Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 48h.

Cette question a été résolue

validation trimestres suite arrêt maladie, rupture conventionnelle et coefficient de solidarité

Bonjour
Née en 05.61 donc âgée de 59 ans, je peux prétendre à la carrière longue pour partir à 60 ans puisque selon mon relevé de carrière,
je totalise une durée d’assurance de 178 trimestres à ce jour (dont 5 trimestres avant mes 20 ans) ;
168 sont requis mais seulement 165 trimestres sont retenus (du fait de mon arrêt maladie (ALD) du 31.01.20 au 23.08.20 ?)
2020 : période assimilée à justifier 4 trimestres
2021 : période assimilée à justifier 1 trimestre
Majoration pour enfant à justifier
Pouvez-vous me confirmer ce calcul des trimestres lequel j’avoue ne pas comprendre.

Suite à mon arrêt maladie, (prolongé en mi-temps thérapeutique jusqu’au 01.11.20),
mon employeur ne souhaite pas ma reprise en raison de l’embauche d’une personne pour me remplacer et des risques liés au Covid19.
Une rupture conventionnelle est évoquée laquelle serait suivie de mon inscription à pôle emploi en attendant ma retraite au 01.06.2021 :
merci de me confirmer que les cotisations pôle emploi ne seront pas validées comme on me la indiqué (?),
sachant que j’ai pu lire que le régime général de la Sécurité sociale attribue des trimestres dits "assimilés" (1 trimestre = 50 jours indemnisés, délai de carence compris) dans la limite de 4 trimestres par an ce qui me permettrait d’obtenir les 3 trimestres qui complèteront la durée d'assurance requise pour obtenir ma retraite de base à taux plein
(168 trimestres)
.

Si ces trimestres assimilés ne s’appliquent pas à ma situation,
Je dois cotiser encore 3 trimestres pour pouvoir partir a 60 ans et justifier d’un revenu de 3 x 1522,50 € :
que se passe t- il si je n’ ai pas atteint ce montant en juin 2021, même si j’ai pu reprendre mon travail en mi-temps thérapeutique :
Quelle serait l’incidence sur le montant de ma pension ?
Ou quelle incidence sur ma date de départ ? Obligation de décaler mon départ en retraite jusqu’à valider ces 3 trimestres mais dans ce cas par quel moyen ?
Retrouver un nouvel emploi serait bien compromis.

Quelle autre solution ? Retraite progressive mais toujours problème puisque mon employeur ne tient pas à me garder dans ses effectifs
ou un licenciement économique engendre t- il la validation de trimestres ou pas (conditions similaires à la rupture conventionnelle) ?

Enfin, le coefficient de solidarité (minoration temporaire de 10 % pendant 3 ans) ne sera pas appliqué notamment aux personnes qui reportent le point de départ de leur retraite Agirc-arrco d'au moins un an, par rapport à la date à laquelle elles ont rempli les conditions de la retraite de base à taux plein (âge et durée d'assurance),
à savoir pour moi il m’incomberait de décaler au 01.06.2022.
Merci par avance de votre éclairage et conseils.
cordialement

  • Imprimer
  • Partager

Bonjour Florence,

Dans le cadre d'une retraite anticipée "carrière longue", les trimestres assimilés pour maladie, chômage, invalidité, etc sont pris en compte d'une façon limitée :

  • seulement 4 trimestres pour chômage et 4 pour maladie,
  • 2 trimestres pour l'invalidité ...

De même, la majoration de trimestres pour enfants (8 par enfants) n'est pas prise en compte.

Dès lors, vos périodes de maladie et chômage peuvent effectivement compromettre votre départ anticipé à la retraite avant 62 ans. A défaut de l’exercice d'une autre activité rémunérée permettant d'acquérir des trimestres cotisés, il vous faudrait alors patienter jusqu’à 62 ans pour obtenir votre retraite calculée à taux plein compte tenu de votre durée d'assurance.A cet âge, tous les trimestres assimilés et les majorations de trimestres seront en effet retenus sans restriction.

Les personnes perdant leur emploi à partir de 55 ans peuvent être indemnisées par Pôle emploi pendant 3 ans voire au-delà, et en tout cas notamment jusqu'à 62 ans (âge légal) si elles remplissent alors les conditions d'obtention d'une retraite de base à taux plein à cet âge.

Compte tenu de votre situation, je vous recommande vivement de faire un point sur votre carrière et sur les perspectives d'évolution de vos droits en demandant un Entretien d'Information Retraite (EIR).

Dans le cadre de ce bilan personnalisé et gratuit, des simulations du montant potentiel de vos futures pensions, tous régimes confondus, pourront vous être communiquées.

Pour bénéficier de ce service, il faut en faire la demande auprès de votre caisse de retraite complémentaire (http://www.retraite-repartition.fr/dopli/).

Enfin, pour répondre à votre dernière question portant sur l'application du coefficient de solidarité sur la retraite Agirc-Arrco, ce dernier n'est pas appliqué si la personne reporte le point de départ de sa retraite d'au moins un an par rapport à la date à laquelle elle remplit les conditions d'obtention d'une retraite pleine. Tout dépend donc de l'âge auquel vous pourrez prendre votre retraite !

Pour en savoir plus sur ce coefficient minorant et les autres cas d’exonération possibles, je vous recommande de consulter cette page : https://www.agirc-arrco.fr/particuliers/demander-retraite/conditions-pour-la-retraite/

Bonne journée,

Mamy, Expert Retraite

Cet article vous a-t-il été utile ?

Oui 3

Non 1

75%

75% des internautes ont trouvé cette réponse utile

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉