • Partager
Bonjour Claudine, En effet, pour obtenir votre retraite complémentaire Arrco sans abattement (à taux plein), avant l'âge normal de la retraite complémentaire, fixé à 67 ans pour les personnes nées comme vous en 1955, il vous faut avoir obtenu votre retraite de base à taux plein. D'après les informations indiquées, tel n'est pas le cas. Dès lors, le groupe Malakoff Médéric ne peut pas effectivement vous attribuez votre retraite complémentaire Arrco sans l'application d'un coefficient d'anticipation. Pour en savoir plus sur ce point, je vous suggère de consulter sur le site Agirc-Arrco la rubrique suivante : https://www.agirc-arrco.fr/particuliers/demander-retraite/conditions-pour-la-retraite/#c617 En outre, en règle générale, les personnes en invalidité (quelle que soit la catégorie : 1, 2 ou 3) n'exerçant plus aucune activité, qui perçoivent une pension à ce titre, voient leur allocation interrompue à l'âge légal, soit 62 ans pour vous. Celle-ci est remplacée par une pension de retraite pour inaptitude au travail calculée à taux plein, quel que soit le nombre de trimestres acquis au régime de base. Si vous exercez une activité professionnelle, rien ne vous oblige à prendre votre retraite à 62 ans ; le versement de votre pension d'invalidité pourra être poursuivi en même temps que votre activité. Bonne fin de journée Nélia, Expert Retraite

Cet article vous a-t-il été utile ?

Oui 0

Non 0

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉