Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Cette question a été résolue

demande de retraite personnelle

Je viens vers vous pour vous dire car j'ai déposé une demande de retraite personnelle; suite à une reconnaissance handicap par la MDPH (ancienne COTOREP reconnu en handicap lourd catégorie C) de plus de 50% et moins de 80% qui m'a été validée depuis 2005 reconduite en 2015 et prolongée jusqu'en 2020. Je suis handicapé de naissance, prématuré à 7 mois ayant des problèmes de surdité et asthmatique depuis l’âge de mes 18 mois, j’ai été placé dans des maisons spécialisées en montagne dès l’âge de 5 ans ½ jusqu’à mes 16 ans et une année en Préventorium à l’âge de 9 ans pour traitement de l’asthme; j'ai toujours travaillé depuis 1972/1973 avec trimestres avant mes 20 ans et on m'a demandé de partir en rupture conventionnelle du à mes problèmes de surdité fin Septembre 2013 avec 9 mois de congé de reclassement, inscrit à Pole emploi depuis Juillet 2014, La CNAV m'a refusée un départ pour carrière longue pour mes 60 ans car il me manquerait 3 trimestres sur ma carrière, je suis à 167 trimestres validés tous régimes confondus fin 2015;(+ 4 trimestres pour 2016) dont 163 trimestres cotisés, validés, assimilés !! Je ne comprends pas trop bien comme cela est calculé et sur quelles critères. J'aurai eu 169 trimestres à mes 60 ans si j'étais resté au travail pour pouvoir prétendre partir en carrière longue. Je cotise toujours à l'ARRCO, ARGIC par Pole emploi pour avoir des points retraite complémentaires. Pour vous dire que je suis appareillé des 2 oreilles depuis 1991, exempté du service militaire en 1976 pour surdité et appareillé de l'oreille gauche depuis 1969 et j’ai envoyé mes certificats médicaux des armées pour preuve à la CNAV avec mon dossier qui était en cours de traitement depuis Novembre 2016, opéré d’une hernie discale en début de 1989 des vertèbres L5-S1 qui m’a invalidé en plus vu le métier que j’ai fait et avait été arrêté pour 3 sciatiques en 1988 et pas de reconnaissance handicap non plus ??. Mon service médical du travail d’Air France n'a jamais voulu me faire reconnaître comme travailleur handicapé depuis 1991 dès que j'ai été appareillé des 2 oreilles malgré les audiogrammes que le service médical possède, à qui la faute malgré mes demandes répétées? Sachant que je suis au chômage et que personne ne me propose du travail par le biais de Cap Emploi et Pole emploi à plus de 60 ans, je me suis déplacé dans plusieurs sociétés pour déposer mes candidatures avec mes critères, aucun retour de leur part. Mon handicap m'a toujours plus ou moins pénalisé toute ma carrière moralement et physiquement, il a fallu que je me surpasse dans certaines situations; travaillant dans la mécanique automobile et matériels aéroportuaires aux abords des avions à Orly, ce métier pendant 40 ans, avec tous les bruits, vibrations mécaniques, pollution par les fumées, poussières d'amiante dont j’ai un dossier ouvert et passé des examens à l’hôpital Intercommunal de Créteil pas de reconnaissance amiante non plus; etc... A quoi je peux avoir droit avec tous ces critères?? Je pense que cette situation peut m'être favorable pour pouvoir partir à la retraite (avec ou sans décote) pour mes 60/61ans sachant que personne vu mon âge ne m'embauchera avec mon handicap. Pole emploi me demande régulièrement des justificatifs auprès de la MDPH pour savoir si je dois retravailler ou non, aucune réponse à ce jour de leur part également, est ce normal?? Je vois que le système est très complexe ; me retrouvant seul au pied du mur sans que personne ne sache ce qui doit être fait pour mon cas. Est-ce que ma situation doit être étudiée devant une commission spéciale de la Cnav ou de la Tass ? Pouvez-vous me trouver la voie qui puisse me sortir de cette situation difficile? Carrière longue refusée, carrière pour handicap refusée, pour retraite amiante!! il faut être en maladie professionnelle !! Merci d'essayer de m'apporter des réponses. Voir circulaire cnav du: Référence : 2015 - 58 en Date du 23 novembre 2015. Dans l'attente veuillez agréer mes salutations Monsieur Fabrice M***
Questions - Réponses
Questions - Réponses

Questions - Réponses

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • Imprimer
  • Partager
Bonjour Fabrice, L'âge de départ à la retraite dépend de plusieurs facteurs, notamment la durée de la carrière, l’année de naissance, l'âge auquel l’assuré a commencé à travailler (...). Sauf cas particuliers des dispositifs tels que le départ à la retraite anticipée pour Carrière longues, des assurés handicapés (…) dont vous ne pouvez pas, selon vos informations, bénéficier, vous pourrez obtenir votre pension vieillesse du régime général de la Sécurité sociale au plus tôt à 62 ans (âge légal de la retraite). Cette pension sera calculée à taux plein si vous avez acquis 166 trimestres d’assurance ou si vous obtenez votre pension vieillesse pour inaptitude au travail. Cela étant, seul le régime général de la Sécurité sociale peut déterminer la date de votre départ à la retraite et à quel titre vous pouvez en bénéficier. C'est pourquoi, compte tenu de votre situation, je vous conseille, dans un premier temps, de saisir la Commission de recours gracieux de votre Carsat. Vous pouvez également contacter le Médiateur de l'assurance retraite : - par mail : mediateur@cnav.fr - par courrier à Monsieur le Médiateur de l'Assurance retraite - 75951 Paris Cedex 19 Bonne journée, Virginie, Expert Retraite

Cet article vous a-t-il été utile ?

Oui 0

Non 0

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉