Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 48h.

Question en attente de réponse

retraite et accident de service avec IPP

J'ai un peu plus de 59ans puisque je suis née le 4 avril 1961.
J'ai eu 4 enfants et je suis professeur dans l'enseignement privé.
J'ai une IPP de 25 % suite à un accident de service, et mon IPP a été imputable au service.
Actuellement je suis en arrêt toujours accident du travail et mon employeur veut me mettre en retraite anticipée.
J'aurais au 31 Décembre 2020, 155 trimestres validés, et on me dit que je pourrai jusqu'à mes 62 ans bénéficier du système Retrep et à partir de ma date anniversaire le 4 avril 1961 bénéficier de ma retraite à taux plein , sans minoration, et sans décote solidarité.
D'autres personnes bien informées me conseillent de rester en soins accident de travail et de refuser la RETREP qui est un système moins protecteur et d'attendre les 62 ans pour obtenir ma retraite à taux plein de façon à ne subir ni décote, ni minoration, ni coefficient de solidarité.
J'ai 4 enfants à charge et j'ai besoin pour ma famille et l'éducation de mes enfants de savoir vers quoi je dois m'engager pour éviter une situation financière compliquée et même plus.
De même APC me conseille pour avoir une retraite à taux plein de prendre 4 trimestres d'éducation d'un de mes enfants sans quoi il me manquerait 4 trimestres pour avoir une retraite à taux plein à 62 ans.
Je ne comprends pas puisque, selon les personnes, on me dit que vu mon IPP de 25% suite à mon accident de service j'ai le droit à une retraite à taux plein à 62 ans même s'il me manque des trimestres.

Pouvez-vous m'apporter des conseils.

  • Imprimer
  • Partager

Réponses

Bonjour Pascal,

Le RETREP permet aux enseignants des établissements privés sous contrat qui relèvent du régime général d'assurance vieillesse de la Sécurité sociale de bénéficier d'une allocation temporaire de retraite s'ils cessent leurs fonctions avant d'avoir le droit à leur pension vieillesse de ce régime.

Cette allocation temporaire est versée jusqu'à l'âge auquel les coefficients de minoration de sa retraite du régime général et de son avantage temporaire sont le plus proche. Ce qui signifie que son versement peut cesser alors même que la personne ne remplit pas les conditions requises pour obtenir sa pension vieillesse à taux plein.

La situation de l'intéressé au regard du coefficient de solidarité (minoration temporaire de 10 % pendant 3 ans) est examinée par la caisse Agirc-Arrco au moment de la liquidation de la retraite.

La retraite pour incapacité permanente avec un taux d'IPP de 25 % peut permettre, quant à elle, un départ à la retraite dès 60 ans à taux plein, quelle que soit la durée d'assurance. La retraite complémentaire est servie dans les mêmes conditions, sans aucune minoration temporaire ou définitive.

En outre, les personnes qui ne peuvent poursuivre ou reprendre leur activité à 62 ans en raison de leur état de santé, peuvent obtenir leur retraite au titre de l'inaptitude au travail à taux plein, quelle que soit la durée d'assurance. La retraite complémentaire est également servie à taux plein, sans aucune minoration temporaire ou définitive.

A toutes fins utiles, je vous joins le lien relatif au coefficient de solidarité :
https://www.agirc-arrco.fr/particuliers/demander-retraite...

Votre situation étant particulière, je vous conseille de réinterroger l'APC, ainsi que le régime général de la Sécurité sociale au 3960 (0,06 €/min + prix d'appel ou sur https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home.html,

Bonne journée

Nélia, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉