Bienvenue sur la communauté des Experts Retraite

La communauté des Experts Retraite

La référence pour toutes vos questions retraite

Plus de 67000 questions posées. Réponse gratuite sous 72h.

Question en attente de réponse

licenciement en 2022

Bonjour,
un PSE a été mis en place dans mon entreprise en 2020. Après les négociations réglementaires, il a obtenu un avis favorable du CSE (pas de syndicat dans l'entreprise) et a été homologué par la DIRECCTE. Ce PSE se déroule en 2 phases: une première vague de licenciements a eu lieu en Août 2020 et la seconde aura lieu au cours du 1er trimestre 2022 avec la fermeture définitive de l'entreprise.
Si les licenciements ont lieu au 31/01/2022, je vais percevoir ma paye de janvier avec le solde de mes congés payés non pris ainsi que la prime légale de licenciement.
Est ce que ces 2 montants (Solde des congés payés et prime légale de licenciement) entrent bien en compte dans le montant annuel (6150 € en 2021) servant à la validation de trimestres retraite ?
Peut-on, dans ce cas, valider 4 trimestres retraite en ayant travaillé seulement un seul mois dans l'année ?
Par avance, je vous remercie pour votre réponse.

  • Imprimer
  • Partager

Réponses

Bonjour Michel,

Le solde de vos congés payés, voire votre prime de licenciement, seront ajoutés à votre salaire de janvier 2022 et soumis à cotisations sociales.

Cette somme permettra l'inscription de droits à retraite, trimestres auprès du régime général de la Sécurité sociale et points de retraite complémentaire Agirc-Arrco.

Pour valider des trimestres auprès du régime général de la Sécurité sociale en cours de carrière, le salarié doit percevoir un salaire brut soumis à cotisations représentant 150 fois le montant du Smic.
Ainsi, pour acquérir 1 trimestre en 2021, le salarié doit percevoir un salaire brut de 1 537,50 €. Ce montant sera sans doute un peu réévalué pour 2022.

Attention toutefois car l'assiette de cotisation était limitée à 1 plafond de la Sécurité sociale, soit 3428 € par mois pour 2021.

Dans l'hypothèse d'une rupture de votre contrat de travail au 31.1.2022, vous ne pourriez donc valider au maximum que 2 trimestres cotisés dans l'année (si bien sûr vous ne reprenez pas ultérieurement une activité).

Ceci étant la période de chômage qui suivra votre licenciement vous permettra d'acquérir des trimestres assimilés, à raison d'un trimestre pour 50 jours de chômage.

Vous trouverez toutes les informations sur le calcul de la retraite de base via le lien suivant :
https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/hors-menu/...
Je vous joins également un lien concernant la retraite complémentaire :
https://www.agirc-arrco.fr/particuliers/comprendre-retrai...

Bonne journée,

Virginie, Expert Retraite

x

Formulaire Étape 2/2

Merci, votre question a bien été transmise aux Experts Retraite !
Vous serez notifié(e) par email dès qu’un expert aura répondu à votre question.
🎉