Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 48h.

Question en attente de réponse

Carrière longue, au conditionnel...

Bonjour.
En préambule, je voudrais préciser que sur mon compte de l'Assurance Retraite, les questions dont je vais vous faire part obtiennent des réponses "génériques" qui me renvoient vers des onglets d'informations générales ne m'avançant en rien à titre personnel.
Je suis né le 12.06.1962. Mon relevé de carrière débute en 1979 avec zéro trimestre car mes revenus d'alors ne sont pas suffisants pour être validés. En 1980, j'ai 3 trimestres validés cotisés. En 1981, j'ai 4 trimestres retenus, non cotisés (chômage, maladie et début service militaire). En 1982, j'ai aussi 4 trimestres retenus, non cotisés (fin service militaire et chômage). En 1983, idem, 4 trimestres retenus, non cotisés (chômage). Ce qui nous fait 12 trimestres retenus mais non cotisés. A partir de 1984 et jusqu'à présent, chaque année, mes trimestres sont cotisés. Au jour d'aujourd'hui, mon relevé de carrière indique donc 159 trimestres retenus et 147 cotisés (différence de 12 concernant les années 81, 82 et 83). Il faudra en ajouter 4 pour chaque à la fin de cette année.
L'Assurance Retraite me dit "à la date de votre demande et selon les éléments en notre possession, vous réunissez 11 trimestres avant fin 1982, année de vos 20 ans et votre durée d'assurance cotisée serait de 168 trimestres. Vous pourriez obtenir votre retraite anticipée à la date du 01.01.2023 si vous justifiez bien à cette date des trimestres indiqués au point précédent" (c'est à dire 168). Ceci au taux maximum (spécifié sur la page d'accueil). Je sais que certains trimestres retenus peuvent être assimilés comme cotisés dans la limite de 4 par critère (chômage, maladie, service militaire, ...). Si c'est le cas en ce qui me concerne, pourquoi ne sont-ils pas clairement comptabilisés dans les trimestres cotisés, qui passeraient de 147 à 159 ?
Ce qui me gène dans l'information de l'Assurance Retraite, c'est l'utilisation du conditionnel <<vous "pourriez" obtenir>> car cela laisse planer un doute, puisque, avec les éléments en leur possession, il est évident que, n'ayant actuellement que 147 trimestres cotisés, je ne pourrais obtenir les 168 requis qu'au 31.03.20025 (pour bénéficier d'un départ anticipé), soit plus d'un an après mon départ légal...
Je suis embarrassé parce que, dans la société qui m'emploie, je peux bénéficier d'un congé de fin de carrière (pénibilité) d'environ 1 an et demi. Si je prends ce congé en tenant compte du 01.01.2023 indiqué par l'Assurance Retraite, je pourrais partir à l'été prochain (juillet 2021). Mais j'ai peur que lors de ma demande de départ à la retraite de base, il me soit répondu qu'elle n'est pas recevable car je n'ai pas suffisamment de trimestres cotisés. Ce qui me mettrait dans une situation critique puisque j'aurais alors cessé toute activité depuis 1 an et demi !
Svp, pouvez-vous m'éclairez à ce sujet ?
Merci d'avance.

  • Imprimer
  • Partager

Réponses

Bonjour Dominique,

Vous avez parfaitement compris, un départ à la retraite pour carrière longue nécessite pour les personnes nées comme vous en juin 1962 de justifier de 168 trimestres avec dans cette durée une période minimale cotisée.

Pour apprécier le nombre de trimestres validés avant la fin de l'année des 20 ans, tous les trimestres obtenus cotisés ou assimilés sont pris en compte.

Dès lors, les trimestres que vous avez obtenus pour le service militaire, le chômage ou la maladie avant la fin de l'année civile de vos 20 ans seront bien retenus pour fixer la date de votre retraite pour carrière longue.

Outre cette condition concernant le début de carrière, il faut, selon les règles actuelles, justifier de 168 trimestres "cotisés". Attention, dans ces 168 trimestres, il ne peut être tenu compte de plus de 4 trimestres assimilés pour le chômage, 4 pour la maladie, 4 pour le service militaire,...

Ainsi, l'emploi du conditionnel par l'Assurance retraite se justifie dans la mesure où aujourd'hui vous réunissez les conditions d'une retraite pour carrière longue au 1.1.23 à la condition de poursuivre votre activité salariée jusqu'à cette date et d'obtenir à ce titre des trimestres cotisés.

Ainsi, une longue période de maladie ou de chômage avant 2023 pourrait remettre en question votre retraite anticipée pour carrière longue à 60 ans et demi.

Par ailleurs, vous dites pouvoir bénéficier d'un congé de fin de carrière pour pénibilité.

Je comprends que vous êtes susceptible de bénéficier de trimestres après conversion des points cumulés sur votre compte professionnel de prévention (C2P) pour une durée d'1 an et demi, soit 6 trimestres.

Ces trimestres réputés cotisés doivent normalement être retenus par l'Assurance retraite pour fixer la date de la retraite à taux plein, y compris pour carrière longue.

Comme vous ne mentionnez pas leur prise en compte dans votre carrière par l'Assurance retraite pour fixer la date de votre retraite à taux plein au 1er janvier 2023, peut-être leur intégration dans votre carrière pourrait-elle vous permettre un départ à taux plein dès vos 60 ans.

Ceci étant, pour vérifier votre situation à ce titre et, si nécessaire, demander son réexamen, je vous recommande de contacter l'Assurance retraite au 3960 (0,06 €/min + prix d'appel) ou sur http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée,

Sandra, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉