Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 48h.

Question en attente de réponse

  • Imprimer
  • Partager

Réponses

christophe
christophe

christophe

Niveau
4
5000 / 5000
points

Bonjour Sabine,

Les conditions d'attribution de la pension de réversion sont différentes pour le régime général de la Sécurité sociale et pour la retraite complémentaire Agirc-Arrco.

Ainsi, pour percevoir la pension de réversion au régime de base précité, il faut avoir été mariée (ou avoir divorcé), être âgée a minima de 55 ans et justifier de ressources personnelles inférieures à 21112 € par an pour une personne seule (33779,20 € lorsque la veuve ou le veuf vit à nouveau en couple).

Agée de 50 ans et ayant apparemment 1 enfant à charge, votre situation personnelle ne vous permet pas -  dans l'immédiat - de déposer une demande de réversion au régime général de la Sécurité sociale.

Néanmoins, vous pourriez obtenir l'allocation veuvage qui est une aide temporaire accordée lors du décès du conjoint, soumise à condition de ressources, dans l'attente du versement de la pension de réversion du régime de base à 55 ans.

Je vous conseille d'en faire la demande directement auprès des services de l'Assurance retraite en appelant le 3960 (0,06 €/mn + prix d'appel) ou en vous connectant sur www.lassuranceretraite.fr

Concernant les droits de réversion de la retraite complémentaire Agirc-Arrco, ceux-ci peuvent être attribués sans condition d'âge si, lors du décès de l'assuré, sa conjointe est invalide.

Attention toutefois car votre état d’invalidité doit avoir été constaté, pour les assurés sociaux, par la Sécurité sociale (pension d’invalidité, rente d’accident du travail correspondant à un taux d’incapacité des 2/3) ou par un médecin expert désigné par la caisse de retraite, la CDAPH (Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées) ou par une décision de justice (régime de la tutelle, régime de la curatelle).

Je vous conseille donc de soumettre votre situation personnelle à l'examen de la caisse de retraite complémentaire qui assurait la gestion des droits du conjoint décédé et dont vous pouvez retrouver les coordonnées en suivant ce lien : https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/dopli

Bonne journée,

Christophe, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉