Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 48h.

Cette question a été résolue

chomage apres invalidite et plan de depart

Bonjour Actuellement en longue maladie depuis nov2015 , mon médecin souhaite me mettre en invalidité cat1 avec reprise du travail à mitemps . J'ai 54 ans, j'ai commencé à travailler à 15 ans en juin 1978, j'ai 143 trimestres fin décembre 2015 et j'ai 2 enfants. J'ai vu que je pouvais partir à 60 ans avec 168 trimestres en carrière longue, il me manque au 1er janvier 2016 :25 trimestres . Si je reprends le travail en invalidité cat1, comment sont comptabilisés les trimestres : cotisés ou assimilés? D'autre part, dans mon entreprise, il est prévu plusieurs plans de départ volontaire jusqu'en 2020.En janvier 2020, j'aurai 57 ans,et je pourrai adhérer à ce plan et bénéficier d'une rupture conventionnelle avec 3 ans de chômage indemnisés et un départ à la retraite au 01 février 2023 alors âgée de 60 ans. Comment sont comptabilisés ces 3 années de chômage? les trimestres sont ils cotisés ou assimilés? Et aurai je droit à la retraite au taux plein?Est ce que je bénéficie de la retraite carrière longue malgré ces 3 années de chômage? Merci pour votre réponse cordialement Ana
  • Imprimer
  • Partager

Bonjour Ana

Vous êtes née en 1963 et, selon la législation actuelle, vous pouvez prétendre à la retraite à taux plein à partir de 62 ans si vous justifiez de 168 trimestres validés.

Vous êtes née en 1963. Dans le cadre du dispositif de retraite anticipée "carrières longues", vous pouvez partir à 60 ans, si vous réunissez au moins 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans (4 trimestres si vous êtes né au cours du dernier trimestre) et justifier de 167 trimestres cotisés.

Les trimestres cotisés retenus pour partir en retraite anticipée pour carrière longue sont :

• les trimestres cotisés (périodes d'activité salariée ou non salariée pendant lesquelles vous avez versé des cotisations à un régime français)

• les trimestres "réputés cotisés" Les périodes considérées comme "réputées cotisées" sont :

• les périodes de service national, dans la limite de 4 trimestres

• les périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 4 trimestres

• les périodes indemnisées au titre de la maladie et des accidents du travail, dans la limite de 4 trimestres

• les périodes de perception d'une pension d'invalidité, dans la limite de 2 trimestres

• tous les trimestres liés à la maternité

• tous les trimestres de majoration de durée d'assurance issus du compte personnel de pénibilité

La règle étant que l’on ne peut valider plus de quatre trimestres par an.

A noter que seul le régime de base détermine votre date de départ en fonction de votre situation.

- Validation trimestres :

Pour les salariés relevant du régime général de la Sécurité sociale et de la Mutualité Sociale Agricole (MSA), la validation d'un trimestre d'assurance ne dépend pas du temps de travail effectué mais des revenus perçus. Pour valider un trimestre, il suffit d'avoir cotisé sur la base d'un salaire annuel brut égal à :

• 200 fois le smic horaire pour les périodes comprises entre le 01/01/1972 et le 31/12/2013

• 150 fois le smic horaire pour les périodes à compter du 01/01/2014

La règle étant que l’on ne peut valider plus de quatre trimestres par an.

Ex : Pour valider 1 trimestre en 2016, il faut avoir perçu une rémunération brute au moins égale à 1 450,50 euros, soit 5 802 euros dans l’année pour valider 4 trimestres.

- Rupture conventionnelle :

Le salarié dont le contrat de travail a été rompu par le biais d'une rupture conventionnelle ou un licenciement a le droit, sous conditions, aux allocations chômage.

Les périodes de chômage indemnisés peuvent donner droit à :

- des trimestres assimilés qui alimentent la durée d'assurance. Un trimestre assimilé correspond à cinquante jours de chômage consécutifs ou non.

- des points de retraite complémentaire Agirc-Arrco. Pour en bénéficier, vous devez avoir cotisé auprès d'une caisse de retraite complémentaire avant la rupture de votre contrat de travail.

Dans votre situation, je vous conseille de consulter Pôle emploi afin d'avoir tous les renseignements sur les différentes allocations existantes lors d'une rupture de contrat de travail.

Pour connaitre l'impact sur le montant de votre retraite, je vous invite à prendre rendez vous avec un de nos conseillers pour faire le point sur votre future retraite: Pour bénéficier de ce service gratuit , il vous suffit de faire la demande sur le site internet de votre dernière caisse de retraite à laquelle vous avez cotisé http://www.retraite-repartition.fr/dopli/

Bonne journée

Nadège, Expert retraite

Cet article vous a-t-il été utile ?

Oui 0

Non 0

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉