Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 48h.

Cette question a été résolue

carrière longue et congé sabbatique

Bonjour, je bénéficie à ce jour du système retraite carrière longue qui devrait me permettre de demander la liquidation de ma retraite au 1er mai 2023 soit à 60 ans. Je n'ai pas utilisé à ce jour mon droit à 4 trimestres de maladie et 4 trimestres de chômage. J'envisage de prendre un congé sabbatique d'un an. Pouvez-vous me confirmer que le congé sabbatique ne donne droit à aucune trimestre validé/cotisé mais que si je prends ce congé à cheval sur 2 années civiles et que j'ai cotisé sur chacune des ces 2 années à hauteur de € 5 928 par an (valeur à ce jour) cela n'impactera pas mes droits à bénéficier du système carrière longue car j'aurai bien 4 trimestres validés et cotisés sur ces deux années civiles. D'autre part comment puis-je vérifier ce montant de € 5 928 qui évolue annuellement. Je souhaite également savoir si je liquide ma retraite au 1er mai 2023 j'aurai l'intégralité de ma retraite du système général et de ma retraite complémentaire. Si non de combien serait ma décote sur la retraite complémentaire et sur quelle durée ? Merci d'avance. Cordialement.
  • Imprimer
  • Partager
Bonjour L, Le contrat de travail étant suspendu pendant le congé sabbatique, aucune rémunération n'est alors versée au salarié. Dès lors, aucune cotisation pour la retraite n'étant payée, vous n'acquerrez aucun trimestre, ni aucun point de retraite complémentaire sur cette période. Toutefois, selon les dates de départ et de fin de votre congé sabbatique, votre rémunération avant et après le congé peut-être vous permettre d'obtenir 4 trimestres par an. En revanche, il m'est difficile de vous préciser par anticipation si ce sera effectivement le cas. En effet, le montant pour pouvoir valider un trimestre en 2019, par exemple, n'est pas encore connu. Cette donnée est généralement publiée en fin d'année (décembre) pour l'année d'après par publication d'une circulaire CNAV. Sauf évolution de la réglementation en vigueur, le montant de salaire minimum pour valider un trimestre est généralement calculé sur la base de 150 x smic horaire. Ainsi, pour vérifier si vous pourrez bien valider ces trimestres, je vous conseille de vérifier le montant de salaire minimum pour valider un trimestre en fin d'année. Vous avez également la possibilité de souscrire une assurance volontaire (souscription à effectuer avant le début du congé). Pour cela, vous pouvez vous adresser à l'Assurance maladie dont vous trouverez les coordonnées en cliquant sur le lien suivant : https://www.ameli.fr/assure/adresses-et-contacts Enfin, dans l'éventualité où votre congé sabbatique aurait une incidence négative sur la date prévue pour votre départ en carrière longue, vous ne pourrez pas partir à la retraite au 1er mai 2023. Il vous faudra alors acquérir le nombre de trimestres cotisés manquants pour pouvoir bénéficier de ce dispositif de départ anticipé. En effet, si les conditions requises ne sont pas remplies, aucune décote ne peut être appliquée avant un départ 62 ans. Bonne journée, Catherine, Expert Retraite

Cet article vous a-t-il été utile ?

Oui 0

Non 3

0%

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉