Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 48h.

Question en attente de réponse

Congé de reclassement avant retraite

Je dois rentrer en période de "congé de reclassement" suite à un licenciement collectif pour motif économique. J'ai 61 ans (depuis le 22.09.19) et comme je travaille depuis l'âge de 20 ans j'ai à ce jour acquis tous mes trimestres. Je me demande à quoi va servir ce congé de reclassement étant donné qu'il y a peu de chance pour que je décroche 1 CDD ou 1 CDI à 1 an de la retraite.... Quels sont les avantages pour moi d'y adhérer dans la mesure où mon Employeur me laisse la possibilité d'y renoncer dès à présent ? Est-ce que pour les "séniors" ce congé de reclassement peut aider à trouver des missions de bénévolat dans le but de maintenir du lien social ? Par avance, je vous remercie pour votre réponse. Bien cordialement

  • Imprimer
  • Partager

Réponses

Bonjour Brigitte,

Je comprends votre interrogation !

Toutefois, votre employeur a l'obligation de vous proposer un congé de reclassement en application de la loi s'il a au moins 1000 salariés.

D'après ce que je comprends, vous avez acquis la durée d'assurance requise, 167 trimestres pour votre génération, et serez donc éligible à un départ à la retraite dès 62 ans

Si vous décidez de ne pas donner suite à la proposition du congé de reclassement, vous serez dans ce cas licenciée et serez alors indemnisée par Pôle emploi, de la fin de votre délai de carence jusqu'à l'âge légal (62 ans).

Les périodes de chômage indemnisé permettent de continuer à acquérir des droits à retraite :

  • 1 trimestre assimilé pour 50 jours de chômage indemnisé, délai de carence compris, pour le régime général de la Sécurité sociale,
  • et des points de retraite complémentaire Agirc-Arrco attribués, sous conditions, pour les seules périodes de chômage indemnisé.

Vous devriez donc continuer d'acquérir des trimestres. En revanche, les périodes de chômage n'étant pas soumises à cotisations de retraite, cela pourrait éventuellement avoir une incidence sur le calcul du revenu annuel moyen de vos 25 meilleures années et par voie de conséquence, sur le montant de votre retraite de base.

Si vous décidez de répondre favorablement à ce congé de reclassement, vous bénéficierez effectivement d'accompagnement pour effectuer des démarches de recherches d'emploi et d'actions de formation destinées à favoriser un reclassement professionnel.

Pour savoir si vous pouvez bénéficier de missions en bénévolat, je vous conseille de poser cette question au service ressources humaines de votre entreprise.

Ainsi, pendant le période correspondant à la durée du préavis, votre employeur continuera de vous verser votre rémunération habituelle.

Au delà de la période de préavis, une allocation au moins égale à 65% de la rémunération brute des 12 derniers mois précédant la notification de licenciement (montant plafonné) vous sera versée.

Cette allocation n'est pas soumise à cotisations de retraite. Dans ce cas, cette période ne permettra pas de valider des trimestres au régime général de la Sécurité sociale et vous n'aurez également aucun point de retraite complémentaire Agirc-Arrco.

Ce n'est qu'en cas d'accord collectif prévoyant le maintien des cotisations de retraite complémentaire que vous pourriez obtenir des points Agirc-Arrco pour cette période.

Sauf accord collectif, la période pendant laquelle vous percevrez cette allocation pourrait avoir une incidence sur l'acquisition de droits à retraite et donc sur le montant de vos pensions.

Pour vous aider à prendre une décision, je vous conseille d'effectuer vous-même des simulations grâce à l'outil M@rel, en vous rendant dans votre espace personnel sur le site https://www.agirc-arrco.fr.

Bonne journée,

Catherine, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉