Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 48h.

Cette question a été résolue

Départ anticipé dans le cadre d’une rupture conventionnelle collective

Bonjour,
Née en 1961, j’ai cotisé 5 T avant mes 20 ans, la simulation de l’Assurance Retraite Indique un âge de départ anticipé dès 61 ans et 7 mois soit à partir du juillet 2023 avec 168 T.
A noter que l’estimation du montant est chiffré au 1 en janvier avec 170 T.
Au 31 décembre 2019 le relevé indique que j’ai cotisé sur la durée d’assurance 154 T : je en comprends pas ce que signifie l’écart de 2 T entre les trimestres retenus 154 T et ceux cotisés pour le calcul du minimum 152 T.
Dans le cadre d’une rupture conventionnelle collective mon employeur propose plusieurs options cumulables dans le rachat de trimestres, ayant travaillé et cotisé pendant mes études j’identifie 3 T manquants : si j’adhère au dispositif les 9 mois s’appliquent pour un départ plus tôt que 61 ans et 7 mois ou 62 ans.
Toujours dans le cadre de la RCC peut on bénéficier du rachat de T même si aucune des conditions (années d’études, années incomplets, ...) ne s’appliquent.
En vous remerciant.

  • Imprimer
  • Partager

Bonjour Brian,

D'après la simulation effectuée via m@rel, votre départ à la retraite est possible au 1er juillet 2023, soit à 61 ans et demi, date à laquelle vous remplirez les conditions d'une retraite anticipée pour carrière longue.

Vous vous interrogez donc sur le fait que l'estimation indicative globale (EIG) mentionne un montant au 1er janvier 2024 avec 170 trimestres.

M@rel permet d'estimer les droits à retraite à partir des données enregistrées, mais également de celles indiquées par l'internaute, et de projeter les éléments de la fin de carrière non encore connus jusqu'aux différents âges de départ en retraite. Cette simulation permet ainsi de vérifier l'éligibilité à un départ en retraite pour carrière longue.

En revanche, l'EIG mentionne uniquement le montant de la retraite à partir de l'âge légal (62 ans), que les conditions du taux plein soient réunies ou non à cet âge.

Ainsi, votre retraite à taux plein à 62 ans serait versée au 1er décembre 2023. Le montant chiffré indiqué sur l'EIG correspond à la valeur de la retraite au 1er jour du trimestre civil suivant le taux plein, dans votre cas, le 1er janvier 2024.

En outre, l'écart de 2 trimestres constaté entre les trimestres retenus et les trimestres cotisés s'explique par le mode de calcul de la retraite.

Pour fixer la date de la retraite à taux plein, tous les trimestres sont retenus, qu'ils aient été acquis par cotisations (activité professionnelle) ou sans contrepartie de cotisations (périodes de chômage, maladie,..) et ce, quel que soit le régime de base d'affiliation qui les a attribués.

Toutefois, seuls les trimestres cotisés sont pris en compte pour le calcul des 25 meilleurs revenus annuels, ce qui peut expliquer l'écart constaté.

Enfin, les rachats d'années d'études ou d'années incomplètes ne sont pas pris en compte en cas de départ anticipé pour carrière longue. Un rachat de trimestres ne vous permettrait donc pas de partir en retraite avant 61 ans et 7 mois.

Bonne journée,

Sandra, Expert Retraite

Cet article vous a-t-il été utile ?

Oui 1

Non 0

100%

100% des internautes ont trouvé cette réponse utile

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉