Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 72h.

Cette question a été résolue

Fausses déclarations employeur décédé

J'ai travaillé de novembre 1979 jusqu'en août 2019 chez le même employeur particulier. Au décès de son conjoint en 2007,elle a changé le N°Urssaf indiqué sur ma fiche de paie. Àprès son décès en août2019, mon licenciement à été géré par un notaire, avec retard en janvier et régularisé en avril 2020.En déclarant mes împôts, je me suis renseignée auprès du notaire, du N° urssaf qui ne correspondait pas à celui indiqué sur mes salaires. Mon relevé de carrière contient beaucoup d'erreurs de brut annuel déclaré à partir de 2006. Elle gérait seule et déclarait trimestriellement et non en CESU. Comment faire valoir les bons montants alors que mes bulletins de salaire n'ont pas le bon N°Urssaf indiqué et aucun N°siret.Est-ce que mon licenciement, dernier salaire, préavis et solde de congés payés seront pris en compte et en 2019 ou en 2020!Je ne sais s'il y a eu une déclaration Urssaf pour ces sommes. Mon chômage n'a pu être indemnisé qu'en février 2020 avec rétroactivité des sommes dues à partir de novembre 2019.je voudrai rencontrer un conseiller pour démêler mes difficultés. Comment faire? Merci d'avance

Jacline P
Jacline P

Jacline P

Niveau
0
4 / 100
points
  • Imprimer
  • Partager

Bonjour Jacqueline,

D'après ce que je comprends, vous avez travaillé pour un particulier employeur.

En principe, les droits à retraite sont attribués en fonction des cotisations versées et des déclarations annuelles des salaires faites par les employeurs.

En cas de contestation ou d'absence de versement des cotisations, les bulletins de salaire permettent de vérifier notamment que la part salariale des cotisations sociales a bien été précomptée.
Toutefois, le fait que le numéro Siret ne soit pas mentionné et que le numéro Urssaf soit erroné pourrait compliquer l'étude de vos droits.
En effet, ces éléments permettent de vérifier les données correspondant à votre employeur.

Concernant vos dernières rémunérations et solde de tout compte, le notaire a probablement dû faire les déclarations nécessaires étant donné qu'il lui appartenait de gérer votre licenciement. Si les démarches ont bien été effectuées et les cotisations versées, vous devriez donc obtenir des droits à retraite.

Etant donné votre situation spécifique, je vous conseille de vous rapprocher des services de vos caisses de retraite pour faire le point sur vos droits.
Ces caisses pourraient vous demander vos bulletins de salaire et éventuellement un certificat de travail prouvant que vous avez été employée par ce particulier depuis novembre 1979.

Vous trouverez en haut à gauche sur votre relevé de carrière les coordonnées de contact de vos caisses de retraite pour chaque régime auprès duquel vous avez été affilié.

Bonne journée,

Catherine, Expert Retraite

Cet article vous a-t-il été utile ?

Oui 1

Non 0

100%

100% des internautes ont trouvé cette réponse utile

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉