Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 48h.

Question en attente de réponse

Quel est l'impact sur le montant de ma retraite si j'arrete de travailler à 57 ans avec mes 168 trimestres validés ?

Bonjour,
Je suis née en 1963, j'aurais 168 trimestres validés début 2022. Je suis contractuelle de droit public, ma simulation de retraite (merci M@rel) à 62 ans (en 2025) me donne un montant brut annuel de retraite autour de 2650 euros (avec une évolution stable). J'aimerais aménager ma fin de carrière sans travailler (ou en travaillant beaucoup moins) et savoir dans quelle proportion ma pension de retraite à 62 ans sera diminuée.
Pour arrêter de travailler, j'envisage plusieurs hypothèses et aimerais avoir des éléments pour les comparer:

  • je démissionne avec indemnités de chômage et je ne trouve pas de travail
  • je démissionne et je trouve un petit boulot à temps très partiel mal payé
  • je prends un congé sabbatique (j'ai les conditions et ça passera dans ma grande entreprise) et/ou autre congé sans solde
  • je fais une rupture conventionnelle de contrat
  • je reste en CDI mais je baisse fortement mon temps de travail (je suis cadre, à temps partiel 80% depuis 23 ans, en forfait jours réduit depuis peu).
  • Dans chacun de ces cas, quelle est la conséquence sur le montant de ma future retraite ?
    Y a t-il d'autres aménagements auxquels je ne pense pas ?
    Merci d'avance, merci pour les 57000 réponses très intéressantes.

  • Imprimer
  • Partager

Réponses

Mamy
Mamy

Mamy

Niveau
4
5000 / 5000
points

Bonjour Nathalie,

En premier lieu, je vous conseille de vérifier la possibilité d'être indemnisée par l'Assurance chômage après une démission. Ce n'est en général pas le cas pour Pôle Emploi, sauf dans des situations spécifiques de démission, dites "légitimes". Via ce lien, vous trouverez davantage d'informations : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F89

D'une manière générale, les droits à trimestres sont acquis en contrepartie des cotisations versées (les droits étant alors proportionnels aux cotisations versées) ou pour des périodes d'inactivité pendant lesquelles un revenu de remplacement est perçu (prestation en espèces de la Sécurité sociale, allocation de chômage).

Au regard de ces principes généraux, voici pour chaque situation évoquée, les conséquences en matière de retraite.

1. je démissionne avec indemnités de chômage et je ne trouve pas de travail : a priori pas d'indemnisation chômage en cas de démission et, dès lors, pas d'acquisition de droits à retraite

2. je démissionne et je trouve un petit boulot à temps très partiel mal payé : acquisition de droits proportionnellement aux cotisations et donc au niveau de rémunération. Il est possible que 4 trimestres seront acquis au régime général de la Sécurité sociale (1 trimestre inscrit pour un salaire brut de 1 504,50 € en 2019) et des points de retraite complémentaire strictement proportionnels au salaire. Pour le régime de base, les années correspondantes ne seront pas sans doute prises en compte dans le calcul de la rémunération annuelle moyenne des 25 meilleures années (RAM)

3. je prends un congé sabbatique (j'ai les conditions et ça passera dans ma grande entreprise) et/ou autre congé sans solde : aucun droit à retraite acquis (pas de cotisations versées)

4. je fais une rupture conventionnelle de contrat: la rupture conduira à la perception d'allocation chômage, qui permettra l'acquisition de droits : 1 trimestre assimilé pour 50 jours de chômage au régime de base et des points de retraite complémentaire Agirc-Arrco déterminés en fonction du salaire servant de base au calcul de l'allocation chômage

5. je reste en CDI mais je baisse fortement mon temps de travail (je suis cadre, à temps partiel 80% depuis 23 ans, en forfait jours réduit depuis peu). Idem réponse 2.

Dans le cas d'une activité exercée à temps partiel, il est possible de cotiser sur la base d'un salaire à temps plein. Pour ce faire, il faut l'accord de l'employeur.

Vous pouvez faire le point sur votre carrière et sur les perspectives d'évolution de vos droits en demandant un Entretien d'Information Retraite (EIR). Dans le cadre de ce bilan personnalisé et gratuit, des simulations du montant potentiel de vos futures pensions, tous régimes confondus, pourront vous être communiquées.

Pour bénéficier de ce service, il faut en faire la demande auprès de votre caisse de retraite complémentaire (http://www.retraite-repartition.fr/dopli/).

Bonne journée,

Mamy, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉