Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Cette question a été résolue

la minoration de 10% sur ma retraite

Bonjour Je suis allé à La Caisse retraite pour faire le point sur ma retraite : Je suis né en septembre 1957 Serais je impacter par la minoration si je pars : - en décembre 2018 : - à partir de janvier 2019 Si mon patron me propose une rupture conventionnelle de mon contrat professionnelle : quel sera l'impact sur ces minorations : subirais je cet impact s'il a lieu eu - en décembre 2018 - à partir de janvier 2019 Est ce que l'argent qui m'aura été octroyé à l'occasion de cette rupture conventionnelle comptera dans ma retraite au niveau de UNAV AGIRC AARCO Je vous remercie à l'avance pour votre réponse Très Cordialement
Questions - Réponses
Questions - Réponses

Questions - Réponses

Niveau
4
5000 / 5000
points
  • Imprimer
  • Partager
Bonjour Patrick, Selon vos indications, vous semblez remplir les conditions d'une retraite anticipée à taux plein à 61 ans, au 1er décembre 2018. Dans cette hypothèse, le coefficient de solidarité de 10% ne s'appliquera pas à vos retraites complémentaires Arrco et Agirc (si vous êtes cadre), quelle que soit la date de votre départ en retraite : 1er décembre 2018 ou 1er janvier 2019. Pour votre information, sachez que, né en septembre 1957, une retraite à taux plein avant 62 ans pour « carrière longue » est possible si vous justifiez de 5 trimestres d'assurance avant la fin de l'année civile de vos 20 ans et 166 trimestres cotisés (avec au maximum 4 trimestres assimilés pour chômage, 4 pour maladie ...) Pour vérifier votre situation au regard de ce dispositif, je vous conseille de contacter l'Assurance retraite au 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou sur le site http://www.lassuranceretraite.fr Une rupture conventionnelle en 2018 sera sans incidence sur vos retraites du régime de base et complémentaires, si votre carrière compte au maximum 4 trimestres pour chômage (nombre maximum de trimestres pouvant être retenu pour le dispositif des carrières longues). Enfin, sachez que les indemnités de rupture conventionnelle sont soumises à cotisations du régime de base et des régimes Arrco et Agirc, dès le 1er euro lorsque le salarié est en droit de faire valoir ses droits à retraite. Si tel n'est pas le cas, elles sont exonérées dans la limite de 2 plafonds de la sécurité sociale (PSS) si leur montant est inférieur à 10 PSS. Bonne journée Sandra, Expert Retraite

Cet article vous a-t-il été utile ?

Oui 0

Non 0

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉