Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 72h.

Question en attente de réponse

Salaire en subrogation et RQTH

Bonjour, lors d'un arrêt de travaille en subrogation, comment son calcul les salaires pour la retraite, j'ai subit 2 opérations, une en 2012 et 2017/2018, je m'apperçoit sur mon relevé de retraite que j'ai qu'une partie de mes salaires, pris en compte tout en étant payé en subrogation. D'autre part je suis reconnue travailleur handicapée depuis 2006, cela compte t-il pour ma retraite. merci de votre compréhension.

  • Imprimer
  • Partager

Réponses

Bonjour Christine,

En cas d'arrêt de travail pour maladie, y compris en cas de subrogation, les indemnités journalières de la sécurité sociale ne sont pas soumises à cotisations.

Il en résulte une diminution du salaire porté sur le relevé de carrière de la sécurité sociale pour les années comportant des périodes de maladie.

Pendant ces périodes, des droits à retraite continuent néanmoins à être attribués à raison :

- d'un trimestre pour 60 jours de perception d'indemnités journalières pour le régime général de la Sécurité sociale,

- des points de retraite complémentaire Agirc-Arrco pour les périodes d'incapacité de travail d'une durée supérieure à 60 jours consécutifs.

L'attribution des points nécessite de remplir certaines conditions et de fournir à sa caisse de retraite complémentaire les attestations de versement des indemnités journalières de la sécurité sociale.

Pour plus d'informations sur ce sujet, cette notice est à votre disposition.

Si besoin, vous trouverez les coordonnées de votre caisse de retraite complémentaire sur ce site.

Concernant votre statut de travailleur handicapé, la législation actuelle prévoit qu'une retraite anticipée peut être attribuée à l'assuré handicapé s'il est atteint d'un taux d'incapacité permanente d'au moins 50 % ou est atteint d'un handicap de niveau comparable (par exemple être titulaire d'une pension d'invalidité 2ème ou 3ème catégorie, titulaire de l'allocation aux adultes handicapés, etc.) pendant la durée d'assurance totale et la durée d'assurance cotisée exigées.

Ainsi, née en 1959, un départ à la retraite à partir de 60 ans en tant qu'assurée handicapée, si les conditions précitées sont remplies, serait possible à la condition de justifier du taux d'incapacité de 50 % pendant 87 trimestres validés et 67 trimestres cotisés. 

A la lecture de votre message, il semble que vous ne remplissez pas ces conditions et ne pourrez probablement pas partir avant 62 ans.

En revanche, votre retraite pourra être versée à taux plein à 62 ans si vous justifiez de 167 trimestres ou quelle que soit votre durée d'assurance (trimestres) après reconnaissance par le médecin conseil de l'Assurance retraite de votre inaptitude au travail.

En tout état de cause, il appartient au régime général de la Sécurité sociale de déterminer l'âge de votre départ à la retraite à taux plein. C'est pourquoi, je vous conseille d'interroger ce régime sur votre situation en appelant le 3960 ou sur http://www.lassuranceretraite.fr

Bonne journée,

Sandra, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉